mercredi 26 septembre 2012

La betterave, tonifiante



Betterave rouge

Même si la betterave rouge peut se consommer toute l’année, il ne vous reste plus que quelques semaines pour pouvoir déguster cette racine charnue sous forme fraîche.

Origine et histoire de la betterave


Originaire d’Europe de l’Est, la betterave est surtout cultivée en Europe du nord et aux Etats-Unis. Cette plante est connue depuis l’Antiquité pour ses vertus médicinales. La France est l’un des plus gros producteurs mondiaux. Sa production s’étend de juin à octobre.

Il existe 3 types de betterave :
  • La betterave sucrière, riche en sucre et de couleur blanche. Ce type de betterave sert à la production de sucre. La transformation de la betterave en sucre date du début du 19ème siècle et a connu un énorme essor sous l’égide de Napoléon 1er. La France est aujourd’hui le 1er producteur de sucre de betterave au monde.
  • La betterave fourragère, de différentes couleurs, est plutôt destinée à l’alimentation animale en hiver pour les vaches laitières ou les porcs. Mais la proportion de betterave fourragère a tendance à diminuer au profit du maïs.
  • La betterave potagère est utilisée comme légume. On en trouve de différentes couleurs, jaune ou rayée blanche et rouge, mais c’est surtout la betterave rouge qui est consommée. Elle peut être mangée crue ou cuite. D’ailleurs sa cuisson se fait à la vapeur ou au four. Les betteraves cuites de la grande distribution sont pasteurisées et cuites sous vide. Elles peuvent ainsi se consommer tout au long de l’année. Les feuilles de betterave peuvent se manger crue ou bien cuite à la manière des épinards.


Composition et bienfaits de la betterave


Très riche en vitamine C, la betterave contient également quelques vitamines de la famille B notamment la vitamine B9, chère aux femmes enceintes, et un peu de vitamine E.

Très fournie en fibres, la betterave aidera les intestins les plus paresseux. Il est conseillée de la consommée cuite pour les intestins sensibles.

La betterave est un légume bien pourvue en antioxydants :
  • La bétanine qui régule le foie et possède des qualités anti-inflammatoires et anti tumorales. Il s’agit d’un pigment, responsable de la coloration de la betterave.
  • Des caroténoïdes, qui agissent contre les maladies dégénératives de l’œil, préviennent contre les maladies cardio-vasculaires et protègent contre les méfaits du soleil.

La betterave referme également de nombreux minéraux comme le phosphore, le magnésium, le calcium ou le sodium, indispensables à la bonne marche de l’organisme. Elle contient également un taux intéressant en nitrates. Ceux-ci permettent de fluidiser le sang. Ils amélioreraient ainsi l’irrigation de cerveau et diminueraient le risque de développer des maladies dégénératives. La betterave est riche en potassium, qui œuvre pour diminuer le risque d’hypertension.

Du point de vue des calories, la betterave est l’un des légumes les plus caloriques avec 40kcal pour 100g. Mais devant ses qualités diurétique, tonifiante et reminéralisante, ce détail est bien vite occulté.


Utilisations de la betterave


On l’a vu plus haut la betterave peut servir de fourrage ou pour la production de sucre. L’extrait de betterave est un additif alimentaire, le E162, utilisé comme colorant.

En cuisine, la betterave peut se consommer crue, cuite ou sous forme de jus. Elle vient garnir les salades mais aussi les plats de viande comme le gibier. On peut l’utiliser pour en faire du chutney ou colorer la vinaigrette, les pates, le riz.

En cosmétique, le jus de betterave peut servir à colorer les gloss ou les baumes à lèvres. La bétanine est incorporée dans les shampoings pour redonner du volume aux cheveux.

La betterave sucrière sert depuis quelques années à l’élaboration de bioéthanol, un carburant écologique.
La betterave est à éviter pour les personnes présentant des calculs rénaux oxaliques. Les personnes sous traitement anticoagulant consommeront les feuilles de betterave avec modération car elles contiennent de la vitamine K.


lundi 24 septembre 2012

l'huile de noix, un atout santé

huile de noix



Voilà encore une huile végétale aux nombreux bienfaits naturels pour le corps et la peau. L’intégrer dans son alimentation peut aider à se maintenir en bonne santé. Faisons le tour de cette huile automnale.


Origine et fabrication de l’huile de noix


Le noyer est originaire d’Asie mais pousse dans à peu près toutes les régions du monde. Afin d’obtenir une huile de noix vierge de 1ère pression à froid, plusieurs étapes sont nécessaires. Ramassées en septembre/octobre, les noix sont ensuite séchées pendant 2 mois puis cassées, manuellement ou mécaniquement et triées. Les cerneaux de noix sont alors broyés en une sorte de pâte. Celle-ci subit un chauffage d’une heure à 50°C et est ensuite pressée et filtrée : l’huile de noix est alors conditionnée. Il faut compter 5 à 6 kg de noix (avec leur coque) pour produire un litre d’huile.

