Accéder au contenu principal

Tout savoir sur les graines germées

Les graines germées



Lorsque l’on parle de graines germées, on pense tout de suite pousse de soja, la plus connue d’entre elles. Et pourtant des graines germées, il en existe beaucoup d’autres. Pour en savoir un peu plus sur ces petites pousses, voici 6 questions qui font le tour du sujet.

Qu’est-ce qu’une graine germée ?


Une graine germée est une graine que l’on fait germée dans le but de la consommer. Les graines germées ne poussent pas en terre mais nécessitent un traitement particulier.

On distingue 5 catégories de graines :
  • Les légumineuses comme le soja vert ou haricot mungo, les petits pois, les lentilles, la luzerne appelée aussi alfalfa, le trèfle, le pois chiche, le fenugrec,
  • Les légumes avec le fenouil, le céleri, la carotte, le brcoli, le choux, le radis, le persil, la betterave, l’épinard, le navet, l’oignon, le poireau,
  • Les oléagineux tel que le tournesol, le sésame, la noisette, l’amande, le chanvre,
  • Les céréales dont le blé, l’avoine, le maïs, l’orge, le millet, le seigle, le quinoa, le riz,
  • Les mucifagineux avec le cresson, la roquette, la moutarde, le lin.


Toutes les graines ne se consomment pas. Ainsi les graines de tomate, d’aubergine ou de rhubarbe sont toxiques.

Pourquoi consommer des graines germées ?


Consommer des graines germées apporte un bénéfice certain à l’organisme. En effet les graines germées sont plutôt complètes et contiennent :
  • Des protéines,
  • Des minéraux (calcium, fer, magnésium, potassium, manganèse, zinc, phosphore…) en quantité parfois importantes.
  • Des vitamines A, B, C, D et E,
  • Des antioxydants avec notamment le carotène et la vitamine E,
En outre les graines germées sont extrêmement digestes et sont assimilées très facilement par le corps. Elles sont dépurative, drainante et stimulante. Leur richesse en fibres améliore le transit. Il semblerait également qu’elles régulent le cholestérol.

Dans un plat, elles apportent du goût et ajoutent une note croquante ou piquante.

Comment faire germer une graine ?


La culture des graines germées nécessitent un équilibre harmonieux entre 4 facteurs :
  • Le taux d’humidité : humide, oui mais pas trop, c'est-à-dire que les graines ne doivent pas être noyées sous l’eau. Elles nécessitent aussi plusieurs rinçage, en principe 2 par jour avec une eau de qualité.
  • L’air : l’oxygène est nécessaire à leur développement. Leur bocal doit donc être aéré.
  • La lumière : lumineux, mais pas trop non plus. Mieux vaut éviter la lumière directe.
  • La chaleur : la aussi avec modération c'est-à-dire près d’une source de chaleur mais pas en contact direct. Il faut compter une température oscillant entre 20°C et 25°C.
Les graines, avant leur mise en germination, sont dites « en dormance » ou « au repos ». Le trempage les fait sortir de cet état : elles entrent alors dans la phase de pré-germination, une sorte de phase de réveil. Puis la phase de germination commence avec l’apport régulier d’humidité. Quelques transformations - simplification des chaines de nutriment et multiplication des vitamines - s’opèrent dans la graine laissant place à la graine germée.

Où trouver les graines germées ?


Elles se trouvent facilement, déjà germées en magasin bio ou diététique. Sinon, vous pouvez toujours les faire germer par vous-même en utilisant des paquets de graines à germer et un germoir (il en existe des plus ou moins sophistiqués) ou tout autre méthode plus simple comme un bocal ou une assiette et de la gaze ou du tulle.

Et la polémique sur les graines germées ?


Bien choisir ses graines germées est primordial, qu'il s'agisse de les consommer toutes prêtes ou bien de les faire pousser par soi-même. Elles doivent être de bonnes qualités, bio de préférence et répondre à certains critères. Il faut s’assurer qu’elles proviennent bien d’une culture spécifique, destinée à l’alimentation humaine c’est-à dire que les animaux ne doivent pas pénétrer dans les cultures et que les engrais naturels sont à proscrire. N'importe qu'elle graine n'est pas bonne, qualitativement, à faire germer.

