Affichage des articles dont le libellé est huiles végétales. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est huiles végétales. Afficher tous les articles

mardi 2 avril 2013

L'huile de souchet, super hydratante


Huile végétale de Souchet

Originaire du bassin méditerranéen, le souchet pousse désormais un peu partout dans le monde. De nos jours, on trouve cette plante surtout en Afrique. C’est une plante comestible qui pousse dans les endroits humides et qui ne fleurit pas. L’huile est extraite à partir des petits tubercules séchés, souvent appelés noix tigrées ou amandes de terre.

Riche en oméga 9, l’huile de souchet apporte également des oméga 6. Leur action combinée permet d’assouplir et de nourrir la peau. Elle contient un antioxydant naturel, la vitamine E qui permet de lutter contre les radicaux libres. Grâce aux phytostérols qu’elle renferme, l’huile de souchet peut aider à diminuer les inflammations, cicatriser et réparer les plaies.

L’huile de souchet pénètre rapidement, bien qu’elle soit grasse au toucher. Elle aurait une action contre la repousse des poils (forte pilosité), c’est pourquoi on la retrouve fréquemment dans les crèmes après épilation. C’est un excellent anti-âge qui réhydrate aussi bien la peau et la rend plus élastique. Elle redonne éclat et vigueur aux cheveux secs et cassants. Les cheveux crépus l’apprécieront beaucoup.

C’est une huile qui peut s’utiliser en cuisine crue, en assaisonnement, ou cuite dans les préparations de pâtes pour biscuits salés notamment. Elle permettrait d’abaisser le mauvais cholestérol.



lundi 18 mars 2013

L'huile de Bellis ou de Pâquerette


Huile de Pâquerette


L’huile de Bellis est en fait un macérât de fleurs dans de l’huile de tournesol, de pépins de raisin, de sésame ou d’amande douce. La Bellis plus communément appelée  pâquerette, commence à fleurir au printemps pour Pâques et finit sa floraison à l’entrée de l’hiver. On la retrouve dans les champs, les prairies ou les talus et même en montagne. Originaire d’Europe et d’Asie, la pâquerette, à la manière du tournesol, suit le soleil tout au long de la journée.

On peut tout à fait la réaliser par soi-même en faisant macérer des fleurs de pâquerette dans un bocal en verre avec une des huiles citée précédemment pendant une quinzaine de jours et en agitant chaque jour. Il suffit ensuite de filtrer et de récupérer le macérât qui se conserve à l’abri de la lumière.

Ses bienfaits évolueront un peu en fonction de l’huile utilisée pour le macérât. La plupart du temps, l’huile de Bellis du commerce est réalisée à partir d’huile de tournesol, riche en oméga 6 et 9, bons pour la souplesse et l’élasticité de la peau. En outre l’huile de Bellis renferme des actifs aux propriétés décongestionnantes, anti-inflammatoires, antibactériennes et antifongiques.

C’est une huile stimulante de la circulation lymphatique et sanguine.  Elle permet de soulager les jambes lourdes, d’atténuer les couperoses et de résorber les contusions. Elle est raffermissante et galbante pour les tissus de l’épiderme. Elle est d’ailleurs très souvent conseillée comme tenseur du buste pour retrouver tonus et fermeté. C’est une huile qui peut également permettre de soulager les inflammations et accélérer la guérison des plaies.

L’huile de Bellis est souvent associée à l’huile d’Arnica pour lutter contre les courbatures et les douleurs musculaires. Avec le thym ou la lavande, elle permettra de traiter les problèmes respiratoires et la toux.



lundi 11 mars 2013

L'huile d'Argousier, bénéfique

Huile d'Argousier


L’Argousier est un arbuste épineux et buissonnant, aux baies orangées. Il est peu exigeant et pousse très bien dans des endroits pauvres comme les montagnes ou les dunes. On le trouve dans les Alpes, un peu partout en Europe et en Asie.

L’huile d’Argousier peut être obtenue de 2 manières : à partir des graines ou bien de la pulpe. L’huile de graines d’Argousier est obtenue par pression à froid, l’huile de pulpe d’Argousier par centrifugation. Il existe même un macérât de fruits dans l’huile d’olive ou de tournesol. Les proportions des constituants diffèrent selon le type d’extraction de l’huile mais ils restent les mêmes et les bienfaits sont identiques.

C’est une huile riche en oméga 3 et 6. L’huile d’Argousier contient des caroténoïdes à la fois antioxydant, anti-radicalaire et protecteur contre les UV. La vitamine E, naturellement antioxydante, est également présente en quantité intéressante, et offre à l’huile d’Argousier des bonnes qualités de conservation. Elle renferme des phytostérols, stimulant de la microcirculation et anti-inflammatoire. Ils donnent eux-aussi une petite protection contre les UV.

Adoucissante, calmante, elle peut s’utiliser en urgence sur les plaies ou les brûlures. Ensuite ses qualités cicatrisantes et réparatrices pourront aider à résorber les plaies, les brûlures, les gerçures, les crevasses ou les radiations.

