lundi 30 juillet 2012

L'huile de ricin

Huile de ricin
ricin

L’huile de ricin est issue des graines du ricin, un petit arbuste originaire d’Afrique. Aujourd’hui, on le trouve un peu partout dans le monde surtout dans les régions tropicales. C’est une huile de 1ère pression à froid dont les principaux producteurs sont l’Inde, la Chine et le Brésil.

L’huile de ricin est l’huile végétale la plus visqueuse de toute. Elle est aussi très grasse mais pénètre rapidement dans la peau. C’est une huile extrêmement riche en acide gras. Elle contient notamment des oméga 6 et 9. Parmi les oméga 9, on trouve l’acide ricinoléique aux propriétés laxatives, antibactériennes et anti-inflammatoires.

L’utilisation de l’huile de ricin en usage interne est interdite en France car si l’huile de ricin est laxative c’est aussi un violent purgatif qui peut provoquer de graves lésions des muqueuses intestinales.

En usage externe, l’huile de ricin peut soulager certains maux comme
  • les douleurs musculaires, en synergie avec l’huile d’amande douce,
  • les douleurs articulaires ou liées à l’arthrite, appliquée tiède en massage,
  • les douleurs dues aux otites, en plaçant un coton imbibé dans l’oreille,
  • la corne, les cors et oignons, en massage du pied et légèrement chauffée,
  • les kystes, en les massant régulièrement avec de l’huile de ricin chaude, ils peuvent disparaître.


En cosmétique, l’huile de ricin est très souvent utilisée pour le soin des cheveux secs et crépus. Elle favorise la repousse des cheveux, cils et sourcils. C’est un excellent fortifiant des ongles. Elle pourra également réparer les peaux abimées par les gerçures ou les crevasses. Elle est réputée pour atténuer les tâches brunes sur la peau. L’huile de ricin peut aussi soulager les affections de la peau : acné, dermatoses, inflammations…
Elle peut s’utiliser comme démaquillant ou elle se révèle efficace contre les maquillages les plus résistants (waterpoof). Dans ce cas, il faudra veiller à bien la rincer car elle a tendance à faire gonfler la peau.

L’huile de ricin possède de nombreuses autres applications. Elle entre notamment dans la fabrication de certains plastiques ou de peintures. Elle peut aussi être utilisée comme lubrifiant dans l’industrie automobile ou dans l’aviation. 



samedi 28 juillet 2012

Sirop de pastèque

Sirop de pastèque
Sirop de pastèque




Sirop de pastèque
Sirop de pastèque
Avec un reste de pastèque, je me suis lancée dans la confection d'un sirop.Je suis assez content du résultat car il est plutôt rafraîchissant avec quelques glaçons. Il a une jolie couleur orange acidulée. Et puis la recette est assez simple. Il faut 4 volumes de sucre pour 5 volumes de jus de fruits.

Ingrédients :

  • 110g de sucre,
  • 136g de jus de pastèque,
Ecraser le morceau de pastèque avec un presse purée pour en extraire le jus, puis filtrer à l'aide d'un chinois. J'ai pesé le jus recueilli (136g) et ajouté le sucre nécessaire (110g).

Verser le mélange dans une casserole et porter à ébullition pendant 4 à 5 minutes sans jamais dépasser 5 minutes sinon le sirop deviendra confiture. Mettre dans un contenant et laisser refroidir.

Pour la conservation, je ne sais pas trop. Je l'ai tout de même conservé au réfrigérateur. Mais vu la teneur en sucre, je pense qu'il peut se garder plusieurs semaines.

Ce billet participe à Dans ma cuisine... sur chocoladdict.fr

Sirop de pastèque
Sirop de pastèque


Sirop de pastèque
Sirop de pastèque
Sirop de pastèque
Sirop de pastèque



vendredi 27 juillet 2012

Beurres végétaux (2ème partie)


Poursuivons la découverte des beurres végétaux avec ce deuxième volet (1er volet des beurres végétaux).

beurre végétal
Beurre de Dhupa

Beurre de Dhupa :

Le beurre de Dhupa est extrait des noyaux séchés du fruit du suif de Malabar, un arbre qui pousse en Inde et dont la résine sert à fabriquer les bâtonnets d’encens. C’est un beurre qui s’étale facilement sur la peau et qui possède des propriétés proches de celles du beurre de cacao. Adoucissant, il protège contre les méfaits du soleil. Il est recommandé pour soulager les douleurs rhumatismales et certaines lésions de la peau.


beurre végatal
Beurre de Mowrah

Beurre d’Illipe ou de Mowrah:

Le beurre d’Illipe appelé également beurre de Mowrah est un beurre naturel issu du Madhuca longifolia ou arbre à beurre qui pousse en Inde. Il redonne à la peau élasticité et souplesse et permet de lutter contre les signes du vieillissement. Il convient bien aux cheveux secs ou abimés. Il est utilisé pour la fabrication des savons en Inde et dans l’alimentation.





