lundi 21 janvier 2013

L'huile d'arnica calmante

Arnica Montana


L’arnica est une plante qui pousse en altitude sur des terrains pauvres. On la retrouve en Europe, en Asie ou en Amérique du Nord. Le macérât huileux d’arnica est obtenue par macération des fleurs dans l’huile de tournesol le plus souvent.

L’huile d’arnica contient :
  • de l’huile essentielle (thymol), anti-inflammatoire et antibactérienne,
  • des caroténoïdes antioxydants et protecteur contre les UV,
  • des phytostérols, anti-inflammatoires, antioxydants et anti-UV, qui améliorent aussi la microcirculation,
  • des lactones serquiterpéniques, antibactériennes, antifongiques, dépuratives, antiparasitaires, anti-inflammatoires.

Cette dernière substance est d’ailleurs allergisante (eczéma, asthme, urticaire...). On la retrouve dans de nombreuses plantes avec notamment la camomille, l’ambroisie, l’artichaut, l’endive, la scarole, le salsifis, le pissenlit et bien d’autres encore.

Cette huile est souvent utilisée comme huile de massage avant l’effort pour renforcer l’échauffement ou après l’effort afin d’améliorer la récupération. Elle dénoue les tensions liées à l’effort musculaire mais aussi au stress. Elle revitalise le corps fatigué ou immobilisé.

Elle soulage les inflammations, les ecchymoses, les oedèmes, les rhumatismes, l’arthrose et aussi les bronchites, les phlébites, les varices, les jambes lourdes. Elle est reconnue pour être cicatrisante, antioxydante et stimulante pour la circulation sanguine.

L’huile d’arnica ne doit pas être appliquée près des yeux ou sur les plaies ouvertes. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...