Accéder au contenu principal

Le recyclage, enjeu de notre avenir

Trier pour mieux recycler
On a tous en tête cette publicité d’un homme ou d’une femme, suivi par ses déchets de l’année : un encombrant bonhomme de 390kg. D’accord c’est énorme. Mais y sommes-nous vraiment sensible ? La production de déchets par habitant ne cesse d’augmenter chaque année. En France, ils ont doublé en 40 ans. Et pourtant l’accumulation de ces déchets comporte des risques sanitaire, énergétique et environnemental. Afin d’éviter que ces risques ne deviennent des menaces à l’avenir, des mesures ont été décidées lors du grenelle de l’environnement.
Le recyclage ainsi qu’une série de gestes ou d’attitudes sont les 2 efforts qui nous seront demandés dans le futur. Ces actions sont les solutions qui nous permettront de diminuer leur accumulation et endiguer leur augmentation. Mais en pratique, qu’est ce que cela implique pour nous ?

Le recyclage : une solution pour mieux éliminer les déchets.


Ce recyclage n’est possible qu’à la condition de trier ses poubelles car tous les déchets ne se recyclent pas de la même manière. Le tri demande quelques compétences : une bonne connaissance des déchets, une bonne organisation du tri et un investissement de toute la famille.

Connaitre les familles de déchets


Il faut savoir qu’il existe 12 catégories de déchets : les plastiques, les papiers-cartons, les métaux, le verre, les déchets organiques, le bois, les textiles et cuirs, le mobilier, les composants électriques/électroniques, les déchets du bâtiment, les déchets dangereux et une catégorie divers (photos, radio, cartouches d’encre, lunettes, jouets bois…). Chaque catégorie comporte des sous catégories car les composants d’une même famille ne se recyclent pas tous. Prenons l’exemple du plastique : tous ne sont pas recyclables. Les bouteilles d’eau, d’huile, les flacons de produits ménagers ou de toilettes… sont recyclables. En revanche les pots de yaourt, les barquettes plastiques, les boîtes d’œufs… ne le sont pas. D’où la nécessité de s’informer ( www.ecoemballages.fr ) et de bien apprendre à connaître et reconnaître les déchets afin d’optimiser le tri. Notons au passage que le taux de refus moyen des déchets recyclés en entrée de centre de tri est de 23%, ce qui signifie que presque un quart des déchets triés ne l’ont pas été correctement.

Organiser le tri sélectif


En pratique le tri sélectif demande une certaine organisation. Voici quelques conseils pour faciliter le tri :
  • Dans la cuisine, prévoir 3 poubelles: une pour les ordures ménagères (ce qui ne se recycle pas), une pour tout ce qui se recycle (bouteilles d’eau, d’huile, flacons alimentaires, flacons de produits ménagers, canettes de boisson, sur-emballage carton, aérosols, boîtes de conserves, barquette aluminium, briques alimentaires, papiers, journaux, magazines, prospectus) et une poubelle pour le compost (épluchures). Une 4ème peut-être envisagée pour les capsules de café qui sont recyclables.
  • Dans la salle de bain, installez 2 poubelles : une pour les ordures ménagères (coton, coton-tige, lingettes…) et une seconde pour les flacons de produits de toilettes (flacons de shampoing, gel douche, crème hydratante…).
  • Sur le balcon, dans le garage, la cave… : un bac pour les verres, un bac pour les journaux, un bac pour les piles, un bac pour les nouvelles ampoules basse consommation, un bac pour les médicaments.
Les ordures ménagères et la poubelle recyclable sont à déposer pour le ramassage par les camions poubelles les jours attitrés à chacune (varie en fonction des communes, se renseigner auprès de votre mairie). Le compost est à conserver pour vos plantations ou bien à emmener à la déchetterie. Les capsules de café sont collectées dans les points de vente du café ou dans les points de collecte et les déchetteries. Les verres sont à déposer dans les containers prévus à cet effet, ainsi que les journaux. Les piles et les ampoules sont à rapporter aux distributeurs (supermarché). Les médicaments seront déposés à la pharmacie.
Tout ceci ne concerne que les déchets les plus courants. Pour les autres, moins courants ou plus encombrants, adressez-vous à votre mairie ou consultez le site dédié aux déchets www.ecoemballages.fr.

Adhésion de toute la famille


Vous l’aurez compris, le tri des déchets demande une modification de nos comportements. Ce n’est pas simple, l’investissement demandé est grand. Si tout ceci peut paraître fastidieux et lourd à mettre en place (multitude des poubelles, des points de collecte), les gestes deviendront peu à peu des habitudes. Plutôt qu’essayer de tout trier tout de suite, intégrer 2 gestes à la fois sur une période donnée. Puis lorsqu’ils sont acquis, ajoutez en 2 nouveaux et ainsi de suite.
Pour que le tri fonctionne, il faut que tous les membres de la famille adhèrent au projet et s’y impliquent. Les nouveaux comportements sont difficiles à mettre en place mais dans le temps ils deviennent des habitudes de vie.