Très pénétrante, l’huile d’Argousier est idéale pour les expositions répétées au soleil, préparer au bronzage et prolonger le hâle. Elle redonne éclat et luminosité au teint les plus ternes.

Consommée régulièrement, l’huile d’Argousier permet de limiter les risques cardio-vasculaires en freinant le dépôt de cholestérol dans les artères. Elle rééquilibre la peau lors de dermatites atopiques (eczéma, allergies cutanées...). Elle aurait un effet protecteur pour le foie et les poumons. L’huile d’Argousier est également utile pour faciliter l’expectoration.

L’huile d’Argousier peut se boire  en cure à raison de quelques gouttes chaque jour, pour renforcer le système immunitaire à l’entrée ou la sortie de l’hiver. Très colorée, l’huile d’Argousier tâche.



lundi 4 mars 2013

l'huile d'arachide, une huile stable

Huile d'arachide


Cette huile est obtenue à partir des graines d’arachide, une légumineuse originaire d’Amérique du Sud. Son extraction est très souvent faite à chaud à l’aide d’adjuvants chimiques. Il existe tout de même une production d’huile d’arachide dont les grains, souvent torréfiés, sont pressés à froid. C’est une huile beaucoup plus fruitée aux qualités nutritionnelles bien plus intéressantes.

L’huile d’arachide est une huile multi-usage puisqu’elle convient aussi bien pour la friture, la cuisson ou l’assaisonnement. Elle se conserve relativement bien. Elle est très souvent utilisée pour la cuisine au wok dans les pays asiatiques.

Riche en oméga 9 et 6, l’huile d’arachide est aussi très pourvue en acides gras saturés et pauvre en oméga 3. Elle contient des phytostérols pour la bonne santé cardio-vasculaire ainsi que de la vitamine E et du sélénium, tout 2 jouant un rôle antioxydant et protecteur contre les radicaux libres.

L’huile d’arachide contribue à abaisser le taux de mauvais cholestérol lorsqu’elle est consommée de manière régulière. Elle peut soulager les problèmes d’estomac et de digestion. Une consommation assidue en huile d’arachide permettrait de diminuer les risques de calculs biliaires.

L’huile d’arachide peut s’utiliser en soin des peaux sèches, notamment sur les zones sensibles comme les coudes, les genoux, les talons ou les mains. Elle possède des propriétés émolliente, nourrissante et réparatrice. Elle apaise les brûlures légères. En massage, elle soulage les douleurs musculaires.

L’arachide est très allergisante aussi bien en usage interne qu’externe. Les personnes sensibles aux noix sont très souvent allergiques aux arachides également. 


lundi 25 février 2013

L'huile de son de riz : riche et bénéfique

Huile de son de riz


L’huile de son de riz est obtenue par pression à froid de l’enveloppe qui entoure les grains de riz et appelée « son ». C’est une huile végétale saine très intéressante pour la santé et la peau.

L’huile de son de riz contient de  nombreux composants bénéfiques :
  • des oméga 6, 9 favorisant l’élasticité et la souplesse de la peau,
  • des phytostérols, réparateurs, anti-inflammatoires et cicatrisants,
  • des enzymes à l’action anti-âge,
  • des sels minéraux et oligo-éléments comme le calcium, le potassium, le fer, le zinc, le magnésium...


Mais les actifs remarquables de l’huile de son de riz sont les différentes familles d’antioxydants qu’elle renferme :
  • de la vitamine E, antioxydante naturellement,
  • des composés phénoliques, antioxydants extrêmement puissants,
  • des caroténoïdes qui ravivent le teint,
  • des enzymes de type Q10, qui aident à lutter contre les radicaux libres.


L’huile de son de riz possède une bonne pénétration de l’épiderme. Elle permet de lutter contre les effets du vieillissement, les agressions de la peau liées au soleil, à la pollution ou au froid. Elle calme les irritations et les rougeurs des peaux sensibles.


L’huile de son de riz aide également à lutter contre les cernes et les poches en stimulant la microcirculation. Elle participe à la résorption des hématomes ou des œdèmes en favorisant le drainage et la circulation de ces zones.


Comestible, l’huile de son de riz est efficace pour lutter contre le mauvais cholestérol, réguler le diabète, équilibrer le système cardio-vasculaire et lutter contre toutes les maladies dégénératives. Son apport en minéraux et oligo-éléments lui confère un effet revitalisant et dynamisant. Elle améliore le fonctionnement du système intestinal.


L’huile de son de riz supporte les températures élevées et peut ainsi servir à la friture. Elle peut aussi servir pour l’assaisonnement. Elle est peu parfumée. Malheureusement c’est une huile au prix élevé.

lundi 18 février 2013

L'huile de navette, surprenante

Huile de Navette


L’huile de navette est obtenue à partir des graines de navette, une variété sauvage de chou. La navette a disparu après la seconde guerre mondiale au profit du colza, au rendement bien supérieur. Elle servait à produire l’huile mais aussi à faire du fourrage pour les bêtes. Elle fait l’objet d’un regain d’intérêt pour la production d’huile végétale. C’est une huile proche de l’huile de colza ; en effet les 2 plantes appartiennent à la même famille : les crucifères. L’huile de navette est une huile rare et donc un peu onéreuse.

