jeudi 28 novembre 2013

Recette : pain de courge, confiture de châtaignes et pommes fraîches (et un DIY)

Tartine de pain de courge à la confiture de châtaignes et pommes fraîches


Les températures ont chuté, la neige a fait une brève apparition, le temps de nous embêter un peu, voir beaucoup pour certains. Il fait froid, l'hiver est bien là, il est l'heure donc de se mettre aux tartines, avec un chocolat chaud, un thé fumant ou un bon café.

Aujourd'hui ce sera tartine de pain de courge et confiture de châtaigne avec quelques morceaux de pommes fraîches pour la déco! Et en bonus, un petit DIY pour les fêtes de fin d'année avec un petit ballotin-châtaigne à faire soi-même pour y déposer des chocolats, des pâtes de fruits, des marrons glacés, des petits sablés ou des bijoux fait maison.

Pain de courge
Pain de courge : 
Préchauffer le four à 220°C.
Dans le robot mélanger :
  • 50g de purée de courge,
  • 200g de farine,
  • 40g de lait,
  • 1oeuf,
  • 1 cuillère à café de miel,
  • 20g de beurre mou,
  • 4g de sel,
  • 1/2 sachet de levure réhydratée
La pâte ne doit pas être collante. La mettre en boule et la laisser gonfler pendant une heure dans un endroit chaud. Dégazer la pâte et la mettre en boule sur une plaque de cuisson. Laisser reposer 10 minutes puis enfourner 10 minutes à 210°C avec un verre d'eau puis baisser la température à 180°C et laisser encore 10 minutes. 




Confiture de châtaignes
Confiture de Châtaignes :

Laver les châtaignes à l'eau tiède et éliminer celles qui flottent. Inciser la coque de chaque châtaigne et les mettre à cuire dans une casserole d'eau pendant 15 minutes après le démarrage de l'ébullition. Retirer la coque et la peau brune des châtaignes. Peser la chair restante (600g pour moi), et remettre à cuire pendant 30 minutes dans de l'eau avec une demi-gousse de vanille de Madagascar. Ôter la gousse de vanille et réduire les châtaignes en purée avec un peu d'eau de cuisson.
Remettre la purée dans une casserole et la cuire à nouveau avec 350g de sucre à feu vif jusqu'à ébullition puis baisser le feu et laisser cuire 10 minutes. Mettre en pot stérilisés.


Pour le montage de la tartine : découper une tranche de pain de courge, tartiner-la de confiture de châtaignes et déposer des morceaux de pomme dessus.

Et si vous souhaitez des idées pour vos repas de fin d'année, allez voir La cuisine de Romain Romarin. Il entame tout une série de recettes spéciales pour cette occasion.

Confiture de châtaignes et ballotin


Patron ballotin châtaigne
Pour le ballotin :

Sur le papier de votre choix (un peu épais), tracer un premier cercle (en noir) de 9 cm de diamètre, puis un second cercle (en noir) avec le même centre de 3 cm de diamètre. Séparer le grand cercle en 8 portions égales (en rouge). A main levée, dessiner des pétales (en vert) entre les 2 cercles en vous appuyant sur chacun des 8 traits rouges. Découper ensuite les parties hachurées en vert.

Montage : avec une aiguille, passer un fil à l'extrémité de chaque pétale. Rassembler le sommet des pétales et nouer le fil. Modeler délicatement le ballotin en repoussant le bas pour qu'il prenne une forme arrondie. Décorer.



Ballotin châtaigne
Ballotin châtaigne



lundi 25 novembre 2013

DIY : couronne de Noël

Couronne de Noël
Au hasard d'une promenade automnale, nous sommes tombés, sans nous faire mal, fort heureusement, sur du buis sauvage. J'en ai ramassé quelques branches avec déjà l'idée derrière la tête d'en faire ma couronne de Noël, le buis se conservant très bien. Le reste est venu au fur et à mesure de la construction. Il y avait longtemps que je voulais réaliser ses étoiles en origami. Je trouve que le papier Kraft se marie très bien avec la verdure, voilà comment l'association s'est faite. Et puis il a fallu réveiller un peu tout ça car c'était un peu terne. J'ai opté pour les paillettes, très festives.


Matériel :
  • des branches de buis,
  • un cintre en fil de fer,
  • du papier kraft (papier cadeau),
  • du fil brun (fil à broder)
  • un peu de masking tape doré (à rayure pour moi),
  • des paillettes dorées.

