lundi 14 mars 2011

Huiles essentielles : quelques précautions

Aromathérapie : se soigner avec les huiles essentielles
Les huiles essentielles sont connues depuis l’Antiquité. Ces essences végétales concentrées sont très actives. Aujourd’hui, on les utilise souvent en automédication préventive, pour les petits maux ou en complément de médicaments : c'est l'aromathérapie. Mais pas seulement : elles sont également utilisées dans l’industrie (parfums, arômes alimentaires, cosmétiques). Elles peuvent aussi apportées une solution phytosanitaire pour l’agriculture biologique par exemple. Pourtant leur utilisation, qui n’est pas sans danger, nécessite quelques connaissances.

Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

C’est un liquide condensé qui contient les composés aromatiques d’une plante. Obtenues par distillation ou extraction chimique, les huiles essentielles sont un mélange très concentré de molécules variées. Les quantités d’huile essentielle contenue dans une plante sont faibles voire très faible. Ceci explique leur prix parfois élevé. Elles doivent toujours être utilisées diluées dans une huile végétale telle que l’huile d’amande douce, l’huile de pépin de raisin, l’huile de macadamia… sinon elles comportent certains risques.

Quelles précautions prendre avec les huiles essentielles ?

Certaines d’entre elle peuvent être irritantes, toxiques, photo-sensibilisantes, neurotoxiques. Leur forte concentration en substances actives amène à prendre certaines précautions :
  • Ne pas appliquer une huile essentielle à même la peau ou les muqueuses.
  • Ne pas ingérer une huile essentielle.
  • Ne pas s’exposer au soleil après application.
  • Toujours diluer une huile essentielle avant de l’utiliser : 2 à 5% pour le corps et 0.5 à 2% pour le visage.
  • Respecter les dosages et les espaces entre les prises.
  • Ne pas donner à un enfant de moins de 3 ans.
  • La femme enceinte ou allaitante s'interdira l'utilisation des huiles essentielles car elles passent à travers le placenta et dans le lait maternel. les huiles essentielles sont également abortives.

Les effets secondaires liés à une mauvaise utilisation des huiles essentielles peuvent être plus ou moins graves : allergies, hypersensibilité, inversion des effets, brûlures ... . Les accidents se sont multipliés ces dernières années avec leur vulgarisation. Dans tous les cas un avis médical ou pharmaceutique est nécessaire pour l’utilisation des huiles essentielles.

Les domaines d’action des huiles essentielles

Les huiles essentielles agissent dans de nombreux domaines :
  • Effets antiseptiques, anti-infectieux voire antibiotiques (maladies).
  • Effets anti-inflammatoire (douleur) et antihistaminique (allergies).
  • Effets analgésiques, calmants, anxiolytiques, contre les insomnies, antispasmodiques (stress, surmenage..).
  • Effets sur l’activité digestive (mauvaise digestion, intestins paresseux, ballonnements…).
  • Effets sur le système cardiovasculaire (régulation de la tension artérielle, régulation du cholestérol, limitation de l'agrégation plaquettaire et de la coagulation sanguine...).
  •  Effets sur métabolisme (reins, foie, thyroïde...).


Les voies d’administration des huiles essentielles 

Il existe 5 voies d’administration :

  •  Par diffusion atmosphérique : dans un diffuseur spécial (micro-diffusion). Ce mode d’administration est contre- indiqué aux asthmatiques.
  •  Par inhalation : mettre quelques gouttes dans bol d’eau chaude non bouillante et en respirer les vapeurs. Une inhalation sèche est possible avec quelques gouttes sur un mouchoir.
  • Par voie trans-cutanée : massage ou bain mais toujours diluées.
  • Par voie orale : l’administration par voie orale est la plus efficace mais aussi dangereuse. Il est indispensable de s’adresser à un spécialiste.
  • Par voie rectale : suppositoire. Cette voie est préférée pour les enfants et les nourrissons, ou bien les personnes fragiles du système digestif.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...