Karité
Beurre de Karité

Beurre de karité :

Ce beurre naturel provient de la pression mécanique des noix de karité, un arbre sauvage en Afrique. Le beurre de karité possède une composition plutôt riche :


  • des oméga 6 et 9 pour nourrir la peau,
  • des vitamines A et E, aux pouvoirs antioxydants
  • des terpènes, antioxydants et anti-inflammatoires,
  • des phytostérols, antioxydants, anti-UV, accélérateurs de la microcirculation,
  • du karitène : puissant anti-UV.
De ce fait, il hydrate, nourrit et enrichit la peau en profondeur et lui offre une protection contre les agressions extérieures. Antiride naturel, il permet à la peau de se régénérer. Il apaise les peaux irritées, gercées, abîmées et protège contre les vergetures. Le beurre de karité redonne éclat et brillance aux cheveux secs, fourchus ou cassants.


Beurre de kokum :

Kokum
source http://www.fruitipedia.com/kokum.htm
Le beurre de kokum est issu des amandes des fruits du Garcinia indica, un arbre indien sauvage. Ce beurre naturel dur mais à la texture fondante et onctueuse, ne laisse pas de film gras sur la peau. Riche en oméga 6 et 9, il adoucit et assouplit l’épiderme (émollient). Il est idéal pour les peaux abimées notamment pour les crevasses ou gerçures. Le beurre de kokum convient aux peaux normales, sèches et matures. Il est souvent utilisé pour les cosmétiques maison comme agent émulsifiant permettant ainsi d’obtenir des produits non granuleux au toucher fondant. Il nourrit et rend brillant les cheveux secs, cassés ou abîmés.



beurre végétal
Beurre de Knangnan

Beurre végétal de Kpangnan :

Appelé également beurre de karité doré, le beurre de kpangnan est très ressemblant au beurre de karité. Moins odorant et plus vertueux que ce dernier, il est obtenu à partir des graines du Pantadesma butyracea, un arbre d’Afrique occidentale. C’est un beurre riche en oméga 6 et 9 (adoucissant, hydratant et nourrissant pour la peau), en phytostérol (anti-inflammatoire, antioxydant) et en vitamine E (puissant antioxydant naturel). Il est régénérant et apaisant pour les peaux sèches, abîmés ou matures. Cicatrisant et nourrissant, il permet d’atténuer les vergetures ou les cicatrices. Anti-inflammatoire, il soulage les douleurs articulaires ou rhumatismales. Il peut également s’utiliser en masque ou soin réparateur des cheveux secs ou abîmés.


Beurre de macadamia :

beurre de macadamia
Le beurre de macadamia est un beurre naturel tiré du pressage à froid des noix de macadamia. Très pénétrant, ce beurre végétal possède un excellent pouvoir émollient. Riche en acide palmitoléique, constituant naturel des tissus adipeux, et en vitamine E (tocophérol), le beurre de macadamia est recommandé pour ses qualités nourrissante, restructurantes et adoucissante. Il fortifiera les peaux fragiles et atténuera les vergetures et les cicatrices et nourrira crevasses et gerçures.




beurre de mangue
beurre de mangue

Beurre de mangue :

Obtenu à partir de l’amande contenue dans le noyau de la mangue, le beurre de mangue est un beurre très agréable à utiliser, peu odorant et vertueux. Plutôt bien pourvu en élément nutritif, il renferme des oméga 6 et 9 (émollient), des phytostérols (anti-inflammatoires, antioxydant et activateurs de la microcirculation cutanée), des polyphénols (antioxydants, restructurants) et du squalène (antioxydant, régénérateur). Il nourrit, adoucit, protège et régénère la peau. Il permet d’estomper les vieilles cicatrices, de préserver la peau contre le vieillissement, d’apaiser et de cicatriser les brûlures ou les blessures.


Beurre de muru-muru :

muru-muru
Beurre de muru-muru 
Issu de la pression à froid de la graine contenue dans le fruit du muru-muru, un palmier sauvage d’Amazonie, le beurre de muru-muru est plus particulièrement dédié au soin des cheveux. En effet, la présence d’acide laurique en quantité importante, lui permet de nourrir et fortifier les cheveux secs, abîmés, cassants, fourchus, dévitalisés. Il contient également des omégas 6 et 9 (émollients) ainsi des caroténoïdes (antioxydants et anti-UV). Il maintient l’hydratation de la peau et crée un film protecteur. Ce beurre très dur permet de fabriquer des sticks à lèvres réparateurs.
source image  http://natura-en-argentina.blogspot.fr/2010/07/el-producto-de-la-semana-el-murumuru.html


mercredi 25 juillet 2012

A la découverte de l'aloe vera



Plant d'aloe vera
L’aloe vera, plante merveilleuse, miraculeuse, extraordinaire, vertueuse… Bref les qualificatifs ne manquent pas pour décrire l'aloe vera. Mais qu’en est-il de cette plante, de son origine, de sa composition ou de ses bienfaits ? Et comment choisir un gel de bonne qualité ?

Origine et généralités sur l’aloe vera


L’aloe vera est une des nombreuses espèces de la famille des aloès. Il s’agit d’une plante vivace, sans tige, à feuilles épineuses et originaire d’Afrique Orientale. Désormais on la trouve un peu partout dans le monde, dans des régions chaudes comme l’Espagne, le Mexique, le sud des Etats-Unis ou l’Inde. C’est une plante dépolluante, c’est-à–dire qu’elle est capable de restaurer un écosystème.

