mercredi 30 janvier 2013

L'ananas, anti-inflammatoire



Plant d'ananas

Originaire d’Amérique du Sud, l’ananas est une plante dont le fruit unique porte le même nom. Son fruit, qui pousse sur une tige nichée au cœur de la plante, provient de la réunion d’une multitude de baies. L’ananas ne survit pas en dessous de 10°C et supporte très bien les climats arides. Il existe 7 variétés : le Cayenne, l’ananas bouteille, le Spanish, le Mordilonus-Perolera-Malpure, le Pernambuco, le Queen et le Victoria.

Consommé frais, l’ananas contient :
  • de l’eau à 90%,
  • des fibres,
  • des minéraux : calcium, fer, magnésium, phosphore, potassium, cuivre, sodium et zinc),
  • des vitamines A, certaines vitamines du groupe B et de la vitamine C.

Il apporte entre 45 et 50 kcal/100g.

Grâce à une enzyme appelée broméline et présente uniquement dans l’ananas frais, il possède des vertus cicatrisantes et anti-inflammatoires. Cette enzyme pourrait également jouer un rôle positif dans les systèmes immunitaire et sanguin et de ce fait il diminuerait les risques de maladies cardio-vasculaires et d’hypertension. L’ananas aide aussi à la digestion et à l’élimination de l’eau en cas de rétention d’eau ou de cellulite.

L’ananas renferme des antioxydants naturels tels que des polyphénols et des flavonoïdes permettant de neutraliser les radicaux libres.

L’ananas ne doit surtout pas être conservé au réfrigérateur. C’est un fruit fragile qui craint les chocs. Les ananas sont cueillis juste avant leur maturation pour une expédition en bateau mais mûrs à point lorsqu’ils sont expédiés par avion.

En cuisine, son jus attendrit la viande et facilite l’assimilation des protéines. Il peut accompagner les poissons, les viandes ou le riz. En revanche il ne fait pas bon ménage avec la gélatine ou le lait. Certaines personnes peuvent être intolérant à l’ananas. Il existe quelques rares cas d’allergies.

En cosmétiques, l’ananas traiterait l’acné en application directe sur la peau. Son jus permettrait de purifier et tonifier la peau et d’éliminer les impuretés et les cellules mortes. 


lundi 28 janvier 2013

L'huile d'olive, incontournable


L'huile d 'olive

Incontournable dans la cuisine méditerranéenne, l’huile d’olive est bonne pour la santé. Bien sûr on la choisira pressée à froid mécaniquement pour bénéficier de toutes ses qualités. Partons à la découverte de cette huile « atout santé ».

Mieux connaitre l’huile d’olive


Connue depuis l’Antiquité, l’huile d’olive est extraite du fruit de l’olivier : l’olive. Le processus de fabrication nécessite différentes étapes :
  1. Le lavage et le tri des olives,
  2. Le broyage des olives avec leur noyau,
  3. Le pressage qui permet d’obtenir une sorte de pâte,
  4. Le malaxage qui prépare l’extraction,
  5. L’extraction pour séparer eau, huile et phase solide
  6. La décantation ou centrifugation ensuite permet d’isoler le reste des éléments indésirables,
  7. La filtration pour éliminer les petites particules,
  8. La mise en bouteille.

L’essentielle de la production mondiale se fait en Europe du sud (Espagne, Italie, Grèce). Le taux d’acidité est règlementé dans de nombreux pays. Plus le taux est bas, meilleure est la qualité de l’huile d’olive. Malheureusement, en France, le taux d’acidité n’est pas obligatoire sur l’étiquetage. Il est donc rarement indiqué. On peut malgré tout s’y retrouver un peu avec les différentes catégories (à l’exclusion des huiles raffinées). On distingue :
  • L’huile d’olive vierge extra, ayant un taux d’acidité < 0.8%. C’est une huile fruitée aux qualités organoleptiques parfaites (onctuosité, arômes, goût..),
  • L’huile d’olive vierge avec un taux d’acidité < 2.0%. Là encore il s’agit d’une huile fruitée avec de très bonnes qualités gustatives,
  • L’huile d’olive vierge courante : son taux d’acidité est inférieur à 3.3% et son goût est moins délicat et typé,
  • L’huile d’olive lampante, elle affiche un taux d’acidité > à 3.0% et des attributs gustatifs moindres.

