lundi 16 juillet 2012

L'huile d'amande douce, réparatrice


L'huile d'amande douce

Que ce soit en cosmétique ou en usage interne, l’huile d’amande douce est très intéressante et bénéfique. Partons à la découverte de ses atouts.

Origine de l’huile d’amande douce


L’huile d’amande douce est obtenue par pression à froid du fruit de l’amandier. L’amandier est un arbre originaire de l’Asie Centrale mais qui est cultivé maintenant dans de nombreuses régions du monde (Espagne, Californie, Syrie…).

Composition de l’huile d’amande douce


Elle est composée :
  • des vitamines : A (bénéfique pour la vision et pour la peau), celle du groupe B (bonne pour la peau, les muscles, les systèmes immunitaires et nerveux) et E(antioxydante et protectrice du système cardio-vasculaire),
  • des protéines, qui retiendront l’intérêt des végétariens,
  • des minéraux : zinc, fer, magnésium, calcium, potassium, potassium et phosphore,
  • des oméga 6 et 9, assouplissant et adoucissant pour la peau,
  • des antioxydants naturels: phytostérols (protection contre les UV, anti-inflammatoires, stimulant de la microcirculation) et des triterpènes (antifongiques et anti-inflammatoires).


Bienfaits de l’huile d’amande douce


En usage externe, l’huile d’amande douce est recommandée pour les peaux sèches et ridées qu’elle hydrate et assouplit. Elle active la réparation de la peau ce qui en fait un bon soin contre les vergetures. Adoucissante et anti-inflammatoire, elle calme les démangeaisons, les affections cutanées (crevasses, gerçures, engelures) et les irritations telles que l’eczéma, les dermatoses, les érythèmes, les coups de soleil légers et les petites brûlures.

Pour les cheveux également, l’huile d’amande douce est précieuse. Hydratante et fortifiante, elle nourrit les cheveux fourchus et secs. Elle peut jouer aussi un rôle dans l’élimination des pellicules.

Souvent recommandée pour les massages, l’huile d’amande douce ne possède pas une très bonne pénétration. On pourra remédier à ceci en la mélangeant avec de l’huile de rose musquée, de noisette ou de noix de macadamia.

En usage interne, l’huile d’amande calme les problèmes digestifs et possède un léger effet laxatif. Elle aide à la résorption des calculs rénaux, atténue la toux, réduit le mauvais cholestérol, aide à lutter contre le stress et facilite l’évacuation des mucosités bronchiques.


Bon à savoir : il existe 2 variétés d’amande : l’amande douce et l’amande amère. L’amande douce est la plus couramment dans les cosmétiques et en usage interne. L’amande amère, quant à elle, est toxique. Elle est à utiliser avec beaucoup de parcimonie et de précautions notamment en pâtisserie.

Attention l’huile d’amande douce est allergisante (allergies aux fruits à coque). De même son utilisation pendant la grossesse ou en huile de massage pour les nourrissons est à éviter car il pourrait exister des risques de sensibilisation des bébés aux arachides.



1 commentaire:

  1. Bonjour,
    J'apprécie beaucoup les différents articles que vous rédigez. Cela donne un éclairage différent sur des végétaux connus mais dont souvent on ignore les énormes bienfaits.
    Les huiles végétales sont aussi utiles comme huiles de support des huiles essentielles, lesquelles par leur concentration élevée de principes actifs peuvent se révéler irritantes et même provoquer des brûlures.
    Les plus utilisées sont l'huile d'abricot, d'avocat, d'amandes douces, de pépins de raisins...
    Elles doivent être aussi considérées comme ayant des propriétés intrinsèques et non seulement comme une huile servant à diluer des huiles essentielles. Ce serait leur rendre leur juste place.
    Amicalement

    José
    www.espace-livres.com

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...