Il est possible de cultiver son aloe vera à la maison, car nos régions sont un peu froides, et d’en extraire soi-même le gel. Il faudra attendre 4 à 5 ans pour que l’aloe vera arrive à maturité avant de prélever ses feuilles.

Bon à savoir : l’aloe vera sert à la fabrication de la soie végétale.

Composition de l’aloe vera


L’aloe vera possède une composition extrêmement riche :
  • de la vitamine A : hydratation de la peau, maintien d’une bonne vision,
  • des vitamines du groupe B : maintien d’une peau saine et des muscles, amélioration des systèmes nerveux et immunitaires, diminution du stress et des risques de maladies cardio-vasculaires,
  • de la vitamine E : puissant antioxydant naturel,
  • des minéraux : phosphore, potassium, chlore, zinc, fer…
  • des polysaccharides : qui stimulent de la flore intestinale et favorisent la cicatrisation
  • des tanins : polyphénols à l’activité antioxydante,
  • de l’aloïne aux puissants pouvoirs laxatifs,
  • de aloétine : à l’activité antibactérienne et antimicrobienne,


feuille d'aloe vera

Les bienfaits de l’aloe vera


La liste des bienfaits de l’aloe vera est longue même s’ils ne sont pas tous démontrés.

En interne :
  • elle soulage les systèmes digestifs et intestinaux (crampes d’estomac, constipation, intestins capricieux, colons irritables, coliques, maladie de Crohn, ulcères…)
  • elle diminuerait les risques de problèmes cardiaques,
  • elle régulerait le taux de sucre dans le sang pour les diabétiques ainsi que les taux de mauvais cholestérol,
  • elle favoriserait l’élimination des toxines,
  • elle possèderait des pouvoirs antibiotique, bactéricide, et anti-inflammatoire,
  • elle stimulerait les défenses immunitaires.


En externe :
  • elle hydrate, revitalise et régénère la peau,
  • elle permet de lutter contre l’eczéma,
  • elle cicatrise et apaise les brûlures,
  • elle stimulerait la production de collagène,
  • elle possède des vertus anti-inflammatoires,
  • elle permet de lutter contre le vieillissement.


Bon à savoir : l’aloe vera fait l’objet d’études pour bloquer la croissance des cellules cancéreuses.

Choisir son aloe vera


L’aloe vera se présente sous 2 formes : le gel ou le latex. Le gel est extrait de l’intérieur de la feuille. Mais sa qualité peut être variable. En effet parfois son extraction se fait à partir de l’entièreté de la feuille et non seulement de l’intérieur. Ce gel présente donc des petites quantités d’aloïne, qui peuvent être toxiques si on ingère des doses régulières de gel. Les gels d’aloe vera contiennent parfois des conservateurs qui nuisent aux bonnes qualités de l’aloe vera.

Le latex est quant à lui extrait de l’enveloppe de la feuille. Irritant pour la peau et les muqueuses, il peut également provoquer des douleurs abdominales. C’est un puissant laxatif, mais de moins en moins utilisé dans les médicaments car la FDA l’a déclassé des laxatifs « sûrs ».

Bon à savoir : il existe quelques cas d’allergies au gel d’aloe vera. Il est déconseillé pour les femmes enceintes ou allaitantes et chez les enfants de moins de 6 ans.



lundi 23 juillet 2012

L'huile de pépins de canneberge (cranberry), antioxydante par excellence

Baies de cannerberge

Voici une huile végétale plutôt récente et pratiquement inconnue il ya seulement 10 ans en Europe. Depuis, on a découvert tous les bienfaits de la canneberge (cranberry, outre Atlantique) et de ses produits dérivés.

Son origine


L’huile de canneberge est une huile issue de la pression à froid des pépins contenus dans le fruit, appelé canneberge. La canneberge est un petit arbuste d’Amérique du Nord, aux baies rouges du même nom et qui rappellent un peu l’airelle.


Sa composition


L’huile de canneberge est un véritable concentré d’antioxydants naturels :

  • la puissante vitamine E : qui lutte contre les radicaux libres et les effets du vieillissement, abaisse le taux de cholestérol, réduit les agrégats plaquettaires et protège contre la maladie de Parkinson,
  • la vitamine A qui protège la vision et favorise l’hydratation de la peau,
  • les phytostérols qui diminuent le mauvais cholestérol et pourraient réduire les risques de maladies cardio-vasculaires.

En outre, l’huile de canneberge offre un bon équilibre entre oméga 3 et 6 puisque son rapport est de 1. Ce rapport adéquat (entre 1 et 4) permet de préserver une bonne santé cardio-vasculaire et de diminuer les maladies inflammatoires.

Ses utilisations


En alimentation, l’huile de pépins de canneberge accompagnera salades et crudités car elle ne supporte pas le chauffage.

En cosmétique, l’huile de canneberge est bien absorbée par la peau et ne laisse pas de film gras sur la peau. Nourrissante, hydratante, elle redonne souplesse et élasticité aux peaux matures et sèches. Anti-inflammatoire, elle soulage les peaux irritées.

Sa conservation est un peu moins délicate que l’huile de lin, qui présente elle aussi des bonnes qualités en oméga 3 et 6, du fait de sa teneur en vitamine E (rôle de conservateur).



samedi 21 juillet 2012

Gaspacho de concombre


Gaspacho de concombre
J'aime bien réaliser cette recette ultra-rapide le soir, après une journée très chaude. Ce gaspacho de concombre est à la fois rafraîchissant et hydratant. 

