samedi 30 juin 2012

Dip au fromage de chèvre


Dip au fromage de chèvre

Voilà une recette toute simple de dip avec du fromage de chèvre. Passe partout, elle peut accompagner des crudités pour un apéritif ou une entrée de crudités, la salade, le poulet, des crevettes...

Ingrédients :

1/2 fromage frais de chèvre,
3 cuillères à soupe d'eau minérale,
un trait d'huile d'olive,
ciboulette,
ail finement coupé ou ail semoule




Ecraser à la fourchette le fromage frais et ajouter l'eau. Mélanger pour que le fromage prenne une consistance plus liquide. Au besoin ajouter un peu d'eau. Verser l'huile d'olive et bien mélanger. Ajouter ensuite la ciboulette et l'ail et mélanger à nouveau. Servir frais.






vendredi 29 juin 2012

Les antioxydants en 6 questions






1-Qu’est-ce qu’un antioxydant ?


C’est une substance qui empêche ou atténue l’oxydation de molécules qui composent notre corps. Les antioxydants vont alors bloquer la réaction d’oxydation des radicaux libres, des molécules essentiellement composées d’oxygène et issues du fonctionnement de notre organisme.

2-Quel est leur action ?


Les antioxydants agissent en se liant avec les radicaux libres. Ainsi ils empêchent les radicaux libres de s’accrocher aux cellules de notre organisme, de les dénaturer et de provoquer un vieillissement prématuré de notre corps.


3-Pourquoi lutter contre l’oxydation des cellules?



L’oxydation par les radicaux libres endommage les cellules comme l’ADN, les protéines ou les lipides qui constituent notre organisme. Le fait de ne pas parvenir à neutraliser cette réaction d’oxydation pourrait contribuer à la manifestation de maladies liées au vieillissement : maladies dégénératives (Alzheimer, Parkinson), les maladies de l’œil (cataracte, DMLA), le vieillissement de la peau (rides, sécheresse), les maladies cardio-vasculaires (infarctus, hypertension)… Les antioxydants permettraient également de diminuer les risques de cancers ou de freiner leur propagation.


4-Quels sont les facteurs aggravant l’oxydation des cellules?


On parle souvent de stress oxydatif. C'est-à-dire que le corps doit faire face à une multiplication des radicaux libres. Ce stress est dû à des paramètres aggravants auxquels le corps est soumis : le tabac, la pollution, le stress ou les chocs émotionnels, une mauvaise alimentation, le soleil, l’abus d’alcool, les activités sportives intensives (marathon, sport de haut niveau…), les maladies (allergies, inflammations, infections…).



5-Où trouver les antioxydants naturels?


Les oxydants naturels se trouvent dans les aliments que l’on absorbe et plus particulièrement les fruits, les légumes, frais ou secs, les huiles végétales de 1ère pression à froid, les céréales ou les farines complètes, les graines, les graines germées, les poissons ou les algues. Le pouvoir oxydant d’un aliment est mesuré en ORAC (Oxygen Radical Absorbance Capacity). Les aliments les plus riches en antioxydants sont les fruits rouges, canneberge en tête. Parmi les légumes, le chou, l’ail ; l’avocat ou l’asperge possèdent des quantités assez importantes d’antioxydants.

La cuisson peut influencer sur la richesse en antioxydant. Ainsi la vitamine C ne résiste pas à la chaleur et son action sera nulle si l’aliment est cuit. En revanche la cuisson améliore la disponibilité en lycopène, un antioxydant présent dans la tomate.


6-Quelles sont les molécules antioxydantes?



Il existe de nombreux groupes d’antioxydants naturels:
  • les acides aminés, fabriqués par notre organisme,
  • les enzymes également synthétisées par notre corps,
  • les protéinesnotamment celles du soja ou issues de la mer (poissons, crustacés, algues),
  • Les oligo-éléments : sélénium (œuf, viande, poisson, fruits de mer, champignons…), cuivre (foie, légumes secs, céréales complètes, fruits et légumes), zinc (viande, huîtres, œufs, soja, poissons gras, germe de blé ou légumes secs),
  • Les polyphénols : les tanins présents dans le cacao, le thé, le café…, les anthyocanes que l’on retrouve dans la cerise, la myrtille, le raisin rouge et les fruits rouges en général, les flavonoïdes contenus dans le vin rouge, le thé noir ou vert , le chocolat ou le miel…, le resvératrol qui entre dans la composition du raisin, des mûres, la canneberge, la rhubarbe, la grenade ou le chocolat.
  • Les vitamines : la vitamine A contenue dans les carottes, certains fines herbes, les navets, l’abricot ou encore l’œuf, la vitamine C (acide ascorbique) présente dans les agrumes ou le chou, la vitamine E (tocophérol) que l’on retrouve dans les huiles végétales de colza, pépin de raisin, germe de blé… et dans les céréales complètes, les noix, les amandes, les noisettes…,
  • Les caroténoïdes : béta-carotène (carotte, abricot, melon, certaines herbes aromatiques), lycopène (tomate, pastèque, papaye, goyave…), lutéine (choux et épinards)
  • Les terpénoïdes : ce sont des lipides que l’on retrouve dans le gingembre, la cannelle ou le clou de girofle,
  • La chlorophylle, le glutathion, le coenzyme Q10… la liste n’est pas exhaustive.