L’huile de navette possède un goût très prononcé. Elle ne supporte pas d’être chauffée trop fort. Elle s’accorde bien avec les légumes notamment les légumes oubliés (panais, rutabaga...), la salade et les pommes de terre mais aussi le pot au feu. En assaisonnement, elle apporte des notes très fortes et parfumées qui peuvent surprendre.

C’est une huile riche en acides gras insaturés, comme les oméga 3, 6 et 9. Elle possède un bon ratio oméga 6 /oméga 3, ce qui en fait une huile bonne pour le cœur et le système cardio-vasculaire. Elle présente également de la vitamine E, antioxydante naturellement.

lundi 11 février 2013

L'huile de pistache au goût puissant

Huile de pistache



Obtenue par pression à froid des pistaches décortiquées et légèrement toastées, l’huile de pistache est une huile fragile qui se conservera au réfrigérateur après ouverture. Le pistachier est un arbre des régions méditerranéennes, originaire d’Asie et qui ne donne des fruits qu’une année sur 2.

L’huile de pistache est riche en vitamine E, un antioxydant naturel qui aide à lutter contre les radicaux libres. Elle contient surtout des acides gras mono-insaturés et poly insaturés (oméga 3 et 6), efficaces pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires.

L’huile de pistache s’utilise en assaisonnement accompagnée de vinaigre balsamique ou de jus de citron. Elle fait merveille dans les carpaccios, les marinades et les tartares. Elle supporte la cuisson mais pas à haute température et peut intégrer les pâtisseries aux fruits pour une touche originale. Son goût est cependant très prononcé et ne s’accorde pas avec tous les mets. Elle se marie très bien avec les lentilles, la salade, la mâche, les fèves, les haricots verts, les endives, l’avocat ou la betterave, les poissons et les crustacés, les volailles.

L’huile de pistache est une huile végétale qui peut s’utiliser en cosmétique bien qu’un peu onéreuse. Elle est très hydratante, adoucissante et assouplissante et sert souvent pour les massages grâce à sa bonne pénétration de l’épiderme. Elle permet d’atténuer les tâches brunes ou les rougeurs de la peau. Elle nourrit les cheveux secs et déshydratés. 



lundi 4 février 2013

L'huile de bourrache pour une hydratation extrême

Fleur de bourrache


L’huile de bourrache est obtenue par pression à froid des graines issues de la plante. Cette plante est originaire de Syrie mais pousse très bien en Europe. La bourrache est connue depuis des millénaires pour ses propriétés sudorifiques (elle fait suer), diurétiques et dépuratives.

L’huile de bourrache est extrêmement riche en oméga 6, elle est donc très hydratante, nutritive et assouplissante pour la peau. Elle comporte des phytostérols aux vertus anti-inflammatoire, antioxydante et activatrice de la microcirculation ainsi que de la vitamine E, antioxydant puissant et naturel.

L’huile de bourrache est comestible mais sans intérêt culinaire. En revanche, elle est très utile du point de vue thérapeutique. Elle permettrait de diminuer les douleurs liées aux rhumatismes, à l’arthrose, à l’arthrite ou à la sclérose en plaques. Elle est indiquée pour lutter contre le diabète, le cholestérol et les affections cardio-vasculaires. Elle pourrait calmer les troubles hormonaux liés à la ménopause.

Très peu odorante, l’huile de bourrache pénètre difficilement dans la peau et doit être mélangée avec des huiles qui traversent mieux l’épiderme comme l’huile de jojoba, de noisette ou de macadamia. Elle calme, apaise et répare les peaux sensibles, irritées ou fragiles. C’est un excellent antirides de part ses propriétés régénérantes. L’huile de bourrache peut être appliquée sur les cheveux pour accélérer leur repousse.

L’huile de bourrache peut atténuer les effets (démangeaisons, desquamations...) liés aux crises d’eczéma mais ne semble pas avoir d’action sur l’eczéma en lui-même.

L’huile de bourrache en utilisation interne peut provoquer des troubles du foie. Elle ne doit pas être consommée par les personnes ayant un traitement ou un dérèglement hépatique. De manière général, son utilisation ne doit pas durer dans le temps.



lundi 28 janvier 2013

L'huile d'olive, incontournable


L'huile d 'olive

Incontournable dans la cuisine méditerranéenne, l’huile d’olive est bonne pour la santé. Bien sûr on la choisira pressée à froid mécaniquement pour bénéficier de toutes ses qualités. Partons à la découverte de cette huile « atout santé ».

Mieux connaitre l’huile d’olive


Connue depuis l’Antiquité, l’huile d’olive est extraite du fruit de l’olivier : l’olive. Le processus de fabrication nécessite différentes étapes :
  1. Le lavage et le tri des olives,
  2. Le broyage des olives avec leur noyau,
  3. Le pressage qui permet d’obtenir une sorte de pâte,
  4. Le malaxage qui prépare l’extraction,
  5. L’extraction pour séparer eau, huile et phase solide
  6. La décantation ou centrifugation ensuite permet d’isoler le reste des éléments indésirables,
  7. La filtration pour éliminer les petites particules,
  8. La mise en bouteille.