Un peu comme les vins il existe des crus d’huile d’olive car son gout diffère selon le terroir, la variété, la récolte, les conditions météorologiques,... De nombreuses huiles d’olive bénéficient d’AOP ou d’AOC.
Il faut en moyenne 5 à 7 kg d’olives pour extraire 1 l d’huile d’olive. Elle se conserve très bien (jusqu’à 2 ans).

Composition de l’huile d’olive


huile d'olive
L’huile d’olive contient au ¾ des acides gras mono-insaturés qui sont associés à une diminution du risque des maladies cardio-vasculaires et abaissent le mauvais cholestérol.

L’huile d’olive comprend un peu d’oméga 3, mais surtout des omégas 6 et 9, du calcium, du potassium, de la vitamine K (coagulation du sang et formation des os) et de la vitamine E (améliore le système immunitaire, favorise la conservation, antioxydante).

L’huile d’olive renferme différents antioxydants : des phénols, du squalène et de la vitamine E. Ils participent au ralentissement du vieillissement et de certaines maladies dégénératives ou de certains cancers.


Utilisations de l’huile d’olive


En cuisine, l’huile d’olive peut être aromatisée pour varier les plaisirs et augmenter ses bienfaits : thym, serpolet, citron, marjolaine, lavande, basilic, sauge, ail, gingembre, laurier, anis, coriandre, cari... Elle peut s’utiliser aussi bien crue que chauffée mais pas au delà de 210°C.

Elle serait anti-inflammatoire, stimulerait l’activité cérébrale, préviendrait l’ostéoporose, améliorerait le transit, abaisserait l’hypertension et régulerait le diabète.

En cosmétique, l’huile d’olive convient aux peaux grasses, sèches ou mixtes. Elle est émolliente, adoucissante, hydratante et antioxydante. L’huile d’olive peut traiter l’acné ou la cellulite. Elle aide à fortifier les cheveux, les rendre plus brillant et lutter contre les cheveux gras. Elle active la cicatrisation des crevasses, des engelures ou des gerçures. En cataplasme, elle apaise les coups de soleil et atténue les rugosités du coude ou des pieds.

L’huile d’olive peut être utilisée comme huile de massage. On pourra alors lui associer des huiles essentielles ou d’autres huiles végétales.

Il est bon de note que l’huile d’olive entre dans la composition des fameux savons de Marseille et d’Alep.


mercredi 23 janvier 2013

La carotte, vitaminée et antioxydante




Les carottes
Très populaire en France, la carotte est le 3ème légume le plus consommé après la pomme de terre et la tomate. On dit qu’elle donne bonne mine et rend aimable, alors qu’en est-il ?

Origine et histoire de la carotte


La carotte est une plante bisannuelle de la famille des Apiacées et originaire du golfe persique mais qui est désormais cultivée comme une plante annuelle. Elle donne une racine orangée, du même nom, qui est consommée comme un légume. Elle est cultivée dans les zones tempérées un peu partout dans le monde.

Elle comprend de nombreuses variétés de couleurs différentes dont certaines sont en voie d’extinction. D’abord jaunes ou violettes, la carotte doit sa couleur orangée aux hollandais qui ont réalisé une sélection naturelle de variétés de carottes qui a aboutit à la carotte telle qu’on la connait aujourd’hui.

La carotte se consomme toute l’année : la primeur d’avril à juillet, la carotte de saison de juillet à octobre et la carotte de conservation pendant les mois d’hiver. Pour être conservées pendant les mois d’hiver, les carottes peuvent être stockées dans du sable humide, à basse température mais hors gel.

Composition et bienfaits de la carotte


La carotte est composée à 90% d’eau et apporte 30 kcal / 100g. Elle contient un peu de protéines, des glucides et très peu de lipides. Plus la carotte est jeune moins elle est sucrée.