On trouve de l’huile de noix raffinée, peu odorante, et faiblement pourvue en vitamine E et antioxydants. L’huile de noix en grande distribution est souvent un mélange entre huile raffinée et huile de noix vierge. Si le prix peut être attractif, ses qualités sont tout de même moins intéressantes qu’une huile vierge de 1ère pression à froid.

Composition de l’huile de noix


L’huile de noix est une bonne source en oméga 6 et 3. A l’instar de l’huile de colza, 2 cuillères à soupe par jour d’huile de noix servent à couvrir les besoins quotidiens en oméga 3. Cependant l’huile de colza possède un meilleur ratio oméga 6/3.

L’huile de noix possède également de nombreux antioxydants : de la vitamine E, de la vitamine A, des phytostérols et des polyphénols. Du côté des minéraux, l’huile de noix comporte du potassium, du magnésium, du phosphore et du calcium.

Sa forte proportion en acides gras insaturés en fait une huile fragile. Elle ne supporte pas la cuisson sauf à basse température et encore moins la friture. Elle doit impérativement être conservée à l’abri de la lumière et être réfrigérée une fois ouverte.

Bienfaits de l’huile de noix


L’huile de noix possède de bonnes qualités pour la peau et le cœur. Elle aide à prévenir les maladies cardio-vasculaires et participe à l’abaissement du mauvais cholestérol. Elle protège les cellules nerveuses et cérébrales. Nutritive, elle peut être un complément substantiel pour les personnes anémiques ou les enfants en pleine croissance.

Elle est légèrement laxative et purgative. Elle peut entrainer des allergies pour les personnes sensibles aux fruits à coque.

Utilisations de l’huile de noix


En cuisine, l’huile de noix peut servir à arroser les légumes à la vapeur ou les crudités ainsi que les poissons grillés, être incorporée dans la vinaigrette. En pâtisserie, elle pourra apporter une saveur particulière.
L’huile de noix est très utilisée en peinture, notamment la peinture à l’huile, tout comme l’huile de lin ou l’huile d’œillette.

Bien que communément utilisée en usage interne, l’huile de noix peut être appliquée sur la peau. En effet, elle peut servir d’huile de massage ou de base d’huile de massage, notamment pour les enfants souffrant de retard de croissance. L’huile de noix est bénéfique pour les cheveux, elle les renforce et leur apporte vitalité. 


dimanche 23 septembre 2012

DIY beauté : gommage maison pour le visage




Je suis à la recherche de soins et de produits de beauté simples à réaliser, faciles à conserver mais aussi efficaces bien sûr. Ce gommage est vraiment très très facile à faire et à utiliser. Je l'ai trouvé dans le livre "beauté et soins". Je vous en ai parlé ici

C'est un soin pour les peaux mixtes et grasses qui ravive le teint et stimule la circulation. Il se conserve 6 mois.

Ingrédients : 

  • 75g de levure de bière,
  • 25g de son d'avoine (farine d'avoine dans la recette originale),
  • eau minérale.
Mélanger la levure de bière et le son d'avoine dans un pot hermétique. Lorsque vous souhaiter faire votre gommage, il suffit de réhydrater une cuillère à soupe de mélange avec un peu d'eau minérale. Une fois que le mélange a gonflé un peu, l'appliquer sur le visage du bout des doigts avec des mouvements circulaires. Laisser poser 15 minutes et rincer. 

Je le fais une à deux fois par semaine. Après quelques secondes d'application, je sens comme de légers picotements à la surface de la peau, signe que les ingrédients agissent, puis la préparation sèche et forme une croûte. 


Mon avis : je trouve ce soin particulièrement efficace, il laisse la peau douce et me donne meilleure mine, car j'ai le teint plutôt pâle surtout l'hiver. Il se rince plutôt bien. J'aime bien son odeur de cacahuète mais cela ne plaira peut-être pas à tout le monde car l'odeur est assez intense. 










samedi 22 septembre 2012

Chutney à la figue



Chutney de figues


Chutney de figues


La semaine dernière, je vous parlais des bienfaits des figues alors voici une petite recette pour compléter un peu cet article.

Ingrédients : ( pour un petit pot de confiture)


  • 300g de figues fraîches bien mûres,
  • 100g d'oignons (= un oignon moyen),
  • 50g de sucre roux,
  • 1 cuillère à café de 4 épices,
  • 4 cuillères à soupe de vinaigre balsamique,
  • 2 cuillères à café de moutarde,
  • 1 petit verre d'eau.