L’essentielle de la production mondiale se fait en Europe du sud (Espagne, Italie, Grèce). Le taux d’acidité est règlementé dans de nombreux pays. Plus le taux est bas, meilleure est la qualité de l’huile d’olive. Malheureusement, en France, le taux d’acidité n’est pas obligatoire sur l’étiquetage. Il est donc rarement indiqué. On peut malgré tout s’y retrouver un peu avec les différentes catégories (à l’exclusion des huiles raffinées). On distingue :
  • L’huile d’olive vierge extra, ayant un taux d’acidité < 0.8%. C’est une huile fruitée aux qualités organoleptiques parfaites (onctuosité, arômes, goût..),
  • L’huile d’olive vierge avec un taux d’acidité < 2.0%. Là encore il s’agit d’une huile fruitée avec de très bonnes qualités gustatives,
  • L’huile d’olive vierge courante : son taux d’acidité est inférieur à 3.3% et son goût est moins délicat et typé,
  • L’huile d’olive lampante, elle affiche un taux d’acidité > à 3.0% et des attributs gustatifs moindres.

Un peu comme les vins il existe des crus d’huile d’olive car son gout diffère selon le terroir, la variété, la récolte, les conditions météorologiques,... De nombreuses huiles d’olive bénéficient d’AOP ou d’AOC.
Il faut en moyenne 5 à 7 kg d’olives pour extraire 1 l d’huile d’olive. Elle se conserve très bien (jusqu’à 2 ans).

Composition de l’huile d’olive


huile d'olive
L’huile d’olive contient au ¾ des acides gras mono-insaturés qui sont associés à une diminution du risque des maladies cardio-vasculaires et abaissent le mauvais cholestérol.

L’huile d’olive comprend un peu d’oméga 3, mais surtout des omégas 6 et 9, du calcium, du potassium, de la vitamine K (coagulation du sang et formation des os) et de la vitamine E (améliore le système immunitaire, favorise la conservation, antioxydante).

L’huile d’olive renferme différents antioxydants : des phénols, du squalène et de la vitamine E. Ils participent au ralentissement du vieillissement et de certaines maladies dégénératives ou de certains cancers.


Utilisations de l’huile d’olive


En cuisine, l’huile d’olive peut être aromatisée pour varier les plaisirs et augmenter ses bienfaits : thym, serpolet, citron, marjolaine, lavande, basilic, sauge, ail, gingembre, laurier, anis, coriandre, cari... Elle peut s’utiliser aussi bien crue que chauffée mais pas au delà de 210°C.

Elle serait anti-inflammatoire, stimulerait l’activité cérébrale, préviendrait l’ostéoporose, améliorerait le transit, abaisserait l’hypertension et régulerait le diabète.

En cosmétique, l’huile d’olive convient aux peaux grasses, sèches ou mixtes. Elle est émolliente, adoucissante, hydratante et antioxydante. L’huile d’olive peut traiter l’acné ou la cellulite. Elle aide à fortifier les cheveux, les rendre plus brillant et lutter contre les cheveux gras. Elle active la cicatrisation des crevasses, des engelures ou des gerçures. En cataplasme, elle apaise les coups de soleil et atténue les rugosités du coude ou des pieds.

L’huile d’olive peut être utilisée comme huile de massage. On pourra alors lui associer des huiles essentielles ou d’autres huiles végétales.

Il est bon de note que l’huile d’olive entre dans la composition des fameux savons de Marseille et d’Alep.


lundi 21 janvier 2013

L'huile d'arnica calmante

Arnica Montana


L’arnica est une plante qui pousse en altitude sur des terrains pauvres. On la retrouve en Europe, en Asie ou en Amérique du Nord. Le macérât huileux d’arnica est obtenue par macération des fleurs dans l’huile de tournesol le plus souvent.

L’huile d’arnica contient :
  • de l’huile essentielle (thymol), anti-inflammatoire et antibactérienne,
  • des caroténoïdes antioxydants et protecteur contre les UV,
  • des phytostérols, anti-inflammatoires, antioxydants et anti-UV, qui améliorent aussi la microcirculation,
  • des lactones serquiterpéniques, antibactériennes, antifongiques, dépuratives, antiparasitaires, anti-inflammatoires.

Cette dernière substance est d’ailleurs allergisante (eczéma, asthme, urticaire...). On la retrouve dans de nombreuses plantes avec notamment la camomille, l’ambroisie, l’artichaut, l’endive, la scarole, le salsifis, le pissenlit et bien d’autres encore.

Cette huile est souvent utilisée comme huile de massage avant l’effort pour renforcer l’échauffement ou après l’effort afin d’améliorer la récupération. Elle dénoue les tensions liées à l’effort musculaire mais aussi au stress. Elle revitalise le corps fatigué ou immobilisé.

Elle soulage les inflammations, les ecchymoses, les oedèmes, les rhumatismes, l’arthrose et aussi les bronchites, les phlébites, les varices, les jambes lourdes. Elle est reconnue pour être cicatrisante, antioxydante et stimulante pour la circulation sanguine.