En conclusion, pour profiter au maximum des bienfaits des antioxydants, mieux vaut manger léger, riche en fruits et légumes, varié et de saison en évitant un maximum les produits industriels ou raffinés.





mercredi 27 juin 2012

La pêche, savoureuse et rafraichissante

pêche

Fruit fragile mais délectable, la pêche est un fruit d’été très apprécié par les consommateurs.

Fruit du pêcher, la pêche est un fruit très ancien originaire de Chine. Elle a été introduite en Europe au IIIème siècle avant JC. On distingue différentes variétés de pêches outre la pêche jaune ou blanche, issues de mutations du pêcher : les pêches de vignes à la couleur rouge sombre, les pêches plates, douces et peu acides, les brugnons à la peau lisse ou les nectarines plus résistantes.

La pêche contient un noyau qui renferme une amande, souvent appelée amande amère et qui entre dans la composition de certains desserts ou liqueurs. Elle contient du cyanure et est dangereuse consommée en grande quantité.

Comme la plupart des fruits, la pêche présente des atouts non négligeables pour notre santé :
  • Bonne pour l’organisme : elle apporte du potassium pour lutter contre l’hypertension ainsi que des vitamines A, B3, C et E.
  • Reminéralisante : la pêche est une bonne source de minéraux tels que le phosphore, le magnésium, le fer ou le cuivre,
  • Antioxydante : en effet la pêche renferme des tanins, également anxiolytiques, des flavonoïdes pour lutter contre les risques de maladies cardio-vasculaires et des caroténoïdes pour limiter les risques de cancers ou combattre les maladies dégénératives de l’œil. A noter que la peau renferme 2 fois plus de composés antioxydants que la chair.
  • Digestive : sa teneur en fibres douces en fait un fruit apprécié par les personnes souffrant d’intestins délicats ou de digestions difficiles. C’est un des 1ers fruits que l’on pourra donner aux bébés lors de la diversification ou pour calmer leurs maux de ventre.
  • Hydratante, elle rafraichit et peut également s’appliquer sur le visage pour revitaliser l’épiderme,
  • Peu calorique, elle sera appréciée par les personnes suivant un régime. Elle accommode aussi bien les plats sucrés que salés (viandes blanches)

C’est tout de même un fruit relativement fragile, qui résiste mal au transport. La pêche est d’ailleurs souvent cueillie encore dure. Mais s’agissant d’un fruit climactérique, elle finira de murir, laissée à température ambiante. Le réfrigérateur est à éviter car il dénature la pêche.

Il existe un risque d’allergie orale aux pêches crues. Cela se traduit par des sensations de brûlures et de démangeaisons dans la bouche, sans danger et de courte durée. 



lundi 25 juin 2012

L'huile de perilla, naturellement riche en oméga3

Feuille de périlla

Surtout connue et reconnue dans les pays asiatiques, l'huile de perilla affiche une teneur en oméga 3 impressionnante.

Qu’est-ce que la perilla ?


Il s’agit d’une huile de 1èrepression à froid obtenue à partir des graines de perilla. La perilla est une plante aromatique de la famille des Lamiacées regroupant entre autres, la menthe, le basilic, le thym, la sauge ou le romarin et originaire d’Extrême-Orient.

L’utilisation de la perilla est très répandue en Chine ou au Japon, notamment pour une pratique culinaire. Ses feuilles sont très appréciées pour parfumer les plats. L’huile est utilisée en cuisine ou en cosmétique. Il existe également une huile essentielle de perilla, obtenue à partir des feuilles.

Les bienfaits internes de l’huile de périlla


L’huile de perilla est très riche en oméga en surtout en oméga 3. C’est d’ailleurs l’huile végétale qui en contient le plus, devant l’huile de lin ou de chia. Cette richesse en oméga3 lui apporte des qualités très intéressantes pour la santé.