Ingrédients (pour 2 personnes) :

  • un concombre,
  • 1 fromage de chèvre frais,
  • un peu d'eau, plus ou moins selon la consistance voulue,
  • une demi cuillère à café de moutarde,
  • 1 cuillère à café d'huile d'olive,
  • des feuilles de basilic, 
  • sel, poivre
  • graines de sésames pour la décoration.

Laver et couper le concombre, avec la peau, en dés et les mettre dans un blender. Ajouter tous les autres ingrédients (sauf sésame), et mixer. Ajouter un peu d'eau si nécessaire et rectifier l'assaisonnement. Placer une heure au réfrigérateur avant de déguster pour plus de fraîcheur. 





vendredi 20 juillet 2012

Beurres végétaux (1ère partie)




Petit tour d’horizon des beurres végétaux et de leurs bienfaits pour la peau -1ère partie.

Beurre d'abricot
Beurre d'abricot

Beurre d’abricot :

Issu de l’huile de noyau d’abricot par hydrogénation, le beurre d’abricot possède une texture fondante et crémeuse très agréable et est rapidement absorbé par la peau. Il assouplit et redonne de l’élasticité à la peau. Il est indiqué pour les peaux matures ou sèches.




Beurre d’aloe vera :

Beurre d'aloe vera
Beurre d'aloe vera
La plupart du temps, le beurre d’Aloe vera est un mélange d’huile de noix de coco et d’extrait de d’aloe vera. Il contient des vitamines (A, B et E) ainsi que de nombreux minéraux. C’est un formidable régénérant cellulaire, capable de compenser les pertes en eau de l’épiderme. Il possède des vertus purifiantes, cicatrisantes, anti-inflammatoires et antibactériennes. Les peaux matures, sèches à très sèches, fatiguées ou sensibles pourront faire appel à ses qualités extraordinaires. Les peaux à problèmes (eczéma, acnée) pourront y trouver une solution. Le beurre d’aloe vera peut également soulager les brûlures comme les coups de soleil ou le feu du rasoir.



Beurre d'amande douce
Beurre d'amande douce

Beurre d’amande douce :

Naturel, le beurre d’amande douce est obtenu par pression à froid des graines de l’amandier. C’est un beurre nourrissant et adoucissant, approprié à tous les types de peaux. Il est riche en vitamines A, D et E et en oméga 6. Sa texture crémeuse et onctueuse en fait un soin particulièrement agréable. Il apaise les peaux irritées, enflammées, crevassées ou gercées et calme les démangeaisons. Adapté pour atténuer les vergetures, c’est aussi un bon support pour les massages.



Beurre d’avocat :

Beurre d'avocat
Beurre d'avocat
Obtenu par hydrogénation de sa chair dans la majorité des cas, il existe tout de même du beurre d’avocat obtenu par pression des noix d’avocat et dont les bénéfices sont meilleurs. Le beurre d’avocat est recommandé pour le soin des peaux abîmées, sèches à très sèches et matures. C’est un beurre extrêmement riche en vitamines qui répare l’épiderme. Il assouplit, hydrate, redonne éclat et élasticité à la peau. Le beurre naturel contient également des omégas 3 et 6, très nourrissants pour la peau ou les cheveux. Il offre également une protection de la peau contre les UV.




Beurre de cacao
Beurre de cacao

Beurre de cacao :

Obtenu par pression à froid de ces fèves, le beurre de cacao possède une légère odeur chocolatée. Plutôt dur au toucher, il fond rapidement au contact de la peau. Il peut être associé à de nombreuses qualités : émollient, nourrissant, hydratant, cicatrisant, réparateur, antioxydant. Ceci en raison de son incroyable composition : des oméga6, des antioxydants (polyphénols, squalène, vitamine E), de la caféine, des phytostérols.
Sa texture fondante lui permet d’être incorporé dans les baumes pour les mains abimées ou les lèvres gercées. Il peut être utilisé également comme soin anti-âge, beurre de massage gourmand ou amincissant. En soin des cheveux, on pourra l’utiliser sur les cheveux secs, bouclés, fourchus ou abimés.


Beurre de café
Beurre de café

Beurre de café :

C’est par hydrogénation de l’huile de café pressée à froid qu’est obtenu le beurre de café. Extrêmement parfumé et doux, il pénètre rapidement dans la peau. Le beurre de café est riche en antioxydants naturels et en phytostérols. Il aide à maintenir l’hydratation de la peau et offre une bonne protection contre les UV.



Beurre de cranberry
Beurre de cranberry

Beurre de cranberry :

Obtenu à partir de l’hydrogénation de l’huile de canneberge, le beurre de cranberry possède légère. Riche en oméga 3, 6, 9, et en antioxydants, c’est un beurre idéal pour les peaux matures. Il possède également des vertus purifiantes pour les peaux à problèmes (eczéma, psoriasis). Il est hydratant et calmant pour les peaux sèches ou irritées.