Couronne de Noël

















A l'aide de pinces, déformer le cintre pour en faire un cercle, tout en conservant la partie "crochet". Enrouler les branches de buis autour du cercle. Former les étoiles avec le papier kraft. La vidéo Prima est très bien faite (http://www.prima.fr/gestion-remontees/video-hr/origami-facile-une-etoile-express/7926995/ ). J'en ai fait de 2 dimensions avec des bandes de papier de 1,5cm x 30 cm et de 3cm x 60 cm. Je pense que la réalisation des étoiles serait plus aisée avec un papier un peu plus épais, mais ça se fait. 

Une fois les étoiles formées, introduire avec une aiguille à broder, un morceau de fil à broder à l'arrière de façon à les accrocher sur les branches de buis. Nouer d'un double nœud et laisser tomber les fils. Enduire les extrémités des fils de colle blanche et les tremper dans les paillettes. De la même manière mettre des paillettes, sur les étoiles, sur les branches et les feuilles. 

Ajouter quelques morceaux de masking tape sur les branches et recouvrir les crochet. 

Il ne reste plus qu'à patienter un peu pour la sortir. 



mercredi 13 novembre 2013

DIY : Calendrier de l'Avent - la forêt enneigée


Calendrier de l'Avent

Et non je n'ai pas eu l'idée de ce calendrier de l'Avent après ma dernière balade en forêt, bien qu'il s'agisse de forêts de sapin. En revanche le lendemain je me lançais dans sa réalisation, comme si cette balade avait finalement boosté mon idée de départ qui me trottait dans la tête depuis quelques semaines déjà.

En fait tout est parti de ce grand carton aux bords peu élevés, qui me laissait la possibilité d'une mise en scène. Au départ je voulais réaliser un village, et puis finalement j'ai dérivé sur une forêt enneigée peut-être plus facile à mettre en oeuvre, à mon avis.

Ma fille commence à s'habituer à mes petits bricolages puisqu'elle m'a réclamé un calendrier de l'Avent il y a seulement quelques jours. Je ne pouvais donc plus reculer, il fallait me lancer.

Post Scriptum du 22/11/2013 : Vous pouvez découvrir la jolie version, inspirée du calendrier de l'Avent - la forêt enneigée, sur le blog de Geekette Mom (par ici). Un grand merci à elle pour son partage.

Post Scriptum du 28/11/2014 : une autre version du Calendrier de l'Avent - la forêt enneigée réalisée par les enfants à voir sur le blog de Inspiréepar. Un joli travail des enfants et un gentil partage de leur Maman.

Calendrier de l'Avent
Allez c'est parti pour le matériel :
  • un grand carton aux bords peu élevés,
  • du papier calque,
  • du scotch,
  • de la peinture blanche à l'eau,
  • du papier marron un peu épais type scrapbooking, 
  • du papier décoré, type scrapbooking,
  • des feutres rouge, argenté et blanc,
  • des pics en bois ronds et plats,
  • des pommes de pin,
  • de la farine,
  • un gland.
Découper grossièrement à la main le haut du carton. 

Pour la réalisation des sapins enneigés : Dessiner au compas, sur les feuilles de papier calque, 6 cercles de diamètres différents (de 9 à 15 cm de rayon). Découper les cercles puis les plier en 4 pour obtenir 4 quarts de cercle. Découper ces 4 quarts sur chaque cercle pour obtenir 24 quarts qui formeront 24 sapins. Sur un côté du rayon appliquer un morceau de scotch, à cheval, de la même longueur et venir collé le 2ème rayon sur le scotch dépassant. Le scotch doit se situer à l'intérieur du sapin puisque que nous allons peindre le sommet. Les 2, 3 premiers ne sont pas évident ensuite, on prend le coup de main. A l'aide d'un pinceau, peindre les sommets des sapins. Une fois la peinture sèche, numéroter les sommets des sapins, au stylo argenté de 1 à 24. 

Pour la réalisation des rennes : Dans du papier marron un peu épais et plié en 2, découper une forme avec 2 pattes, une tête et une queue. Toujours dans un morceau, plié en 2, découper une bande pour faire les cornes. Coller les cornes en plaçant le côté plié à la base du coup. Une fois sec, tourner le papier pour former les cornes. Dessiner les yeux en blanc et le nez, tout rouge. 