Elle rétablit l’ordre entre bon et mauvais cholestérol, diminuant ainsi les risques de maladies cardio-vasculaires. Elle peut également jouer un rôle dans des maladies inflammatoires comme l’arthrite, l’arthrose, les rhumatismes ou l’asthme.

C’est une huile qui peut s’avérer précieuse pour les personnes allergiques (alimentaires, acariens, animaux, végétaux, rhume des foins). Elle possède un effet calmant et stabilisant.

Les omégas 3, très importants pour le bon fonctionnement du cerveau, peuvent atténuer les états dépressifs ou anxieux ou encore les troubles du sommeil. C’est également un bon atout pour prévenir les maladies dégénératives, du type Alzheimer, Parkinson ou sclérose en plaques ou ralentir leur progression.

Attention : en France, l’usage de l’huile végétale de perilla et de l’huile essentielle de perilla est interdite à la consommation. En revanche son utilisation en cosmétique est autorisée.

Les bienfaits externes de l’huile de périlla


L’huile de périlla est sèche au toucher et convient bien pour une utilisation externe en massage, associée ou non à d’autres huiles végétales ou des huiles essentielles. Elle apaisera ainsi les irritations de la peau (eczéma, allergies cutanées…), les inflammations ou les douleurs articulaires (arthrite, arthrose, sciatiques…) et rhumatismales.

On lui associe des vertus réparatrice, assouplissante, hydratante qui conviennent à tous les types de peau et très efficaces pour les peaux matures.

Attention : l’huile de perilla est extrêmement sensible à l’oxydation. Elle se conserve 6 mois au frais et à l’abri de l’air et de la lumière.

samedi 23 juin 2012

crème à l'abricot (apricot curd)

Apricot curd


J'ai acheté plusieurs kilos d'abricots au marché cette semaine et puis voilà un petit moment que je voulais faire une crème de fruits autre que le fameux lemon curd. Alors pourquoi pas l'abricot?

Je suis assez contente du résultat. Un petit goût acidulé qui se marie bien avec l'amande. Je l'ai utilisée pour garnir un fond de tarte.
crème à l'abricot

Ingrédients :
15 abricots pas trop mûrs,
3 cuillères à soupe de sucre,
6 cuillères à soupe de poudre d'amande,
un petit peu d'agar-agar,

Mettre à cuire à couvert les abricots avec un peu d'eau et le sucre. Une fois les abricots cuits, les passer au tamis pour obtenir un coulis. Remettre le coulis d'abricot à cuire avec l'agar-agar et la poudre d'amande. Bien mélanger et porter à ébullition. Laisser refroidir.



crème à l'abricot



mardi 19 juin 2012

L'huile de lin, championne des oméga 3

Fleur de lin

L’huile de lin est extraite des graines de lin arrivées à maturité. Les graines sont pressées suivant différentes techniques qui donneront des huiles de lin de qualité bien différentes. Pour l’usage alimentaire, on choisira une huile vierge de 1ère pression à froid. Certaines huiles de lin sont enrichies en vitamine E pour améliorer leur conservation.

Elle n’est autorisée pour un usage alimentaire en France que depuis 2006 et 2010 pour un usage pur en cuisine. Ces réticences viennent du fait que l’huile de lin est fragile et s’oxyde très vite si bien que son conditionnement est très réglementé. Elle doit être conservée au réfrigérateur, et consommée assez rapidement après ouverture. C’est une huile qui ne supporte pas d’être chauffée.

L’huile de lin est une huile extrêmement riche en oméga 3 et surtout son rapport oméga 6/ oméga 3 est bas. Elle contient également des oméga 9 et apporte différents minéraux, calcium, phosphore, magnésium, potassium, sodium… et des acides aminés. L’huile de lin renferme également des lignanes, des antioxydants naturels qui aident à lutter contre les radicaux libres.

L’huile de lin est une huile végétale qui permettrait de lutter contre les maladies dégénératives et de réduire les risques de maladies cardio-vasculaires. Elle régulerait le système hormonal et renforcerait le système immunitaire. Elle réduirait les risques de dépression et les douleurs liées à l’arthrose et aux rhumatismes. C’est aussi un bon atout pour la santé de la peau, des cheveux et des ongles.

L’huile de lin peut tout à fait être appliquée sur la peau. C’est une bonne base pour les massages. Elle apaise les brulures et favorise la cicatrisation. Elle permet de traiter les peaux sèches et les peaux à problèmes (eczéma, psiorasis, et surtout acnée) en limitant tout de même son application sur le visage à 3 fois par semaine.