Riche en caroténoïdes, des antioxydants naturels responsable de sa coloration orangée, la carotte stimule l’immunité et ralentit le vieillissement cellulaire. Elle aide à prévenir de certains cancers et des maladies cardiovasculaires en diminuant le taux de mauvais cholestérol et améliorant l’activité antioxydante.

La carotte renferme des fibres en abondance (pectine et cellulose) qui aident à réguler le transit. Elle est efficace pour lutter contre la diarrhée et joue un rôle piège lors de l’assimilation du cholestérol et des sucres.

Du côté des vitamines, la carotte apporte des vitamines :
  • C et E, antioxydantes,
  • B1, indispensable aux systèmes nerveux et musculaires,
  • B2 qui joue un rôle dans l’assimilation des nutriments.

La carotte est une bonne source de minéraux tels que le calcium, le magnésium, le potassium ou le fer.

Utilisations de la carotte


La carotte peut être consommée sous diverses formes : crue, cuite, en purée, émincée, en salade, en soupe ou en jus. Elle peut incorporer des préparations salée ou sucré dont le fameux carrot cake. Elle souvent ajoutée dans les marinades ou les plats en sauce car elle permet de couper l’acidité du vin et d’adoucir la préparation.

Les carottes fanes sont un gage de fraîcheur. Les fanes, comestibles, peuvent être utilisées dans les potages ou les soupes.

Il existe un macérât de carotte ou huile de carotte. Il nourrit la peau et illumine le teint. Il peut être utilisé en assaisonnement dans les plats cuisinés.

Une variété de carotte blanche est utilisée comme fourrage pour les animaux mais cette utilisation tend à disparaitre.

La carotte crue peut entrainer le syndrome de l’allergie orale qui provoque des démangeaisons de la bouche et/ou de la gorge.


lundi 21 janvier 2013

L'huile d'arnica calmante

Arnica Montana


L’arnica est une plante qui pousse en altitude sur des terrains pauvres. On la retrouve en Europe, en Asie ou en Amérique du Nord. Le macérât huileux d’arnica est obtenue par macération des fleurs dans l’huile de tournesol le plus souvent.

L’huile d’arnica contient :
  • de l’huile essentielle (thymol), anti-inflammatoire et antibactérienne,
  • des caroténoïdes antioxydants et protecteur contre les UV,
  • des phytostérols, anti-inflammatoires, antioxydants et anti-UV, qui améliorent aussi la microcirculation,
  • des lactones serquiterpéniques, antibactériennes, antifongiques, dépuratives, antiparasitaires, anti-inflammatoires.

Cette dernière substance est d’ailleurs allergisante (eczéma, asthme, urticaire...). On la retrouve dans de nombreuses plantes avec notamment la camomille, l’ambroisie, l’artichaut, l’endive, la scarole, le salsifis, le pissenlit et bien d’autres encore.

Cette huile est souvent utilisée comme huile de massage avant l’effort pour renforcer l’échauffement ou après l’effort afin d’améliorer la récupération. Elle dénoue les tensions liées à l’effort musculaire mais aussi au stress. Elle revitalise le corps fatigué ou immobilisé.

Elle soulage les inflammations, les ecchymoses, les oedèmes, les rhumatismes, l’arthrose et aussi les bronchites, les phlébites, les varices, les jambes lourdes. Elle est reconnue pour être cicatrisante, antioxydante et stimulante pour la circulation sanguine.

L’huile d’arnica ne doit pas être appliquée près des yeux ou sur les plaies ouvertes. 


samedi 19 janvier 2013

Astuce pour lutter contre les crevasses

stick à lèvres


Aujourd'hui je voulais juste partager avec vous une astuce imparable pour cicatriser rapidement les crevasses aux doigts. A chaque hiver dès que la température frôle les 0°C, j'ai des crevasses qui apparaissent sur le bout des doigts malgré une hydratation régulière de mes mains. A force c'est douloureux et entre les tâches ménagères, la cuisine et le froid la cicatrisation est loin d'être aisée.

Mais j'ai trouvé une solution qui fonctionne très bien pour accélérer la cicatrisation. Pour cela il faudra un baume à lèvre de bonne qualité (sans parabène, sans conservateurs...), bio ou fait maison, un pansement et patienter jusqu'au soir. J'achète un baume à lèvre spécialement dédié au soin de mes crevasses. Ca fonctionne aussi avec un stick à lèvres.