Pour la réalisation du tipi : Tracer un cercle au compas dans du papier décoré. Prendre un tiers du cercle pour réaliser le tipi. Le tourner sur lui même de manière à réunir les rayons et les coller l'un sur l'autre en laissant un trou au sommet. Prendre des pics en bois ronds, les retailler si nécessaire. Enduire les pics de colle, sauf à l'extrémité pointue, les glisser dans le trou du sommet et venir les coller contre le papier. 

Pour la réalisation du skieur : Collé le gland sur 2 morceaux de pics en bois plats (en bambou) retaillés avec un couteau. Retailler 2 pics en bois ronds à la hauteur du gland et les coller sur le côté pour faire les bâtons. Une fois sec dessiner au feutre blanc les yeux, le nez et la bouche. 

Le montage : Répartir dans le carton les 24 sapins, le tipi, le skieur, les rennes et les pommes de pins. Avec un tamis, parsemer la farine sur toute la surface du carton. Glisser quelques bougies chauffe plat LED sous certains sapins pour parfaire l'ambiance ainsi que des chocolats ou des petits cadeaux emballés à cause de la farine. 

Et vous vous avez déjà préparer le calendrier?

Calendrier de l'Avent

Calendrier de l'Avent




mardi 12 novembre 2013

Balade en forêt

Balade en forêt
Samedi matin, nous avons une balade familiale dans les bois près du col des Echarmeaux (69). Nous avons eu beaucoup de chance de ne pas avoir de pluie mais plutôt une belle matinée ensoleillée et pas trop froide car nous avions planifié cette sortie en fonction des emplois du temps de chacun au détriment de la météo.

Quand je parle de balade familiale c'est au sens large du terme puisque 3 générations étaient présentes : les grands-parents, les parents et les petits enfants. Ça a été l'occasion de redécouvrir des odeurs familières de mon enfance : l'odeur des aiguilles de sapin, des sous-bois humides, des champignons...
J'ai appris à différencier un sapin, d'un douglas et d'un épicéa. On a "cubé" un arbre, découvert que ces forêts de résineux ont été implantées sous Napoléon à cause de la déforestation (et oui déjà à l'époque!!), que le Douglas, espèce très majoritaire dans ces forêts, est originaire d'Amérique du Nord (il a été introduit en France à cette même époque). Il faut dire que nous avions un passionné de sylviculture avec nous.

J'aurai bien aimé croiser une biche ou un lapin sauvage dans ce cadre bucolique mais avec les enfants, difficile de passer incognito. Je pense que nous avons fait fuir la population animale sur plusieurs kilomètres à la ronde!
Balade en forêt

Balade en forêt

Balade en forêt

Balade en forêt

Balade en forêt

Balade en forêt



Balade en forêt

vendredi 8 novembre 2013

Recettes : pommes de terre au comté et épices, salade de mâche


Salade express et pomme de terre au comté et épices

Maintenant que je suis fournie en épices, il va falloir les utiliser, bien qu'il est vrai qu'une fois déshydratée, elles se conservent quelques temps.
Voilà donc une recette, simple, idéale pour les soirées d'automne un peu surbookées quand toute la famille défile dans la cuisine en vous disant : "j'ai faim" et que l'heure est déjà bien avancée.

Il vous faudra : une pomme de terre moyenne par personne, du comté au lait cru, de la poudre de piment déshydraté (ou tout autre épice), de la mâche, des noix, du raisin et un filet d'huile de noix.

Faire cuire les pommes de terre à l'eau, avec la peau pour les amateurs. Pour moi ce sera sans, la peau étant un peu difficile à faire manger aux enfants.
Une fois cuites, les recouvrir de lamelles de comté et saupoudrer d'épices (en ayant la main beaucoup plus légère pour les enfants) et passer quelques minutes sous le grill du four. Mélanger mâche, noix, grains de raisin coupés en deux et épépinés et huile de noix. Ajouter une portion de salade et une pomme de terre dans chaque assiette et servir aussitôt.
Et voilà pour un repas express!


Salade express et pomme de terre au comté et épices

Salade express et pomme de terre au comté et épices




lundi 4 novembre 2013

L'huile végétale d'Abyssinie

huile végétale d'Abyssinie

L’huile d’Abyssinie provient des graines de pressée à froid du chou abyssin, originaire d’Afrique Orientale. Elle possède la particularité d’être extrêmement visqueuse tout en pénétrant très bien l’épiderme en laissant un effet satiné.