L’huile d’arnica ne doit pas être appliquée près des yeux ou sur les plaies ouvertes. 


lundi 14 janvier 2013

L'huile de mirabelle, gourmande



Huile végétale de mirabelle

L’huile de mirabelle est une huile vierge de 1ère pression à froid de l’amande contenue dans le fruit. Odorante, c’est une huile végétale très agréable qui a été découverte il y a seulement 5 ans. Encore très confidentielle, c’est une huile un peu chère.

Actuellement consacrée aux cosmétiques et plus particulièrement aux soins maison, elle fait l’objet d’études pour étendre son utilisation en cuisine.

Douce au toucher, elle pénètre rapidement la peau pour l’hydrater grâce à ses oméga 6 et 9. Adoucissante et nutritive, c’est une huile aux vertus anti-âge du fait d’une bonne teneur en tocophérol (vitamine E). D’ailleurs elle se conserve très bien dans un contenant à l’abri de l’air et de la lumière.

Adaptée pour les peaux sèches et matures, l’huile de mirabelle intégrera parfaitement les soins de beauté pour le corps ou le visage. Elle peut s’utiliser pure ou mélangée avec d’autres huiles végétales et peut très bien servir d’huile de massage gourmande. 


lundi 7 janvier 2013

Huile de Calophylle ou Tamanu



Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Calophyllum-inophyllum06.jpg

L’huile de calophylle est obtenue par pression à froid des amandes du fruit préalablement séché. Ces fruits proviennent du Calophyllum, un arbre tropical qui produit aussi du latex. L’huile de calophylle, appelée parfois huile de Tamanu, est une huile très aromatique dont le parfum rappelle les épices.

Dans sa composition, on compte :
  • des oméga 6, qui permet d’éviter la sécheresse de la peau
  • des oméga 9, qui donne souplesse et élasticité à la peau,
  • de la vitamine E, antioxydante naturellement,
  • des polyphénols, antioxydants et cicatrisants,
  • de la calaustraline, réparatrice,
  • de l’inophyllin aux vertus désinfectantes.


L’huile de calophylle est préconisée contre les douleurs rhumatismales et musculaires et pour soulager les articulations douloureuses, les tendinites ou les entorses. C’est un bon fluidifiant sanguin, qui favorise la circulation. Elle atténue les cicatrices et les vergetures et possède une action antiride.

L’huile de calophylle permet aussi de traiter les brûlures et les coups de soleil. C’est une huile idéale pour les peux sèches, gercées, crevassées ou irritées. Elle aide à résorber les problèmes de peaux comme les couperoses, l’eczéma, le psoriasis ou l’acné.

Attention, l’huile de calophylle est très active. Elle peut donner une sensation de chaleur et entraîner de légères inflammations des peaux sensibles. De même c’est une huile éclaircissante à utiliser avec précaution sur les peaux foncées. Les personnes suivant un traitement anticoagulant veilleront à ne pas l’utiliser. 


lundi 10 décembre 2012

L'huile de Carthame, réhydratante

Carthame



Aujourd’hui, nous partons à la découverte d’une huile végétale hydratante et antioxydante : l’huile de Carthame.

Histoire et origine de l’huile de Carthame


Le Carthame est une petite plante de la famille des Astéracées et originaire du Moyen-Orient. C’est une plante proche du chardon et qui servait à teindre la soie ou le coton. L’huile est obtenue par pression à froid des graines. C’est une huile siccative aussi utilisée comme additif dans les peintures. Ce n’est que depuis quelques dizaine d’années que l’huile de Carthame est utilisée en cosmétique.

Le Carthame est aussi appelée faux Safran. Il est utilisé comme épice, parfois en remplacement du safran mais son goût est bien différent.

Composition de l’huile de Carthame


L’huile de carthame est très riche en oméga 6, un acide gras essentiel qui permet de lutter contre la perte en eau de la peau. Elle contient aussi de la vitamine K qui aide la coagulation sanguine et de la vitamine E, un antioxydant naturel. Un autre composant remarquable est un dérivé de la sérotonine qui possède une action antioxydante et régénérante.

L’huile de Carthame en cosmétique


L’huile de Carthame nourrit et adoucit la peau. C’est un bon réhydratant des peaux sèches. Elle permet de combattre les cernes et les poches sous les yeux. Son complexe vitamine E/sérotonine aide à lutter contre les effets du vieillissement. Elle favorise l’atténuation des rougeurs et couperoses.

C’est une huile très nourrissante et hydratante pour les cheveux. Elle permet de lutter contre leur sécheresse et accélère leur pousse.

Sèche au toucher, elle pénètre bien dans la peau. C’est pourquoi elle peut être utilisée comme huile de massage, seule ou en synergie avec d’autres huiles végétales ou des huiles essentielles. Elle permet de soulager les douleurs musculaires, articulaires ou intestinales, les rhumatismes et l’arthrite.

L’huile de Carthame pour l’organisme


En cuisine, l’huile de Carthame est une huile d’accompagnement car elle ne supporte pas qu’on la chauffe. On la conservera d’ailleurs au réfrigérateur car elle est sensible à la température et s’oxyde rapidement.