Avant le coucher, appliquer une bonne couche de baume à lèvres (ou du stick à lèvre prélevé avec un couteau propre) sur la crevasse. Recouvrir avec le pansement et hop au dodo. Le matin enlever le pansement et hydrater vos mains. Parfois la peau n'est pas encore tout à fait refermée mais elle se ferme dans la journée. Et nous voilà tranquille enfin jusqu'à la prochaine...



vendredi 18 janvier 2013

Les solutions naturelles contre la cellulite

cellulite et capitons

La cellulite est une accumulation de cellules graisseuses sous la peau et qui est responsable de l’aspect peau d’orange. Il existe des solutions douces et naturelles pour atténuer ces fameux capitons.

L’alimentation

L’alimentation peut être un facteur aggravant de la cellulite. La consommation régulière de certains fruits ou légumes pour aider à éliminer les amas graisseux, en effet :
  • le poireau, le chou ou le melon permettent de lutter contre la rétention d’eau,
  • l’oignon et le poivron sont diurétiques,
  • le céleri branche empêche le stockage des graisses,
  • le thé vert est antioxydant et diurétique,
  • la papaye, les agrumes, les poires et les asperges sont détoxifiantes,
  • l’avocat et les haricots apportent des fibres,
  • les bananes stimulent la circulation sanguine,
  • le brocoli aide à lutter contre le durcissement des graisses (capitons),
  • l’ananas est anti-inflammatoire et drainant.


Du côté des protéines, on préférera les viandes maigres, les poissons et les légumes secs. 

Les massages

Le massage de l’épiderme favorise l’élimination des toxines car il stimule la circulation. La fameuse technique du palper/rouler a fait ses preuves. Réalisé matin et soir, ce massage est efficace pour éliminer les toxines et stimuler la circulation lymphatique.
Pour ce faire, certaines huiles végétales sont recommandées :
Les huiles d’abricot, de noisette, de sésame, de macadamia ou de soja pourront leur être associées car elles pénètrent rapidement.

Du côté des huiles essentielles, on pourra se tourner vers :
  • l’huile essentielle de citron, fluidifiante,
  • l’huile essentielle de lavande ou de genièvre, diurétique,
  • l’huile essentielle de pamplemousse, décongestionnante,
  • l’huile essentielle de cannelle, stimulante,
  • l’huile essentielle de romarin, lypolitique,
  • l’huile essentielle de cèdre, drainante.


Les plantes drainantes


Certaines plantes peuvent également aider dans le traitement de la cellulite. Elles s’utilisent souvent en cure, sous forme de tisanes ou d’infusion : l’hamamélis, la vigne rouge, le fucus, le pissenlit, le bouleau, le cassis, le sureau, la prêle des champs, la camomille, l’artichaut, les queues de cerises, le tilleul, le thym et les feuilles de lierre ou le rhassoul en cataplasme.

Le thé vert bien sûr est un excellent drainant des tissus, sans oublier son rôle d’antioxydant. L’argile, appliquée en cataplasme et additionnée d’huiles essentielles est efficace pour drainer, stimuler et reminéraliser les zones graisseuses.

Quelques bons gestes


Tout ceci doit s’accompagner de quelques règles de vie saine et de bons gestes :
  • pratiquer une activité physique régulière : natation, marche à pied, vélo,
  • boire 1,5 à 2l d’eau par jour tout au long de la journée,
  • réduire ses apports en glucides et lipides (mauvaises graisses),
  • éviter les excitants : alcool , tabac, caféine,
  • réduire l’apport en sel pour lutter contre la rétention d’eau,
  • terminer la douche par un jet d’eau fraîche pour stimuler la circulation.




mercredi 16 janvier 2013

DIY : cadeau de naissance(2)




DIY tirelire
 Je reviens avec un nouvelle tirelire, dernière de la série, pour une petite fille, ma nièce en l'occurrence qui a vu le jour fin 2012. Pour la petite anecdote je ne l'ai toujours pas vu, ni portée dans mes bras puisqu'elle est juste née à 10000 km d'ici. Il est possible qu'elle montre le bout de son nez dans quelques semaines. J'ai hâte!