L’huile d’Abyssinie renferme des oméga 3, 6 et 9. Elle est nourrissante, adoucissante et hydratante. Elle convient parfaitement à tous les types de peau et sa texture particulière permet de l’utiliser pour l’élaboration de produits de maquillage (rouge à lèvres, crayon, fards à paupières...). Elle est parfaite également pour le soin des cheveux secs, abîmés ou crépus. Son toucher sec en fait une bonne huile de massage. 

vendredi 1 novembre 2013

Recette : que faire avec des piments?

Piments verts et rouges

Il y a quelques jours, je me suis retrouvée avec plusieurs kilos de piments rouges et verts, des petits piments de 8 à 10 cm. Le hic, c'est que je ne connais pas du tout ce produit et je ne savais pas quoi en faire. J'ai donc fait des recherches parce que je nous voyais mal consommer ces kilos de piments frais.

Première chose, le piment se congèle très bien. Une partie a donc rejoint mon congélateur. Il suffit ensuite de le ressortir, il décongèle assez vite. On peut le mettre entier dans l'eau de cuisson du riz, des pâtes ou dans les plats. Pour ceux qui craignent la saveur piquante, c'est une bonne solution puisque qu'on profite des bienfaits (vous pouvez les consulter par ici) sans se piquer la langue! Les plus téméraires, le couperont en 2 pour profiter de son goût puissant.

Pour le reste j'ai trouvé 2 autres solutions : faire de la pâte de piment et réduire le piment en poudre après déshydratation.
Pour manipuler les piments, mieux vaut porter des gants pour éviter les sensations de brûlures. Rien ne sert de se laver les mains, le "piquant" ne partira pas. En revanche, on peut le faire disparaître en se rinçant les mains avec du lait, de l'huile ou en se frottant les doigts avec du beurre.

Pâte de piments
Pour réaliser la pâte de piment (façon harissa), j'ai utilisé les piments frais. J'en ai fait une verte et une rouge. La verte possède une saveur plus douce, tout en gardant la même intensité piquante, se rapprochant un peu du goût du poivron. J'aime bien sa couleur. Quand à la rouge, elle rappelle l'harissa, la véritable harissa, pour ceux qui ont eu la chance d'en goûter, pas celle en tube du supermarché.

Ingrédients : 
Pâte de piments

  • 50 piments rouges ou verts,
  • 6 gousses d'ail,
  • 1 cuillère à café rase de graines de carvi,
  • 1 cuillère à café rase de graines de cumin,
  • du sel,
  • 150 ml d'une bonne huile d'olive, 1ère pression à froid (pour les piments verts 120 ml ont suffit)
  • On peut ajouter aussi des graines de coriandre. Pour ma part je trouve qu'elles apportent de l'amertume à la pâte et couvrent un peu le goût du piment. Mais les puristes préféreront sans doute les ajouter. 


Dans le bol d'un robot mixeur, mettre les piments lavés, coupés en 2 et épépinés. Pour cette étape, je vous conseille de porter des gants pour éviter les sensations de brûlures. Ajouter ensuite tous les ingrédients et mixer plusieurs minutes jusqu'à obtenir une pâte homogène, bien liée et lisse. 

Pâte de piments




Poudre de piments

Avec les piments qu'il me restait, j'ai fait de la poudre de piments rouges et de la poudre de piments verts. Pour cela j'ai dû déshydrater les piments. N'ayant pas de déshydrateur, j'ai utilisé mon four à 60°C, porte fermée les 3 premières heures, puis porte maintenue ouverte avec une fourchette les 3 suivantes jusqu'à ce que les piments soient cassants. Au préalable, j'ai coupé aux ciseaux les 2 extrémités du piment (pour que l'ai circule à l'intérieur (sans oublier de porter des gants). 
Les piments rouges prennent une joli couleur rubis brillante, les verts se fripent. Ensuite je les ai réduit en poudre avec le moulin à épices de mon robot. On peut jouer sur la taille de la mouture en la mixant plus ou moins longtemps. 
Alors prêts à tenter l'aventure épicée du piment?


Poudre de piments
Poudre de piments

Poudre de piments
Poudre de piments



LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...