L’huile de Carthame permettrait d’abaisser le diabète et d’augmenter le bon cholestérol dans le sang. C’est donc une huile qui protège des risques cardio-vasculaires. Elle est souvent conseillée pour le traitement de l’obésité ou dans les régimes faibles en apports lipidiques.

Légèrement laxative, l’huile de Carthame permet de lutter contre la constipation sans agresser les voies intestinales.






lundi 3 décembre 2012

L'huile de chanvre, riche en oméga 3



Chanvre

L’huile de chanvre est obtenue par pression à froid des graines de Cannabis sativa, une plante originaire d’Asie centrale. Longtemps interdite en France à cause de son utilisation détournée (stupéfiant), la culture du chanvre a de nouveau été autorisée, il y a une 20aine d’année, avec des graines pauvres en psychotrope.

Le chanvre possède de nombreuses utilisations. Parmi celles-ci, on peut citer la fabrication de cordages, de matériaux de construction, de papier, de textiles et d’huile bien sur, pour l’alimentation mais aussi pour les peintures et les vernis.

Riche en oméga 3 et 6, l’huile de chanvre possède un rapport oméga 6/3 très équilibré de 3 pour 1. Elle compte également des vitamines A, B et E. L’huile de chanvre peut aider à prévenir les maladies cardio-vasculaires. Elle fortifie le système immunitaire et le métabolisme.

L’huile de chanvre se conserve au réfrigérateur après ouverture, à l’abri de l’air et de la lumière et on ne la gardera pas plus de 6 à 8 mois. Malheureusement, c’est une huile extrêmement chère.

En cuisine, l’huile de chanvre accompagne salades et crudités, mais ne supporte pas la cuisson.

Hydratante, l’huile de chanvre revitalise et régénère les peaux irritées, gercées, fragiles ou abimées. Elle possède une action anti-âge et redynamisante. C’est une huile qui convient à tous les types de peaux. Non grasse, elle possède une très bonne pénétration de l’épiderme. Lissante, elle facilite le coiffage des cheveux et leur redonne brillance et force. 


lundi 26 novembre 2012

L'huile de cameline pour faire le plein d'oméga 3

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Camelina_sativa

La cameline ou « lin bâtard » est une plante originaire d’Europe du Nord. Pratiquement tombée dans l’oubli depuis près d’un siècle, les récentes découvertes sur le rôle des oméga 3 ont relancé la culture de la cameline et sa transformation en huile végétale. Elle est autorisée en France depuis un peu plus de 10 ans. L’huile de 1ère pression à froid est obtenue à partir des graines.

L’huile de cameline est d’une richesse exceptionnelle en en oméga 3. Ils participent au maintien de l’élasticité et de la souplesse de la peau tout en jouant un rôle anti-inflammatoire. Elle contient également des oméga 6 qui adoucissent et nourrissent la peau. D’ailleurs elle présente un bon rapport oméga 6 / oméga 3. L’huile de cameline présente des antioxydants :
  • des tocophérols un antioxydant qui ralentit les effets du vieillissement,
  • des phytostérols qui agissent sur la cicatrisation et réparation de la peau.

L’huile de cameline participe au bon fonctionnement du cerveau et du système cardio-vasculaires. Elle aide à la réduction du mauvais cholestérol. Elle facilite le transit intestinal. Son rôle est proche de celui de l’huile de lin.

En cuisine, cette huile parfumée est utilisée en assaisonnement ou à ajouter sur les légumes après cuisson. L’huile de cameline se marie très bien avec les graines germées. Elle ne supporte pas la chaleur et se conserve au réfrigérateur.

Pour la cosmétique c’est une huile sèche au toucher qui pénètre bien dans la peau. Elle atténue les rides superficielles. Elle est régénérante, réparatrice et calme les peaux irritées et fragiles. Elle convient bien aux peaux sensibles des enfants et des bébés. Pour les cheveux, c’est une huile nourrissante et redonne brillance aux cheveux agressés par la pollution, le soleil, les colorations…

L’huile de cameline peut être utilisée dans l’élaboration de peintures ou de savons pour son rôle siccatif.

A noter : La cameline est utilisée en agriculture biologique pour éviter la prolifération des mauvaises herbes dans certaines cultures.


lundi 19 novembre 2012

L'huile d'onagre, une huile aux multiples vertus

Huile d'Onagre



L’onagre est une plante sauvage originaire d’Amérique du Nord mais que l’on trouve désormais en Europe. Cette plante jaune ne fleurit que le soir. On la surnomme d’ailleurs primevère du soir ou belle de nuit. L’huile d’onagre est issue des graines, pressées à froid pour préserver les acides gras qu'elles contiennent en grande quantité.

L’huile d’onagre est riche en oméga 6, notamment en acides linoléiques et gamma-linoléiques et en oméga 9, qui permettent d’améliorer le renouvellement cellulaire, d’assouplir et d’hydrater la peau. Elle est bien pourvue en antioxydants :
  • des phytostérols qui agissent contre les inflammations et accélère la cicatrisation,
  • des triterpènes pour lutter contre la dégénérescence cellulaire,
  • de la vitamine E, antioxydant naturel très puissant.


