mercredi 15 février 2012

Quelques conseils pour mieux dormir


Ajouter une légende


Difficulté à s’endormir, réveils nocturnes ou prématurés, sensation de fatigue au réveil, difficultés à se concentrer ou à fixer son attention dans la journée, la mauvaise qualité du sommeil peut se manifester de différentes manières. Et avant de passer à une médication lourde qui peut provoquer accoutumance et somnolence, il existe de nombreuses méthodes naturelles pour faciliter le sommeil. Parfois, un simple changement dans le rituel du coucher peut permettre de retrouver le repos. Les plantes peuvent elles aussi apporter des solutions notamment en cas d’angoisse ou de nervosité. Et enfin, le choix des médecines douces est souvent salvateur lorsque le problème est déjà bien installé.

Avant toutes choses, commençons par analyser les conditions dans lesquelles nous dormons. En effet des nuisances peuvent interférer dans notre sommeil et venir le troubler.

Respecter son sommeil


Les cycles du sommeil durent environ 1h30. Ainsi 6h suffiront aux petits dormeurs contre 7h30 ou 9h pour les plus gros dormeurs. Cela permet de calculer l’heure du coucher idéale en fonction de son heure de lever et de son temps de sommeil.

Il est également important de garder le même rythme chaque nuit, en établissant des heures de coucher et de lever fixes pour retrouver des cycles de sommeil régulier et réparateur. Bien sur, quelques entorses aux horaires peuvent être faites de temps à autre.

Quant aux adeptes de la sieste, ils se restreindront à 20 minutes afin de ne pas perturber leur repos nocturne.

Soigner son environnement


Il est nécessaire de créer un environnement paisible et confortable avec des couleurs douces, une bonne literie, une orientation du lit adaptée. Il convient également d’abaisser la température de la chambre de manière à ne pas dépasser 20°C sinon votre sommeil risque d’être agité. Il est conseillé de tirez les rideaux ou de fermer les volets pour éviter les nuisances sonores et la lumière.

Le lit ne doit servir qu’à dormir et les autres occupations, télé, ordinateur, travail, repas, sont à évincer de ce lieu pour retrouver le repos et cloisonner les activités.

Soigner son corps


Un repas léger, pris au moins 2h de l’heure du coucher, évite au corps de s’échauffer au moment du coucher. En effet les repas lourds et gras empêchent d’avoir une bonne qualité de sommeil puisque la digestion reste active au moment de se coucher. De même les existants, tels que le café, le thé, l’alcool, le tabac, les fruits riche en vitamine C, les boissons énergétiques ou les sodas, sont un obstacle à une nuit paisible.

De nombreux spécialistes s’accordent à dire qu’un peu d’exercice (marche, natation, yoga…) dans la journée, et surtout pas en soirée, entraine ce que l’on appelle une bonne fatigue et diminue les tensions.

Se préparer à l’endormissement


Un petit rituel calme avant le coucher peut permettre à certaines personnes d’abaisser l’agitation ou l’angoisse précédent le coucher. Ainsi des activités comme la lecture, un film, de la musique, un bain aux huiles essentielles apaise les esprits. Les jeux et le sport sont évidemment à proscrire avant le coucher. De même mieux vaut éviter de préparer une réunion importante ou un examen pour le lendemain, d’évoquer des problèmes ou des sujets fâcheux avant le coucher pour éviter stress et angoisse.

En étant à l’écoute de son corps, on peut repérer les signes de l’endormissement : yeux qui picotent, paupières lourdes, bâillements. Ces signes sont les prémices du sommeil, mieux vaut donc les écouter.


 Prochain article : mieux dormir avec les plantes.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...