Couper les figues en petits morceaux ainsi que l'oignon.
Mettre dans une casserole et ajouter le reste des ingrédients. Faire cuire à feu doux pendant une demi heure en remuant de temps en temps. Mouiller à nouveau la préparation en ajoutant de l'eau si elle attache au fond de la casserole. Mettre en pot encore chaud. 




Chutney de figues

Chutney de figues

Chutney de figues

Chutney de figues

Chutney de figues

Chutney de figues


vendredi 21 septembre 2012

Faire ses barres de céréales avec une céréalière

des barres de céréales maison



Et si vous faisiez vos barres de céréales par vous-même ? Rien de plus facile désormais avec une céréalière. Il s’agit un appareil tout simple avec des cavités dimensionnées à la taille d’une barre de céréales et qui cuit les barres céréalières en une vingtaine de minutes. Quels en sont les avantages ?

J’économise : le prix d’une céréalière se situe en dessous de 30€ et elle est relativement vite amortie (compter un mois à raison d’une fournée par jour) surtout si vous avez une famille nombreuse ou êtes un grand consommateur. Les ingrédients se trouvent facilement dans n’importe quel supermarché et le prix de revient est bien en deçà d’une barre céréalière industrielle.

J’associe rapidité et facilité : très simple d’utilisation, la réalisation et la préparation ne vous prendront pas plus de 30 minutes.

Je mange sain : avec cette technique, pas d’additif malsain, de colorants ou de conservateurs, vous maitriser vos ingrédients.

Je peux les conserver : les céréalières sont en effet livrées avec des « snacks box » pour transporter et conserver vos barres de céréales.

Je personnalise mes recettes : vous pouvez sélectionner vos ingrédients préférés et faire toutes les associations possibles selon les goûts et les envies de chacun entre les céréales, le chocolat, les fruits secs, le miel, le beurre de cacahuète… Les magasins bio proposent même des sachets de mélange tout près. Faire ses barres céréalières présente également des avantages pour les personnes allergiques en sélectionnant les ingrédients appropriés ainsi qu’aux personnes qui suivent des régimes alimentaires.

Je produis moins de déchets : les barres de céréales sont vendues dans un sachet plastique, lui-même insérer dans une boîte en carton. Avec la céréalière, on élimine tout ces déchets. 


Alors, vous l'adoptez la céréalière? Vous lui trouverez bien une petite place entre la machine à pain, la yaourtière et la sorbetière.


mercredi 19 septembre 2012

La poire, remplie de bienfaits


Poires

La poire d’automne arrive doucement dans nos étales. Les différentes variétés vont se succéder jusqu’au milieu de l’hiver. Mais quels bénéfices tirer de ce fuit ?

Origine de la poire


Fruit du poirier, un arbre de la famille des Rosacées (pommier, abricotier, aubépine, fraisiers, églantiers…), la poire est ancestrale. Elle nous vient d’Asie et a suivi une évolution semblable à la pomme au fil des siècles.
Il existe 2 types de poires : les poires de table, cueillies mûres et les poires à cuire récoltées avant maturité.

Il s’agit d’un fruit climactérique c’est-à-dire que la poire continue à murir même après la cueillette. On compte des milliers de variétés de poires mais seule une vingtaine d’entre elles est commercialisée pour leur robustesse (résistance aux transports et au stockage).

Les poires sont regroupées en fonction de leur date de maturité : les poires d’été, les poires d’automne et les poires d’hiver. Parmi les plus connues, on peut citer la William, la Rochas, la Comice, la Guyot, la Conférence ou la Passe-Crassane. On trouve encore quelques poiriers sauvages en Asie et Extrême-Orient, la plupart des poiriers sont cependant domestiqués.

Composition de la poire


Composée à 80% d’eau, la poire renferme de nombreux minéraux et oligo-éléments : potassium, calcium, magnésium, fer mais aussi cuivre, zinc, sodium, phosphore. Elle regroupe également de nombreuses vitamines : la vitamine A, différentes vitamines du groupe B avec notamment la vitamine B9, la vitamine E et la vitamine K.
Du côté des antioxydants, la poire contient du carotène, des flavonoïdes et bien sûr de la vitamine E. Comme de nombreux fruits et légumes c’est dans la peau que leur taux est particulièrement élevé. La poire est également un bon apport en fibres dont les 2/3 sont insolubles. Son apport calorique s’élève à moins de 60kg/100g, ce qui est relativement acceptable.

Bienfaits de la poire


Bien pourvue en minéraux mais aussi en eau, la poire est un fruit reminéralisant et rafraichissant. Grâce à ses antioxydants, la poire peut aider à prévenir les maladies cardio-vasculaires et certains cancers. Elle possède un effet anti-âge en contribuant à lutter contre les radicaux libres. Ses fibres solubles participent au bon fonctionnement du système digestif et soulage les maux d’estomac. Quant aux fibres insolubles, en grande majorité tout comme la pomme, elles permettent de piéger le cholestérol, empêchant ainsi son absorption. Légèrement diurétique, elle est réputée pour purifier le sang et drainer les reins.