Lorsqu’on choisit de faire germer ses graines, il est indispensable de bien respecter les règles d’hygiène lors des opérations de trempage et de renouvellement de l’eau. Les animaux domestiques ne devront pas s'en approcher. On choisira des paquets de graines à germer destinés à l'alimentation humaine également pour éviter tout risque de contamination par un germe.

Comment consommer les graines germées ?


Les graines germées se consomment, de manière générale, crues afin de préserver tous leurs bienfaits. Certaines légumineuses et céréales peuvent cependant être cuites à feu doux pour casser leur enveloppe, un peu dure.
Les graines germées se dégustent en salade, dans les soupes, sur les tartines, les omelettes, dans les jus de légumes, les dips ou les sauces. 




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

DIY beauté : démêlant maison

Je reviens aujourd'hui avec un DIY beauté. Cela faisait quelques temps que je ne vous en avais pas proposé. On va donc y remédier!

Je me suis lancée dans la réalisation d'un démêlant pour cheveux. La seule contrainte était qu'il soit utilisable pour les enfants car c'est surtout pour faciliter le démêlage des cheveux de ma fille. Bien qu'elle ait des cheveux plutôt peu emmêlés, l'étape de coiffage du matin est toujours sujette à des grimaces et des "Mais euh! Mamaaaan! Tu me fais mal!"

Comme à mon habitude, ce démêlant maison ne demande pas de prouesses techniques pour sa réalisation. Je le trouve plutôt efficace sur des cheveux longs moyennement emmêlés. Il s'utilise aussi bien sur cheveux secs que mouillés et facilite vraiment le coiffage.

Ingrédients :
85ml d'eau minérale,5ml d'huile de jojoba,5ml d'Aloé Vera,5 gouttes de Cosgard,4ml de honeyquat ou 5 ml de vinaigre de cidre,40 gouttes de Sweet Candy (fragance) - facultatif
Mélanger …

[DIY] Rentrée des classes : La trousse inspiration gipsy

Il y a une dizaine de jour, j'ai acheté les fournitures scolaires, corvée pour moi mais une matinée de bonheur pour ma fille. Quelques jours plus tôt, je m'étais arrêtée sur le compte Oberthur via Insta et j'ai vu leur trousses GIPSY  (ci-dessous) trop mignonnes. 






Ni une ni deux, ça a un peu cogité dans ma tête et je me suis souvenue (en fait, j'ai rangé mon étagère à couture il y a quelques semaines) que je gardais un vieux short Zara de ma fille dont le motif lui plaisait beaucoup en attendant de lui trouver une idée de recyclage. Voilà, je tenais mon idée. Enfin! (il ne lui va plus depuis 2 ans quand même!!).
Pour le patron, j'ai un peu galéré, cela m'a demandé pas mal de recherche et des ajustements. Et oui, c'est petit un short taille 11-12 ans, pas facile d'y placer un patron. La trousse en triangle se prêtait mieux à cette contrainte. C'est pour cela que je ne vous ferai pas de tuto à proprement parlé. Ça dépend vraiment de la possibilité de…

L'huile de navette, surprenante

L’huile de navette est obtenue à partir des graines de navette, une variété sauvage de chou. La navette a disparu après la seconde guerre mondiale au profit du colza, au rendement bien supérieur. Elle servait à produire l’huile mais aussi à faire du fourrage pour les bêtes. Elle fait l’objet d’un regain d’intérêt pour la production d’huile végétale. C’est une huile proche de l’huile de colza ; en effet les 2 plantes appartiennent à la même famille : les crucifères. L’huile de navette est une huile rare et donc un peu onéreuse.
L’huile de navette possède un goût très prononcé. Elle ne supporte pas d’être chauffée trop fort. Elle s’accorde bien avec les légumes notamment les légumes oubliés (panais, rutabaga...), la salade et les pommes de terre mais aussi le pot au feu. En assaisonnement, elle apporte des notes très fortes et parfumées qui peuvent surprendre.
C’est une huile riche en acides gras insaturés, comme les oméga 3, 6 et 9. Elle possède un bon ratio oméga 6 /oméga 3, ce qui …