Beurre de cupuaçu
Beurre de cupuaçu
( http://www.cupuacu-bio.com )

Beurre de cupuaçu :

Ce beurre naturel est obtenu par 1ère pression à froid des fèves de cupuaçu, un arbre sauvage d’Amazonie et cousin du cacaoyer. Assez dur d’aspect, le beurre de cupuaçu ne laisse pas de film gras sur la peau. Les oméga 6 et 9 qu’il contient, rendent la peau douce, souple et plus élastique. La présence naturelle d’antioxydants (polyphénols) lui offre des aptitudes pour freiner le vieillissement cellulaire et lutter contre les rides. D’autres composés remarquables, les phytostérols, lui permettent de stimuler la microcirculation et de posséder des propriétés anti-inflammatoires et anti-UV.



mercredi 18 juillet 2012

La pastèque, désaltérante



la pastèque pour se désaltérer
la pastèque désaltérante

La pastèque est une plante à tiges rampantes de la famille des cucurbitacées (melon, concombre, courge), originaire d’Afrique centrale. Sa culture a peu à peu gagné le bassin méditerranéen (Espagne, Italie, Turquie…). Plante et fruit porte le même nom mais la pastèque est souvent surnommée melon d’eau. D’un point de vue botanique, la pastèque est une baie pouvant atteindre tout de même 35kg .

De forme oblongue ou ronde, sa chair peut être rose, jaune ou blanche avec des graines noires, rouges ou blanches. Il existe une variété de pastèque à confiture, qui ne se consomme pas crue, de couleur verdâtre et aux graines rouges. Depuis les années 50, des variétés de pastèque sans pépins ont fait leur apparition.

Peu calorique, peu nutritive, la pastèque tient la ligne malgré son poids. Elle contient des vitamines (A, B1 et B6, C) mais très peu de lipides ou de fibres. Très désaltérante, la pastèque affiche une teneur en eau de 92%. Elle présente de petites quantités de minéraux : phosphore, magnésium, calcium et sodium essentiellement et une quantité intéressante de potassium (réduction de l’hypertension).

Sa richesse tient plutôt dans ses antioxydants :
  • la citrulline : précurseur de l’arginine, un acide aminé essentiel. La citrulline permet de limiter les dépôts de lipides dans les vaisseaux et prévient les risques de maladies cardio-vasculaires et de diabète. Elle favoriserait également l’élimination de l’urée.
  • le lycopène : présent également dans la tomate, ce caroténoïde amenuiserait les risques de cancers (appareil digestif), de maladies cardio-vasculaires, de diabète ou d’ostéoporose.

La pastèque peut accommoder des plats salés de viande ou être confite dans du vinaigre. Elle est idéale pour la réalisation de granité. Les pépins sont comestibles (très riches en protéines) et dans certains pays, on les déguste séchés et salés en apéritif comme les graines de courge. Sa conservation se fait au frais, en évitant le réfrigérateur qui dénature sa chair.

Attention il existe des risques d’allergies à la pastèque : démangeaisons et sensations de brûlures de la cavité buccale qui s’estompent quelques minutes après la consommation.



lundi 16 juillet 2012

L'huile d'amande douce, réparatrice


L'huile d'amande douce

Que ce soit en cosmétique ou en usage interne, l’huile d’amande douce est très intéressante et bénéfique. Partons à la découverte de ses atouts.

Origine de l’huile d’amande douce


L’huile d’amande douce est obtenue par pression à froid du fruit de l’amandier. L’amandier est un arbre originaire de l’Asie Centrale mais qui est cultivé maintenant dans de nombreuses régions du monde (Espagne, Californie, Syrie…).

Composition de l’huile d’amande douce


Elle est composée :
  • des vitamines : A (bénéfique pour la vision et pour la peau), celle du groupe B (bonne pour la peau, les muscles, les systèmes immunitaires et nerveux) et E(antioxydante et protectrice du système cardio-vasculaire),
  • des protéines, qui retiendront l’intérêt des végétariens,
  • des minéraux : zinc, fer, magnésium, calcium, potassium, potassium et phosphore,
  • des oméga 6 et 9, assouplissant et adoucissant pour la peau,
  • des antioxydants naturels: phytostérols (protection contre les UV, anti-inflammatoires, stimulant de la microcirculation) et des triterpènes (antifongiques et anti-inflammatoires).


Bienfaits de l’huile d’amande douce


En usage externe, l’huile d’amande douce est recommandée pour les peaux sèches et ridées qu’elle hydrate et assouplit. Elle active la réparation de la peau ce qui en fait un bon soin contre les vergetures. Adoucissante et anti-inflammatoire, elle calme les démangeaisons, les affections cutanées (crevasses, gerçures, engelures) et les irritations telles que l’eczéma, les dermatoses, les érythèmes, les coups de soleil légers et les petites brûlures.

Pour les cheveux également, l’huile d’amande douce est précieuse. Hydratante et fortifiante, elle nourrit les cheveux fourchus et secs. Elle peut jouer aussi un rôle dans l’élimination des pellicules.

Souvent recommandée pour les massages, l’huile d’amande douce ne possède pas une très bonne pénétration. On pourra remédier à ceci en la mélangeant avec de l’huile de rose musquée, de noisette ou de noix de macadamia.

En usage interne, l’huile d’amande calme les problèmes digestifs et possède un léger effet laxatif. Elle aide à la résorption des calculs rénaux, atténue la toux, réduit le mauvais cholestérol, aide à lutter contre le stress et facilite l’évacuation des mucosités bronchiques.