Pour voir les tirelires 1 et 2 c'est par ici.

Là encore j'ai utilisé ce que j'avais sous la main :

  • une boite de conserve,
  • une bombe de peinture blanche,
  • un morceau de tissu,
  • un ruban,
  • paillettes, 
  • colle, 
  • peinture 3D, 
  • transferts de lettre, 
  • tampon papillon,
  • emporte-pièce papillon.
J'ai peint la boite en blanc (2 couches). 
J'ai découpé le tissu de la taille de la boite. A l'aide de l'emporte-pièce papillon, j'ai appliqué de la colle blanche. J'ai recouvert de paillettes. Une fois sec, j'ai décoré avec la peinture 3D. Puis j'ai collé le tissu sur la boite et ajouté un petit noeud. Sur le dessus j'ai tamponné un petit papillon et collé un morceau de ruban avec le prénom. 



DIY tirelire
DIY tirelire

DIY tirelire

DIY tirelire


lundi 14 janvier 2013

L'huile de mirabelle, gourmande



Huile végétale de mirabelle

L’huile de mirabelle est une huile vierge de 1ère pression à froid de l’amande contenue dans le fruit. Odorante, c’est une huile végétale très agréable qui a été découverte il y a seulement 5 ans. Encore très confidentielle, c’est une huile un peu chère.

Actuellement consacrée aux cosmétiques et plus particulièrement aux soins maison, elle fait l’objet d’études pour étendre son utilisation en cuisine.

Douce au toucher, elle pénètre rapidement la peau pour l’hydrater grâce à ses oméga 6 et 9. Adoucissante et nutritive, c’est une huile aux vertus anti-âge du fait d’une bonne teneur en tocophérol (vitamine E). D’ailleurs elle se conserve très bien dans un contenant à l’abri de l’air et de la lumière.

Adaptée pour les peaux sèches et matures, l’huile de mirabelle intégrera parfaitement les soins de beauté pour le corps ou le visage. Elle peut s’utiliser pure ou mélangée avec d’autres huiles végétales et peut très bien servir d’huile de massage gourmande. 


mercredi 9 janvier 2013

La mâche, salade hivernale par excellence



Mâche ou doucette


La mâche est une plante toute petite originaire d’Afrique du Nord et de l’Eurasie. Sous sa forme sauvage, elle pousse spontanément dans les champs en automne. C’est une salade d’hiver qui se récolte de septembre à mars et nécessite peu d’attention. Il existe différentes variétés : verte de Cambrai, Vit, coquille de Louviers... La mâche Nantaise possède une IGP (Indication Géographique Protégée). La France est le premier pays producteur de mâche en Europe.

La mâche est très peu calorique et très riche en fibres. Elle contient des oméga 3, pour la bonne santé de l’organisme et notamment le système cardio-vasculaire ainsi que du béta-carotène, un antioxydant naturel, en grande quantité.

Elle apporte :
  • de la vitamine A, qui favorise la croissance de certains tissus et hydrate la peau
  • de la vitamine B9, qui aide à avoir un bon sommeil et à lutter contre la fatigue et le stress,
  • de la vitamine C, qui contribue à l’amélioration du système immunitaire et à l’absorption du fer,
  • du fer, indispensable au transport de l’oxygène dans le sang et la fabrication des globules rouges,
  • de la chlorophylle aux vertus purifiante et tonifiante.

La mâche renforcerait le système immunitaire et diminuerait les risques de maladies cardio-vasculaires tout en ayant des vertus apaisantes. 


lundi 7 janvier 2013

Huile de Calophylle ou Tamanu



Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Calophyllum-inophyllum06.jpg

L’huile de calophylle est obtenue par pression à froid des amandes du fruit préalablement séché. Ces fruits proviennent du Calophyllum, un arbre tropical qui produit aussi du latex. L’huile de calophylle, appelée parfois huile de Tamanu, est une huile très aromatique dont le parfum rappelle les épices.