L’huile d’onagre est couramment utilisée contre l’eczéma ou les inflammations (arthrite, rhumatisme…). C’est aussi un excellent antiride. Elle hydrate, apaise et redonne souplesse à la peau. Elle calme les irritations et les agressions liées au froid, au soleil ou à la pollution. Elle redonne beauté et brillance aux cheveux secs et soigne les ongles cassants.

On l’appelle souvent huile des femmes car elle permettrait de soulager les maux féminins comme les douleurs mammaires ou du ventre pendant les règles et les symptômes de la ménopause en rééquilibrant les hormones. Consommée régulièrement elle permettrait de traiter l’hypertension, les troubles inflammatoires et cardiovasculaires, la mauvaise circulation sanguine.

L’huile d’onagre pénètre relativement bien dans la peau. Son efficacité s’inscrit dans la durée et il faut parfois plusieurs semaines voire quelques mois avant de constater ses bienfaits. L’huile d’onagre se trouve le plus souvent sous forme de capsule.

Attention tout de même car il existe quelques effets secondaires connus comme des maux de tête, des nausées ou de légers troubles intestinaux. L’arrêt de la prise d’huile d’onagre fait disparaitre les maux.

Les fleurs d’onagre peuvent être infusées et servir de lotion pour la peau : elles accélèrent la cicatrisation et adoucissent la peau. Les jeunes feuilles de l’onagre peuvent se déguster en salade ou être ajoutées à la soupe. Les racines peuvent également se manger mais seulement après la première floraison de la plante. 


lundi 29 octobre 2012

L'huile d'oeillette, rare et parfumée

Graines de pavot bleu

L’huile d’œillette est aussi appelée huile de pavot bleu ou noir. On soupçonne cette plante d’être originaire d’Asie mineure mais rien n’est moins sur. De la même famille que le coquelicot, le pavot noir donne des graines bleues grisées qui servent à produire l’huile végétale. Certains pays en interdisent la culture. C’est une huile plutôt difficile à trouver. Le pavot noir ne doit pas être confondu avec le pavot blanc, qui lui sert à la production de morphine ou de codéine.

Il existe 2 sortes d’huile d’œillette :
  • huile obtenue par pression à froid des graines : d’usage culinaire en assaisonnement,
  • huile obtenue par les graines pressée à chaud : pour la peinture. Elle sert de liant pour les couleurs de peinture à l’huile (comme l’huile de lin, de carthame ou de noix). Elle est aussi utilisée comme additif des vernis et médium à peindre ou en encore en savonnerie.

L’huile d’œillette est une source d’oméga 3, 6 et 9. Elle apporte également de la vitamine E, antioxydant naturel et puissant. Elle aiderait à abaisser le mauvais cholestérol, et la tension artérielle et diminuer les risques de maladies cardio-vasculaires.

Très parfumée, l’huile d’œillette s’utilise en assaisonnement des salades, champignons, courgettes, carottes noix de saint Jacques et fromage. Les graines sont comestibles et peuvent se manger avec une salade ou pour agrémenter les pains ou les gâteaux.

En cosmétique, l’huile d’œillette est émolliente mais très visqueuse. Elle laisse un film gras et pénètre difficilement. En revanche elle ne craint pas la lumière comme l’huile de lin. Elle peut être utilisée dans les baumes ou comme démaquillant. Elle redonne brillance et beauté aux cheveux. En compresse, elle soulage les inflammations et les brûlures.

lundi 22 octobre 2012

L'huile de sapote pour de beaux cheveux

Huile végétale de Sapote


De la famille des Sapotacées, l’huile de Sapote est une huile de 1ère pression à froid des noix contenues dans le fruit. Le sapotier est un arbre des régions tropicales que l’on trouve en Amérique centrale et dans les Caraïbes.

Riche en oméga 6 et 9, l’huile de sapote est très nourrissante et hydratante. Elle a un toucher plutôt gras. Elle est donc souvent associée à des huiles plus pénétrantes comme l’huile de noisette, de macadamia ou l’huile de coco ou encore aux beurres végétaux comme le beurre de karité ou le beurre de mangue. L’huile de sapote se solidifie en dessous de 15°C, il suffit alors de la faire fondre au bain-marie pour l’utiliser.

L’huile de sapote est une huile végétale essentiellement destinée à la beauté des cheveux. Riche et nourrissante, elle active la pousse des cheveux et freine leur chute. Elle est également recommandée pour calmer les cuirs chevelus irrités. Elle apporte aux cheveux brillance et douceur tout en les démêlant. L’huile de sapote s’intègre dans les soins naturels des cheveux fragiles, secs, sensibles, colorés, crépus, bouclés et afro. Elle peut s’utiliser en application sur la peau à laquelle elle redonne éclat et souplesse.


lundi 15 octobre 2012

L'huile de soja, reminéralisante et antioxydante

graines de soja


L’huile de soja est une huile végétale de 1ère pression à froid extraite à partir des graines de soja, appelées parfois fèves. Le soja est une légumineuse ancestrale aux origines orientales. Ces utilisations en alimentation sont nombreuses : lécithine de soja, lait de soja, farine de soja, tofu… Et le soja entre également dans la composition de biocarburants, de plastifiants, de peintures, d’encres… C’est l’huile la plus consommée aux Etats-Unis qui sont d’ailleurs le 2ème producteur mondial après la Chine. 