Attention la poire peut provoquer des troubles intestinaux pour les personnes sensibles au syndrome de l’intestin irritable ainsi que des réactions allergiques chez les personnes réactives au syndrome de l’allergie orale.

Utilisations de la poire


Fragile, elle craint les coups et doit également être très vite consommée une fois arrivée à maturation.

Utilisées tel quel, les poires sont également très utilisée en pâtisserie, pochées, poêlées, en tarte, en chausson ou en confiture.  Elles peuvent tout à fait accompagner les plats salés comme les viandes blanches ou le canard mais aussi les crustacés. Elles se marient bien avec de nombreuses herbes aromatiques : romarin, thym, sauge, menthe, mélisse…, En boisson, elles permettent de réaliser des jus, des jus fermentés ou de l’eau de vie. Elles accompagnent divinement le fromage ou le chocolat.

En cosmétique, la poire peut être utilisée, réduite en purée, dans des masques pour le visage. Elle ravive alors le teint et possède une action anti-âge.


lundi 17 septembre 2012

L'huile de tournesol, incontournable dans nos assiettes

Huile de tournesol



L’huile de tournesol : origines


L’huile végétale de tournesol est obtenue, à partir des graines décortiquées de tournesol, par broyage ou par extraction. C’est une des huiles les plus consommées en France avec l’huile de soja et l’huile de colza. Elle est très prisée par l'industrie agro-alimentaire. Originaire du continent nord américain, le tournesol est apparu en Europe au 16ème siècle. Cette plante à la particularité de suivre le soleil au long de la journée.


Quelle huile de tournesol choisir ?


La qualité de l’huile de tournesol diffère en fonction de son mode d’extraction. L’huile raffinée subit différentes étapes chimiques (pression à haute température, extraction à l’hexane, lavage à la soude, démucilagination, décoloration et repigmentation). A la suite de ces différentes étapes, l’huile de tournesol ne contient plus de vitamine E, c’est donc une vitamine E de synthèse qui lui est ajoutée. C’est une huile qui résiste fort bien aux températures hautes et qui pourra servir pour la friture.

L’huile de tournesol vierge de 1ère pression à froid conserve tous ses bienfaits naturels en revanche elle ne supporte pas la friture et dégage une odeur peu agréable au chauffage. Il existe une huile de tournesol bio désodorisée mais non vierge puisqu’elle subit un chauffage. Cette désodorisation est obtenue par un procédé mécanique et non chimique (brassage sous vide à 140°C avec ajout de vapeur d’eau pour entrainer les particules odorantes).

Depuis une vingtaine d’année, il existe une huile tournesol dite oléique. C’est une huile dont les graines ont été sélectionnées pour leur proportion en acide oléique. Du coup l’huile tournesol, obtenue à partir de ces gaines, est beaucoup plus résistante à la chaleur. Sa composition se rapproche de celle de l’huile d’olive. C'est cette qualité d'huile qui est souvent contenue dans les mélanges d'huile. 

L’huile de tournesol : composition


L’huile de tournesol est composée d’acides gras : les oméga 6, en grande proportion, des oméga 9, de l’acide palmitique et stéarique. Elle contient également des antioxydants : des stérols qui abaissent le taux de mauvais cholestérols dans le sang et de la vitamine E (tocophérol) qui lui offre de se conserver longtemps. Elle présente peu d’oméga 3 et son rapport omega6/3 est supérieur à 100.

L’huile de tournesol : bienfaits


Du point de vue de ces qualités pour la santé, les avis diverges. D’un côté elle serait conseillée pour la prévention des risques cardio-vasculaires et la baisse du taux de mauvais cholestérol dans le sang, d’un autre certains spécialistes pointent du doigt son rapport oméga6/3 très largement éloigné des recommandations (rapport oméga6/3 proche de 5). Cependant elle peut tout à fait s’insérer dans une alimentation variée.

L’huile de tournesol : utilisations


En fonction de sa qualité, l’huile de tournesol pourra être utilisée pour les assaisonnements, la cuisson ou la  friture.

Extraite à froid, c’est une excellente huile de massage car c’est une huile dite sèche qui pénètre donc bien dans l’épiderme. Elle ne laisse pas non plus de film gras sur la peau. Adoucissante, très hydratante et nourrissante, c’est un bon support aux huiles essentielles. Elle convient à tous les types de peau. C’est également une huile très utilisée comme base des macérâts (calendula, romarin, lavande, thym…).






LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...