mercredi 1 août 2012

La lavande, thérapeutique

Lavande
Fleur de lavande


Son parfum est souvent qualifié de « vieillot », pourtant la lavande possède bien des vertus qui méritent qu’on s’attarde sur cette petite fleur si odorante et emblématique.

Origine et histoire de la lavande


La lavande est un petit arbuste de la famille des Lamiacées (menthe, thym, romarin, sauge…). Très appréciée des abeilles, elle s’orne de petites fleurs mauves ou bleues en épis, à l’odeur puissante.

Originaire du bassin méditerranéen, la lavande est utilisée depuis des siècles. Son extraction en huile essentielle a permis de développer sa culture et ceci dès le XIXème siècle. En France, la culture de la lavande s’étend de la Provence au Vaucluse mais on la produit aussi dans la Drôme, le Lot ou le Tarn et Garonne. C’est un des symboles indissociable du Sud de la France.

Au-delà de nos frontières, on retrouve certaines espèces en Espagne ou au Portugal. Quelques pays de l’Est de l’Europe ont développé sa culture comme la Bulgarie, l’Ukraine ou la Russie. Il existe des productions dans des pays plus surprenant comme l’Australie (Tasmanie) ou le Canada, où quelques précautions sont nécessaires pour passer l’hiver.

La récolte des fleurs a lieu au tout début de la floraison, de préférence pendant les fortes chaleurs afin que leur senteur soit la plus développée. La lavande connait très peu de prédateur car son odeur puissante les repousse.

Les principales espèces de lavande


Il existe de nombreuses espèces de lavande. Néanmoins, on en compte 4 principales :
  • La lavande vraie ou lavande fine (Lavendula Angustifolia) : il s’agit d’une espèce sauvage qui donne une très bonne qualité d’huile essentielle et qui pousse en altitude. Son huile essentielle est réservée à la parfumerie de luxe ainsi qu’à la phytothérapie et l’aromathérapie,
  • La lavande aspic (Lavendula Latifolia) : de floraison plus tardive, elle est très odorante mais moins appréciée en parfumerie,
  • Le lavandin (Lavendula hybrida) : c’est une variété d’hybride naturel entre la lavande vraie et la lavande aspic. C’est l’espèce la plus cultivée en Provence car elle possède un rendement pour l’obtention de l’huile essentielle bien meilleur que la lavande aspic. D’ailleurs son huile essentielle est surtout utilisée dans l’industrie. Elle pousse plutôt en plaine.
  • La lavande stéchas ou lavande papillon (Lavendula Stoechas) : c’est une lavande sauvage, à la floraison précoce de mars à mai. Elle ne présente pas de grand intérêt pour la parfumerie car elle est très peu odorante.


La production d’huile essentielle de lavande


huile essentielle de lavande
L'huile essentielle de lavande

Arrêtons-nous quelques instants sur la production d’huile essentielle qui représente le plus gros de l’activité autour de la lavande. Il existe 2 procédés de distillation de la lavande qui n’offrent pas la même qualité de lavande.
  • La distillation traditionnelle : après une phase de séchage puis de fanage pour la lavande fine uniquement, l’huile essentielle est obtenue par entrainement à la vapeur. Le cycle de distillation de la lavande est relativement court, de 30 à 45min.
  • La distillation en « vert broyé » : la lavande est hachée puis placée dans un contenant de distillation et chauffée puis filtrée. Cette huile essentielle est de moins bonne qualité ne pouvant prétendre à une AOC. Les parfumeurs ne l’apprécient guère.


Lavande et bienfaits


La lavande possède de très nombreux bienfaits :
  • antiseptique, bactéricide, désinfectante, cicatrisante, elle soulage les brûlures, les coups de soleil, les piqures d’insectes, les rhumatismes, les douleurs articulaires ou les courbatures,
  • calmante, apaisante, antispasmodique, elle permet de lutter contre l’anxiété, le stress, l’insomnie ou les migraines,
  • carminative, elle aide à expulser les gaz intestinaux,
  • digestive, elle atténue les ballonnements et les problèmes gastriques,
  • odorante, elle combat les mites et les poux, éloigne les mouches et les moustiques.


Comment utiliser la lavande ?


On peut utiliser la lavande sous différentes formes. Sa principale utilisation reste bien sûr sous forme d’huile essentielle :
  • dans le bain pour parfumer et calmer,
  • en diffusion dans l’air pour parfumer, et lutter contre les rhumes, la toux ou les sinusites,
  • diluée dans une huile végétale sur les brûlures, les piqures d’insectes ou les coups de soleil, ou en massage pour soulager les rhumatismes et les douleurs liées aux articulations ou aux courbatures,

Attention : l’utilisation des huiles essentielles nécessite quelques précautions et connaissances sur le sujet.

En sachets de fleurs séchées, la lavande est utilisée pour éloigner les mites et désodoriser. On peut également l’utiliser en infusion pour apaiser les anxieux ou calmer les problèmes digestifs. En décoction, elle soulage les entorses, les courbatures, les foulures ou les contusions et assainit l’haleine. L’eau florale de lavande permet de tonifier les peaux fatiguées, de rééquilibrer les peaux grasses et de purifier les peaux présentant de l’acné ou de l’eczéma.

On peut aussi utiliser du vinaigre de lavande qui redonnera brillance et beauté aux cheveux ternes ou relaxera dans le bain. En faisant macérer les fleurs de lavande pendant quelques jours au soleil dans une huile végétale, on pourra ainsi calmer les démangeaisons, les piqures d’insectes ou les rhumatismes.


2 commentaires:

  1. Rien à redire, super article sur la lavande et l'utilisation de l'huile essentielle de lavande fine :) Je m'en sers beaucoup que ce soit pour cicatriser les boutons, les piqûres, pour purifier l'air ou pour m'apaiser le soir. Et puis le lavandin, c'est l'odeur de ma région paca!

    RépondreSupprimer
  2. Oui, c'est une des huiles essentielles indispensable à la maison pour soulager les petite maux du quotidien.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...