Composée à 50% d’oméga 6, l’huile de soja comporte également des oméga 3 mais son rapport oméga 6/ oméga 3 reste un peu élevé, affichant 6,7 pour une recommandation aux alentours de 5. Elle compte aussi des oméga 9, acide gras mono-insaturé. L’huile de soja non raffinée est une bonne source de vitamine E et fournit de nombreux minéraux. Un des composants remarquable de l’huile de soja est la lécithine aux vertus hypocholestérolémiantes.

L’huile de soja est une huile plutôt bon marché mais qui s’oxyde rapidement. Une fois ouverte, mieux vaut la conserver au réfrigérateur et la consommer dans l’année. L’huile de soja de 1ère pression à froid ne peut être chauffée contrairement à son homologue raffinée.

Reminéralisante, l’huile de soja est réputée pour prévenir les risques cardio-vasculaires, le diabète et l’hypertension. Sa richesse en vitamine E en fait un antioxydant naturel. Elle permet de traiter les dermatoses et protège le système nerveux.

Adoucissante et hydratante, l’huile de soja convient à tous les types de peau. Elle est efficace pour lutter contre l’acné. Appliquée régulièrement, elle atténue les rides et les tâches brunes. Elle régénère, répare la peau et la réhydrate. Elle apporte tonus et vitalité aux cheveux, les nourrissant sans pour autant les graisser.

L’huile de soja est un bon support pour les huiles essentielles et peut servir comme base des produits fait maison. On la retrouve souvent dans les huiles de massage car elle pénètre bien, ne graisse pas et est relativement peu odorante.

Il existe un risque d’allergie au soja aussi bien en consommation interne qu'en application externe.


lundi 8 octobre 2012

L'huile de noix du Brésil, nourrissante



Huile de noix du Brésil

La forêt amazonienne renferme de nombreux trésors. La noix du Brésil que nous allons découvrir aujourd'hui en fait parti.


Origine de l’huile de noix du Brésil


La noix du Brésil pousse en Amérique du Sud sur le Bertholletia Excelsa, un arbre sauvage de la forêt amazonienne pouvant atteindre 50m de haut et vivre plusieurs siècles. A la manière des châtaignes, les noix ou amandes sont enfermées dans une enveloppe dure, elle-même contenue dans une coque ou bogue. D’ailleurs la noix du Brésil se nomme également châtaigne du Brésil (Castanha do Brasil) ou noix du Para.

Obtenue par première pression à froid des noix séchées, l’huile de noix du Brésil est relativement facile à extraire puisque la noix ne renferme pas loin de 75% d’huile. Les plus grands pays producteurs d’huile de noix du Brésil sont le Brésil, bien sûr, la Bolivie et le Pérou.


Composition de l’huile de noix du Brésil


Voilà une composition fort riche que celle de l’huile de noix du Brésil. Des oligo-éléments, des antioxydants, des oméga, l’huile de noix du Brésil est particulièrement nourrissante.

L’huile de noix du Brésil est en effet composée d’oméga 6 et 9 qui permettent de maintenir l’hydratation de la peau, prévenant tout dessèchement de l’épiderme.

Du côté des antioxydants, elle contient un véritable cocktail permettant de lutter contre les radicaux libres et les effets du vieillissement :
  • des phytostérols : en plus de leur rôle antioxydant, ils apaisent et calment les inflammations de la peau et limitent l’absorption du mauvais cholestérol,
  • du squalène qui offre une pénétration rapide dans la peau,
  • des tocophérols ou vitamine E, un puissant antioxydant naturel,
  • du sélénium, qui diminuerait le risque de maladie cardio-vasculaire, abaisse le taux de mauvais cholestérol sanguin et permet le maintien des défenses immunitaires.


L’huile de noix du Brésil comporte également de nombreux autres oligo-éléments, indispensables à la bonne santé de notre organisme comme le calcium, le zinc, le fer, le potassium ou le sodium.


Bienfaits de l’huile de noix du Brésil


L’huile de noix du Brésil est un véritable hydratant, redonnant douceur et élasticité à la peau. Elle apaise les peaux irritées ou sensibles. Son toucher est sec et elle ne laisse pas de film gras. Elle est très nourrissante pour traiter les pointes sèches, abîmées et fourchues des cheveux et ne les graisse pas pour autant.

L’huile de noix du Brésil s’utilise en cuisine pour accompagner les plats chauds ou froids. Elle est très nutritive et régule le taux de mauvais cholestérol en bloquant sont absorption. Elle possède des qualités analgésique, diurétique et antispasmodique. On dit qu’elle soulage les maux d’estomac.

A noter que l’huile de noix du Brésil se solidifie en dessous de 10°C. Les personnes sensibles aux fruits à coque peuvent présenter une allergie à l’huile de noix du Brésil. 


LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...