Bon à savoir : il existe 2 variétés d’amande : l’amande douce et l’amande amère. L’amande douce est la plus couramment dans les cosmétiques et en usage interne. L’amande amère, quant à elle, est toxique. Elle est à utiliser avec beaucoup de parcimonie et de précautions notamment en pâtisserie.

Attention l’huile d’amande douce est allergisante (allergies aux fruits à coque). De même son utilisation pendant la grossesse ou en huile de massage pour les nourrissons est à éviter car il pourrait exister des risques de sensibilisation des bébés aux arachides.



samedi 14 juillet 2012

Muffins framboises et noix de coco

Muffins framboise noix de coco


framboises

C'est la saison de la framboise et j'ai une chance inouïe car mes parents en cultivent dans leur jardin. Au programme donc cueillette et dégustation, car c'est bien sur pied qu'elles sont les meilleures, puis confection de coulis et gelées de framboises. Alors pour varier un peu voici une recette de muffins à la framboises que j'ai associé avec de la noix de coco.

Ingrédients : 

  • 2 oeufs,
  • 100g de sucre roux,
  • 150g de farine T65,
  • 1/2 sachet de levure chimique,
  • 75g de lait de coco,
  • 60g d'huile d'olive,
  • une pincée de sel,
  • 200g de framboises,
  • un peu de noix de coco râpée.

Préchauffer le four à 180°C.
Battre les oeufs en omelette puis ajouter le sucre et bien mélanger. Ajouter la farine petit à petit et mélanger. Puis ajouter le reste des ingrédients, sauf la noix de coco râpée, les uns après les autres en remuant entre chaque ajout. Verser la pâte dans les moules à muffins et saupoudrer de noix de coco râpée. Enfourner 20 minutes. 


muffins framboise / noix de coco
muffins à la framboise








muffins framboise / noix de coco

































vendredi 13 juillet 2012

Les beurres végétaux pour une belle peau


les beurres végétaux pour une belle peau
Beurres végétaux

Les beurres végétaux séduisent par leur texture agréable et leur parfum délicat. Mais ce sont également de formidable concentré de bienfaits.

Pourquoi utiliser un beurre végétal ?


Les beurres végétaux permettent de soulager bon nombre de problèmes dermatologiques. Leur principale qualité est d’être très hydratants. Ils s’étalent bien et pénètrent facilement dans la peau. Les beurres végétaux possèdent aussi un bon pouvoir émollient.

Comment est obtenu un beurre végétal ?


On distingue 2 sortes de beurres végétaux : les beurres végétaux naturels et les beurres végétaux artificiels.

Les beurres végétaux naturels sont par exemple les beurres de karité, de mangue, de Sal, de Muru-Muru, de noix de coco… Ce sont des beurres obtenus par pressage des amandes contenues dans les noyaux des fruits. Ils sont naturellement solides à température ambiante aves des consistances variables (de molle à dure). Cette extraction par pression à froid des amandes se fait parfois avec ajout de solvant afin de dissoudre les matières grasses. Elle peut également nécessiter une étape de raffinage, telle qu’une filtration ou un traitement à la vapeur. Cette étape permet d’obtenir des beurres plus pâles et quasiment inodores.

Les beurres végétaux artificiels sont obtenus par adjonction d’hydrogène (saturation des acides gras) à une huile végétale. Les beurres artificiels sont par exemple le beurre d'Argan, le beurre d'olive, le beurre d'Aloe Vera...  Le procédé d’hydrogénation peut être industriel, et demande l’ajout d’un catalyseur (Nickel) ainsi que des températures et pressions élevées. Les beurres ainsi obtenus se conservent plus longtemps. Mais il est aussi possible de réaliser soi-même son beurre végétal à partir de n’importe quelle huile en ajoutant de l’acide stéarique et de l’alcool cétylique.

Comment reconnaitre un beurre naturel d’un beurre artificiel ?


La meilleure manière de reconnaitre un beurre naturel d’un beurre artificiel est de s’interresser à sa composition. Et pour cela, on vérifiera le nom INCI de la matière première :
  • Si le nom INCI est le nom botanique du beurre, il s’agit d’un beurre naturel.
  • Si le nom INCI est du type HV oil, hydrogenated HV oil, il s’agit d’un beurre artificiel (HV = Huile Végétale)




mercredi 11 juillet 2012

L'oignon, gorgé de bienfaits


oignons et bienfaits

Histoire et origine


L’oignon est une plante herbacée de la famille des amaryllidacées, utilisée comme plante potagère. C’est à la fois un légume et un condiment. Son bulbe, avec parfois ces feuilles lorsqu’elles sont jeunes, est consommé cru, cuit ou confit.

Il existe de nombreuses variétés d’oignon parmi lesquelles l’oignon blanc, l’oignon jaune, l’oignon rouge ou l’échalote. Originaire d’Asie Centrale, l’oignon est connu depuis l’Antiquité et a été très utilisé par de nombreuses populations au fil des siècles.

Il existe des oignons labellisés AOC, l’oignon de Roscoff ou l’oignon doux des Cévennes.