Dans sa composition, on compte :
  • des oméga 6, qui permet d’éviter la sécheresse de la peau
  • des oméga 9, qui donne souplesse et élasticité à la peau,
  • de la vitamine E, antioxydante naturellement,
  • des polyphénols, antioxydants et cicatrisants,
  • de la calaustraline, réparatrice,
  • de l’inophyllin aux vertus désinfectantes.


L’huile de calophylle est préconisée contre les douleurs rhumatismales et musculaires et pour soulager les articulations douloureuses, les tendinites ou les entorses. C’est un bon fluidifiant sanguin, qui favorise la circulation. Elle atténue les cicatrices et les vergetures et possède une action antiride.

L’huile de calophylle permet aussi de traiter les brûlures et les coups de soleil. C’est une huile idéale pour les peux sèches, gercées, crevassées ou irritées. Elle aide à résorber les problèmes de peaux comme les couperoses, l’eczéma, le psoriasis ou l’acné.

Attention, l’huile de calophylle est très active. Elle peut donner une sensation de chaleur et entraîner de légères inflammations des peaux sensibles. De même c’est une huile éclaircissante à utiliser avec précaution sur les peaux foncées. Les personnes suivant un traitement anticoagulant veilleront à ne pas l’utiliser. 


samedi 5 janvier 2013

DIY : relooking agenda 2013


Relooking agenda 2013


Je n'arrive pas à tenir mon planning, mes rendez-vous sous forme électronique. J'ai besoin d'écrire. Et chaque année mon mari ramène des agendas gracieusement offert par ses fournisseurs. Alors chaque année j'en choisi un et je le relooke avec ce que j'ai sous la main. Celui que je vous montre aujourd'hui était destiné à ma maman qui m'en réclame un quasiment tous les ans, relooké évidemment.

Matériel : 

  • un vieux pantalon avec du stretch,
  • un napperon (merci d'ailleurs à Gé qui m'en a fourni un joli stock),
  • une breloque en forme de coeur,
  • une perle,
  • un morceau de ruban,
  • de la peinture pour tissu et un pinceau,
  • un gabarit de chiffres,
  • de la colle en pistolet,
  • des feuilles épaisses et décorées (scrapbooking).
Dans une jambe du pantalon, découper une bande bien droite et d'un seul tenant pour recouvrir l'agenda.
Coller, à l'aide du pistolet à colle, le tissu sur l'intérieur de la page de couverture de début et de fin. Découper un papier de la taille de l'intérieur de la couverture moins 0.5 cm et coller le pour recouvrir le tissu (j'ai oublié de photographier l'intérieur). 
Bien aplatir le napperon et le coller sur la couverture ainsi que la breloque. 
A l'aide du gabarit et du pinceau, appliquer la peinture pour former 2013. Laisser sécher.
Enfiler la perle sur le fil marque page et faire un noeud.


Relooking agenda 2013

Relooking agenda 2013

Relooking agenda 2013

Relooking agenda 2013



jeudi 3 janvier 2013

L'amande, un aliment sain

Amande

Avec l’épiphanie ce week-end, voilà l’occasion de s’intéresser à l’amande, ingrédient incontournable de la frangipane qui garnit souvent la galette des rois. Mais l’amande ce n’est pas que cela et elle mérite vraiment qu'on s’attarde sur elle.

Origine et histoire de l’amande


L’amande est le fruit de l’amandier, un arbre de la grande famille des Rosacées (pomme, poire, cerise, framboise, abricot, pêche...). C’est une graine oléagineuse. Si elle est originaire d’Asie, l’amande est désormais cultivée un peu partout dans le monde. Les 1ers producteurs sont les Etats-Unis, loin devant la Syrie, l’Iran ou l’Espagne. On dénombre une cinquantaine de variétés différentes.

Il existe l’amande amère, amande sauvage et l’amande douce, domestiquée depuis des millénaires. L’amande amère est toxique à forte dose à cause de l’acide cyanhydrique qu’elle contient. Mais on peut l’utiliser en petite quantité dans les pâtisseries.

