lundi 8 août 2011

La noix de coco dans tous ses états

huile de coco vierge

Pour profiter de tous les bienfaits de la noix de coco, voici différentes manières de la consommer :

Fraîche : pour les chanceux qui partent sous les tropiques, la dégustation de la noix de coco fraîche est à découvrir. Vous trouverez des vendeurs près des plages ou des sites touristiques. En 3 coups de machette, ils vous ouvrent la noix de coco dans laquelle ils vous glissent une paille et vous n’avez plus qu’à déguster l’eau de coco. Vous pourrez ensuite manger la pulpe fraîche.

Séchée et râpée, elle est très utilisée en cuisine notamment pour la confection des desserts.
L’eau de coco se rapproche du plasma humain dans sa composition. Elle est peu calorique et rafraîchissante. C’est une boisson idéale pour la récupération des sportifs. On la trouve désormais en brique dans les magasins bio.

Le lait de coco est un produit dérivé de la noix de coco obtenu après ajout d’eau bouillante à la pulpe de noix de coco. On l’utilise en cuisine dans les desserts, les smoothies, les cocktails, les plats de viande ou de crustacées, le riz…

La crème de coco est obtenue en plongeant la pulpe dans du lait bouillant. Elle est utilisée en cuisine comme le lait de coco.

Le sucre de coco est obtenu à partir de la sève du cocotier. Sous forme de poudre, le sucre de noix de coco est brun. Il a un indice glycémique bas (35). Il se cuit ou s’utilise tel quel dans les yaourts, les salades de fruits…

La farine de coco est extraite de la chair de la noix de coco mûre. Elle ne contient pas de gluten et est donc une bonne alternative pour les personnes allergiques. Très riche en fibre, elle améliore le transit intestinal, augmente la sensation de satiété lors de régime, aide à réduire le risque de maladie cardio-vasculaires et le mauvais cholestérol et permet le contrôle du diabète de type 2. On peut l’utiliser en remplacement de la farine de blé dans les desserts ou bien en apport de fibre (une à deux cuillère dans les yaourts, les compotes…).

L’huile de coco vierge s’obtient à partir de la pulpe ou amande arrivée à maturité (dure) mais non séchée. Elle est blanche et solide en dessous de 22°C. Non raffinée et naturelle, elle peut être utilisée en cuisine (mais pas pour la friture) ou comme cosmétique et ingrédient de cosmétiques fait maison. C’est un produit cher.

L’huile de coprah ou huile de coco est obtenue après avoir fait sécher la pulpe. Elle est blanche et solide à température ambiante. Elle est obtenue par des procédés industriels qui nécessitent l’utilisation de produits chimiques. Elle est souvent hydrogénée pour amplifier le phénomène de solidité de l’huile de coco ce qui amplifie le risque de maladie cardio-vasculaire. Elle est très utilisée dans l’industrie agro-alimentaire. C’est l’ingrédient principal de la fameuse Végétaline. L’huile de coprah entre également dans la composition du monoï.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...