Composition de l’oignon


L’oignon comporte de nombreux composés qui protègent notre organisme et le maintiennent en bonne santé. En effet l’oignon renferme :

  • de nombreux antioxydants polyphénols, flavonoïdes, anthocyanes,
  • des vitamines A, B et C,
  • des composés sulfurés, responsables aussi du gout, de l’odeur et du larmoiement provoqué par l’oignon,
  • des oligo-éléments iode, fer, sodium, magnésium, sélénium,
  • des éléments indispensables à notre corps: phosphore, potassium, silice.

Les bienfaits de l’oignon


La consommation de légumes de la famille des amaryllidacées (poireau, ail, ciboule, ciboulette, échalote) pourrait diminuer les risques de cancer du système digestif entre autre grâce à la présence des antioxydants et du sélénium. L’oignon peut également limiter les risques de maladies cardio-vasculaires grâce notamment aux anthocyanes.

La présence de composés sulfurés a également une action sur la bonne santé cardiaque puisqu’ils limiteraient l’agrégation plaquettaire dans les vaisseaux sanguins. Ce rôle est tout de même moindre comparé à l’ail. Les composés pourraient aussi jouer un rôle dans la prolifération des cellules cancéreuses en annihilant leur action.

Notons tout de même que les oignons blancs contiennent beaucoup moins d’antioxydants que les oignons rouges ou jaunes. D’ailleurs les antioxydants sont surtout présents dans les couches externes des oignons.
Outre ces vertus, l’oignon est réputé pour être diurétique, hypoglycémiant et antibactérien. Il aide à prévenir l’ostéoporose, grâce à un antioxydant de la famille des polyphénols. En revanche, il peut causer des troubles digestifs chez certaines personnes qui en limiteront leur consommation.

En homéopathie, l’oignon est plus connu sous le nom de Allium Cepa et permet de traiter les rhumes, rhumes des foins et grippes.

Et en usage externe ?


Il existe des remèdes de grand-mère à base d’oignon pour les petits maux du quotidien. En cataplasme l’oignon est utile contre les migraines. Appliqué cru, il soulage les piqures d’insectes ou les brulures. En le faisant bouillir quelques minutes un oignon haché, dans de l’eau puis en lui ajoutant du miel, il traite les maux de gorge.

En produit de beauté, le jus de l’oignon peut traiter l’acné, les tâches de vieillesse ou la chute des cheveux. Il favorise la microcirculation de l’épiderme, améliorant le teint.

lundi 9 juillet 2012

L'huile de germe de blé, riche en vitamine E


Blé


L’huile de germe de blé est une huile de 1ère pression à froid, obtenue à partir des graines germées du blé. Une première action mécanique permet de séparer graines et germes. Les germes sont ensuite déshydratés puis pressées mécaniquement à froid à l’aide d’une vis sans fin. L’huile obtenue et ensuite filtrée et conditionnée.

Grasse au toucher, cette huile ne pénètre pas facilement la peau. Elle est souvent associée à de l’huile de macadamia ou de l’huile de noisette pour en faciliter la pénétration. Son odeur marquée peut gêner certains alors que d’autre apprécieront son côté champêtre. L’huile de germe de blé est sensible à l’oxydation : il convient donc de la conserver dans un endroit frais, à l’abri de l’air et de la lumière.

Du point de vue de sa composition, s’est une huile riche en bienfaits de part la grande variété de ses composants. Elle renferme :
  • des antioxydants naturels : la puissante vitamine E, du squalène et des caroténoïdes,
  • des oméga 6 et 9 pour le maintien de l’hydratation de la peau,
  • de la vitamine K qui joue un rôle dans la coagulation sanguine,
  • des minéraux : phosphore, magnésium et fer.

Idéale contre la perte d’élasticité de la peau, l’huile de germe de blé est l’alliée des peaux matures. Elle peut s’utiliser comme soin du visage, du décolleté ou du buste. Nourrissante, elle permet de réhydrater les peaux sèches et très sèches. Réparatrice et régénérante, elle aide à prévenir et lutter contre les vergetures et les gerçures des mains et des lèvres. Elle peut également s’utiliser en soin avant et après soleil. Son action peut s’étendre au traitement des cheveux secs et des ongles cassants.

Pour une utilisation interne, l’huile de germe de blé est utilisée en assaisonnement. Consommée quotidiennement, elle possède des effets bénéfiques contre l’anémie, la fatigue ou le stress et les troubles de la mémoire. Elle permet de limiter l’absorption du mauvais cholestérol, diminuant ainsi les risques de maladies cardio-vasculaires. Elle limite la formation des toxines dans l’organisme et favorise la croissance des cellules. 



dimanche 8 juillet 2012

DIY : des bougies pour éloigner les moustiques





Le soir dès qu'on veut se mettre un peu dehors, nous sommes envahis par les moustiques qui s'en donnent à coeur joie pour nous dévorer les jambes. Je me suis donc lancée dans la confection de bougies anti-moustiques avec de la cire qui me restait. Et adieu moustiques, piqûres et démangeaisons...



