jeudi 18 juillet 2013

La prune, remarquable

Prune

Fruit de la fin d’été, la prune est un fruit bienfaisant qui permet de faire le plein de vitamines et minéraux. Découvrons tous ces bienfaits naturels.

Histoire et origine de la prune


La prune est le fruit du prunier, un arbre ancestrale, à l’origine incertaine, mais cultivé un peu partout dans l’hémisphère nord. La prune est de forme ronde à oblongue, jaune ou violette foncée. Il existe de nombreuses variétés, les plus connues en France sont les Reines-Claude, les mirabelles ou les quetsches. Il existe un prunier particulier, le prunier d’Ente qui sert à produire le pruneau.

Composition de la prune


La prune est source de vitamines A, C, K, E mais aussi certaines vitamines du groupe B. Reminéralisante, elle contient de nombreux oligo-éléments comme le magnésium, le manganèse, le potassium, le phosphore, le calcium, le fer ou le cuivre.

Riche en fibres et en eau, la prune est laxative, diurétique, et dépurative. Pas trop calorique elle affiche 50 kcal pour 100 g.

De nombreux composés font de la prune un aliment remarquable :
  • l’acide chlorogénique : antioxydant et anxiolytique (s’il est consommé en grande quantité),
  • des catéchines : antioxydants puissants qui interviennent également dans la prévention des maladies inflammatoires et coronariennes,
  • des flavonols, aux propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes.
Prune


Bienfaits de la prune



L’activité antioxydante de la prune (et du pruneau) est élevée, plus que la pomme, la pêche, la poire ou la fraise. Elle participe donc activement à la lutte contre les radicaux libres.

La prune diminuerait le mauvais cholestérol si elle est consommée de manière quotidienne et réduirait les risques de maladies cardio-vasculaires. Bénéfique, reminéralisante, stimulante, la prune est recommandée pour les enfants en pleine croissance, les personnes âgées ou pendant la ménopause.

La prune peut être consommée crue ou cuite, en pâtisserie, confiture, bocaux ou en accompagnement de certaines viandes. Elle sert à l’élaboration d’une eau de vie appelée gnôle.


Attention tout de même car la prune peut entraîner le syndrome d’allergie orale et de l’intestin irritable. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...