Les bons gestes pour réduire nos déchets


Un des messages du grenelle de l’environnement est de réduire nos déchets (ça déborde !). Là encore il s’agit d’adopter un changement de comportement mais cette fois en amont : vis-à-vis de notre façon de consommer et d’acheter. En effet, une consommation réfléchie permet de diminuer notre production de déchets par de simples attitudes :

  • Limiter ses emballages
  • Utiliser des éco-recharges
  • Faire du compost
  •  Limiter ses impressions
  • Mettre un « stop pub » sur la boîte aux lettres
  • Donner ses vêtements
  • Utiliser de la vaisselle ré-utilisable
  • Donner ses livres
  • Utiliser des piles rechargeables
  • Louer les outils qu’on utilise occasionnellement
  • Utiliser un cabas ou un panier pour les courses
  • Faire réparer les appareils
  • Acheter des produits alimentaires à la coupe
  • Préférer une tasse plutôt qu’un gobelet en plastique au travail

On peut gagner de 1 à 40kg par an par personne et par geste.

En conclusion


Actuellement, 37, 5% des déchets sont mis en décharge, 29% sont incinérés et 33,5% sont recyclés :

  • La mise en décharge ou enfouissement des déchets est de loin la solution la moins satisfaisante et celle qui doit être diminuer au profit du recyclage.
  • L’incinération des déchets est une manière de valoriser les déchets en les brûlant et en récupérant l’énergie ainsi produite. Mais cette technique n’est pas totalement satisfaisante : elle dégage du dioxyde de carbone et des substances toxiques même si certaines sont piégées.
  • Le recyclage est un des enjeux du grenelle de l’environnement avec des objectifs précis à atteindre, 35% de déchets recyclés en 2012 et 45% en 2015.

La seule façon de diminuer les déchets et d’optimiser leur valorisation est d’adopter des gestes et des comportements nouveaux. Une consommation réfléchie est également une des clés : ne pas acheter plus que nécessaire. Tout l’enjeu réside dans la modification nos habitudes de vie pour l’avenir.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

[DIY] Rentrée des classes : La trousse inspiration gipsy

Il y a une dizaine de jour, j'ai acheté les fournitures scolaires, corvée pour moi mais une matinée de bonheur pour ma fille. Quelques jours plus tôt, je m'étais arrêtée sur le compte Oberthur via Insta et j'ai vu leur trousses GIPSY  (ci-dessous) trop mignonnes. 






Ni une ni deux, ça a un peu cogité dans ma tête et je me suis souvenue (en fait, j'ai rangé mon étagère à couture il y a quelques semaines) que je gardais un vieux short Zara de ma fille dont le motif lui plaisait beaucoup en attendant de lui trouver une idée de recyclage. Voilà, je tenais mon idée. Enfin! (il ne lui va plus depuis 2 ans quand même!!).
Pour le patron, j'ai un peu galéré, cela m'a demandé pas mal de recherche et des ajustements. Et oui, c'est petit un short taille 11-12 ans, pas facile d'y placer un patron. La trousse en triangle se prêtait mieux à cette contrainte. C'est pour cela que je ne vous ferai pas de tuto à proprement parlé. Ça dépend vraiment de la possibilité de…

[food] des barres granola pour le petit déjeuner

J'ai mis très longtemps à trouver une solution de petit déjeuner pour ma fille. Elle souhaitait des céréales mais je n'étais pas tellement pour les céréales du supermarché trop sucrées à mon goût. De toute façon, elle déteste manger les céréales qui ont trempé dans du lait, végétal ou pas, c'est trop mou! Et sans liquide, elles les trouve trop sèches! Voilà pour le casse-tête. 
J'ai tenté le granola maison mélangé avec des fruits. Il fût un peu plus apprécié mais sans grande conviction. J'ai alors tenté les barres. L'idée l'a séduite, restait à trouver LA recette. Après différents essais et tâtonnements, LA recette fût adoptée. 
Ingrédients pour 12 barres :  175g de flocons d'avoine,60g d'amandes,60g de pistaches (variante : noisettes, noix, noix de pécan, cacahuète...),40g de raisins secs (variante : abricots secs, figues sèches, noix de coco râpée...),80g de chocolat noir, blanc ou au lait ou de pépites de chocolat (variante : pruneaux),60g de miel…

DIY beauté : démêlant maison

Je reviens aujourd'hui avec un DIY beauté. Cela faisait quelques temps que je ne vous en avais pas proposé. On va donc y remédier!

Je me suis lancée dans la réalisation d'un démêlant pour cheveux. La seule contrainte était qu'il soit utilisable pour les enfants car c'est surtout pour faciliter le démêlage des cheveux de ma fille. Bien qu'elle ait des cheveux plutôt peu emmêlés, l'étape de coiffage du matin est toujours sujette à des grimaces et des "Mais euh! Mamaaaan! Tu me fais mal!"

Comme à mon habitude, ce démêlant maison ne demande pas de prouesses techniques pour sa réalisation. Je le trouve plutôt efficace sur des cheveux longs moyennement emmêlés. Il s'utilise aussi bien sur cheveux secs que mouillés et facilite vraiment le coiffage.

Ingrédients :
85ml d'eau minérale,5ml d'huile de jojoba,5ml d'Aloé Vera,5 gouttes de Cosgard,4ml de honeyquat ou 5 ml de vinaigre de cidre,40 gouttes de Sweet Candy (fragance) - facultatif
Mélanger …