Matériel : 
  • des boîtes de conserves vides type maquereau, sardine, poulpe... vides et nettoyées,
  • des rubans,
  • de la cire ou des vieilles bougies,
  • des mèches à bougies
  • de l'huile essentielle de citronnelle,

Mettre à fondre la cire au bain-marie. Une fois fondue, lui ajouter de l'huile essentielle de citronnelle et remuer délicatement. J'ai mis 20 gouttes par bougie environ. Remplir les boîtes de conserve, préalablement méchées, avec la cire encore liquide. Laisser refroidir.







samedi 7 juillet 2012

Entrée fraîche saumon/avocat/courgette

avocat saumon courgette
Voici une manière de manger autrement la courgette, crue et froide. C'est une entrée rafraîchissante pour l'été enfin lorsqu'il fait chaud. Alors cette année mieux vaut ne pas se rater pour choisir son jour. 

Ingrédients : 

  • une petite courgette fine et longue,
  • du saumon frais (1 petit pavé par personne),
  • le jus de 3 à 4 citrons,
  • un avocat,
  • de l'aneth,
  • de l'huile d'olive,
  • sel, 
La veille, couper la courgette en fines lamelles dans le sens de la longueur. Mettre les lamelles obtenues à mariner avec la moitié du jus de citrons, l'aneth, du sel et un peu d'huile d'olive. Mettre au réfrigérateur pendant la nuit. Couper le saumon en dés, l'arroser du reste du jus de citrons et d'huile d'olive, ajouter de l'aneth et mettre une nuit au réfrigérateur.

Le lendemain, déposer les lamelles de courgettes contre les parois d'un emporte-pièce. Ajouter un avocat à la préparation au saumon et garnir l'intérieur de l'emporte-pièce. Remettre 1h au réfrigérateur et déguster. 










  


mercredi 4 juillet 2012

La courgette, ses atouts pour la santé

la courgette



La courgette est une plante de la famille des Cucurbitacées, originaire d’Amérique Centrale. C’est d’ailleurs une courge qui est cueillie avant sa maturité. Plante et fruit porte le même nom. Et oui la courgette est un fruit mais travaillé comme un légume en cuisine. On trouve des courgettes allongées ou rondes, vertes ou jaunes.

C’est seulement au début des années 1900 que ce fruit est entré dans la cuisine française. Diététiquement elle peut remplacer la pomme de terre dans les potages apportant ainsi de l’onctuosité grâce à ses fibres et surtout beaucoup moins de calories. Les fleurs de la plante se consomment notamment en beignets ou farcies. La courgette se mange cuite ou crue, surtout lorsqu‘elle est jeune.

Très riche en eau (95%), la courgette est aussi très peu calorique (15kcal/100g), ce qui en fait un bon atout lors de régimes. La courgette présente des taux fort intéressants en minéraux :
  • le phosphore qui est un constituant essentiel des cellules de notre corps. Il intervient dans la minéralisation des os et des dents et joue un rôle dans le maintien du PH sanguin.
  • le calcium, pour le maintien de la solidité des os, la coagulation sanguine, et la contraction musculaire,
  • le magnésium, qui interagit avec le phosphore et le calcium pour la santé des os. Il joue également de très nombreux rôles dans les systèmes nerveux, cérébral, musculaire, immunitaire… C’est aussi un anti-inflammatoire et anti-allergique,
  • le potassium, régulateur de la tension artérielle, du système nerveux, des reins, il maintient l’équilibre des fluides intracellulaires dans le corps.


La courgette fournit de la vitamine A, B3 et C mais dans des quantités modérées. Elle présente un faible taux de sodium et convient donc pour les régimes pauvres en sel. En revanche elle représente un bon apport en fibres et surtout en pectine, douce et stimulante pour les intestins. On peut noter également la présence d’un antioxydant protecteur du système cardio-vasculaire, la rutine (flavonoïde).



lundi 2 juillet 2012

L'huile de camélia, hydratante


Camélias



L’huile de camélia est une huile de première pression à froid obtenue à partir des graines du théier. D’ailleurs elle est aussi appelée huile de thé vert et est originaire d’Asie. Elle tient son nom de la fleur du théier, la camélia, qui laisse place à des graines de la taille d’une noix.

L’huile de Camélia est une huile qui pénètre assez bien dans la peau. Elle contient des oméga 6 et  9, très nourrissants et assouplissants pour la peau.

Hydratante, l’huile de Camélia convient à toutes les peaux avec une préférence pour les peaux sèches et matures. Elle est idéale pour résorber les gerçures ou les crevasses, ainsi que pour nourrir les mains sèches ou les ongles cassants. On peut l’utiliser pour protéger et revitaliser les peaux soumises au froid ou au vent. Adoucissante et assouplissante, c’est également un bon soin pour prévenir les vergetures et améliorer l’élasticité de la peau. 

Pour les cheveux, l’huile de Camélia est recommandée pour réhydrater les cheveux secs, cassants ou les pointes fourchus. D’ailleurs en soin des cheveux, on pourra la faire tiédir avant de l’appliquer, de laisser reposer plusieurs minutes sous une serviette et de rincer.

Au Japon ou en Chine, elle s’utilise en cuisine pour la cuisson des aliments. C’est une huile riche en vitamine A, E et quelques vitamines de la famille B ainsi qu’en antioxydants. L’huile de camélia favorise la bonne circulation sanguine. Elle abaisserait le taux de cholestérol et la tension artérielle. Attention tout de même car les huiles de Camélias que l’on trouve dans le commerce ne sont pas toute de qualité alimentaire. 


LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...