Composition de l’amande


L’amande est plutôt calorique puisqu’elle affiche 590kcal pour 100g. Elle apporte des glucides et des lipides mais c’est surtout son apport en protéines qui est intéressant notamment pour les végétariens. Elle est très riche en minéraux comme le calcium, le magnésium, le phosphore, le potassium, le zinc et le fer. Elle apporte de la vitamine B2, qui agit sur les cellules, et de la vitamine E, antioxydant naturel. Elle contient beaucoup de fibres qui permettent de réguler le transit et elle apporte des oméga 6. La présence de phytostérols dans l’amande permet de diminuer l’absorption de cholestérol par les intestins.

L’amande apporte donc beaucoup d’énergie à l’organisme sans qu’il soit nécessaire d’en consommer beaucoup. Attention tout de même à choisir des amandes grillées à secs ou séchées plutôt que des amandes grillées à l’huile ou salées qui sont beaucoup moins intéressante sur le plan nutritif.

Bienfaits de l’amande


Consommer des amandes de manière journalière permet d’agir sur le taux de mauvais cholestérol sanguin et d’augmenter le potentiel antioxydant de notre organisme. Elles peuvent diminuer les risques de problèmes cardio-vasculaires, de diabète ou de calculs biliaires et abaisser la tension sanguine.

Malgré leur richesse calorique, elles n’entrainent pas de prise de poids, consommées avec modération. Elles permettraient même d’équilibrer spontanéement les besoins nutritionnelles des consommateurs réguliers. Sa richesse en minéraux en fait un allié de notre organisme, car ils agissent de manière bénéfique dans nombre de processus métaboliques et contre les radicaux libres.

L’amande faisant partie des fruits à coque peut être source d’allergie. 


Usages de l’amande


On trouve l’amande sous diverse formes : entière, mondée, grillée, effilée, en pâte, en crème, en lait ou en poudre. Elle entre dans la fabrication de nombreux desserts, biscuits, bonbons : macarons, dragées, tuiles, pralines, nougat, calissons, frangipane... Elle peut se manger fraîche, encore dans le fruit. Elle accompagne souvent des plats salés comme les poissons, le poulet, le couscous ou les légumes.

L’amande entre dans la fabrication du sirop d’orgeat. L’huile d’amande douce est extraite du noyau et est très utilisée en cosmétique mais aussi comme léger laxatif. Elle peut s’utiliser en cuisine. Le lait d’amande est également très répandu et sert d’alternative au lait de vache depuis des siècles. L’amande peut également se décliner sous forme de beurre ou de purée.




mercredi 2 janvier 2013

DIY : couronne des Rois



Couronne des Rois


J'espère que vous avez passé de bonnes fêtes de fin d'année. Pour moi, elles ont été belles et joyeuses.

J'en profite pour vous souhaiter une très belle année 2013, beaucoup de bonheur, de réussite et une bonne santé et remercier tous mes fidèles lecteurs.

On recommence l'année en douceur avec un DIY : une couronne pour les Rois. J'ai confectionné cette couronne à l'origine pour ma fille. Très grande pour son âge, les déguisements de fée et de princesse lui vont toujours un peu court mais c'est surtout les accessoires qui sont trop petits. Et les diadèmes et couronnes ne lui tiennent jamais sur la tête. Cette couronne poétique est censée être assortie au déguisement de Cendrillon.

Le matériel :


  • 56 cm de dentelle un peu large (6-7 cm),
  • un ruban bleu,
  • des perles nacrées grises et bleues,
  • du fil,
  • des paillettes,
  • un mélange 60g de sucre / 30g d'eau,
  • un saladier.


Coudre les 2 extrémités de la dentelle ensemble pour former une couronne. Bien dissoudre le sucre dans l'eau. Une fois dissout, tremper la couronne dans le mélange pour l'imbiber et enfiler-la sur le saladier. Laisser sécher pendant 24h.
Couronne des rois

Oter la couronne du saladier. Elle est désormais raide. Passer le ruban bleu dans les trous de la dentelle et faire un noeud à l'arrière. Coudre les perles aux sommets et sur le ruban. Appliquer de la colle blanche sur les parties pleines de la dentelle et déposer les paillettes.
Ne reste plus qu'à confectionner la galette!



Couronne des Rois


Couronne des Rois

Couronne des Rois

Couronne des Rois

Couronne des Rois

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...