Outre son utilisation alimentaire, l’huile de lin possède de très nombreuses applications :
  • protection des bois,
  • traitement des cuirs,
  • composant du savon noir liquide à l’huile de lin pour un usage ménager,
  • durcisseur ou liant dans les peintures à l’huile, encres, mastic, vernis, linoleum…

L’huile de lin a été un peu délaissée depuis quelques années au profit de résines de synthèse, beaucoup moins onéreuses. Aujourd’hui elle séduit d’avantage les utilisateurs soucieux de préserver l’environnement.




samedi 16 juin 2012

Tarte rhubarbe et crumble

Tarte rhubarbe et crumble


Pour la pâte :

  • 200g de farine T65,
  • 100g de beurre ou margarine végétale,
  • un peu de sucre,
  • un peu d'eau tiède.

Mélanger la farine, le beurre ramolli et le sucre pour obtenir une pâte sableuse. Lier la pâte avec un peu d'eau tiède. Bien malaxer, la rouler en boule et la réserver au réfrigérateur pendant 1/2 heure.

Pour la garniture :

  • 700g de rhubarbe,
  • 100g de sucre + 50g pour le crumble,
  • 50g de poudre d'amandes,
  • 50g de farine T65,
  • 50g de beurre ou margarine végétale,
Dans un saladier, couper la rhubarbe en tronçons et la saupoudrer de sucre. 
Préchauffer le four à 180°C.
Préparer le crumble en mélangeant la farine, le sucre, la poudre d'amande, et le beurre de manière à obtenir un mélange sablonneux.
Faire cuire la rhubarbe, additionnée du sucre, quelques minutes dans une casserole.
Étaler la pâte, la garnir de  rhubarbe cuite et recouvrir de crumble. Faire cuire 30 min.

A déguster froid ou tiède. On peut mélanger quelques pommes avec la rhubarbe pour couper l'acidité. 





mercredi 13 juin 2012

la rhubarbe, bienfaisante


pétioles de rhubarbe


Cette plante, typiquement printanière, va bientôt nous fournir ses dernières tiges, à moins que vous figuriez parmi les chanceux qui pourront profiter d’une 2ème repousse en août ou en septembre. Ses tiges acidulées, qui peuvent en laisser perplexes certains, en inspirent d’autres qui rivalisent de bonnes idées pour la cuisiner.

Généralités sur la rhubarbe


La rhubarbe est une plante de la famille des Polygonacées (sarrasin ou oseille) qui pousse dans les régions tempérées. Originaire d’Asie, son utilisation était surtout médicinale et seule la racine était exploitée. Elle n’a été cuisinée qu’à partir du XVIIIème siècle. Il existe différentes variétés allant du vert au rouge en passant par le rose.

Il s’agit d’un légume mais qui est très souvent cuisiné comme un fruit. Seuls les pétioles (ou tiges) sont consommées. Les feuilles sont toxiques car elles contiennent une forte teneur en acide oxalique pouvant entrainer des dysfonctionnements sanguins et rénaux. D’ailleurs les personnes souffrant de problèmes cardiovasculaires, de calculs rénaux, d’arthrite ou d’hémorroïdes doivent limiter leur consommation au maximum. Elle déconseillée pour les femmes enceintes et allaitantes.

Bienfaits de la rhubarbe


Constituées essentiellement d’eau, la rhubarbe est très peu calorique. Riche en vitamine C et vitamine K elle est stimulante et  antianémique.

Sa richesse en fibres (pectine, cellulose) permet de diminuer le mauvais cholestérol et améliore le transit intestinal. Elle possède des vertus anti-inflammatoires notamment des muqueuses buccales ou du foie.

La rhubarbe apporte également des minéraux comme le potassium ou le phosphore mais aussi le magnésium et le calcium. Elle est riche en antioxydants (tanins et polyphénols) qui permettent de lutter contre les radicaux libres.

Utilisations de la rhubarbe


Rhubarbe
En phytothérapie, c’est souvent la racine qui est utilisée pour ses vertus laxatives. La confiture ou la compote de rhubarbe permet de lutter contre la constipation. La rhubarbe en infusion soulage les aphtes ou les gingivites.

En cuisine, ce sont les tiges qui font le bonheur des plus créatifs. Elles se conservent plusieurs jours au réfrigérateur et supportent la congélation. La rhubarbe se cuisine aisément en crumble, tartes, mousse, crème, confiture, compote, sorbet… On peut l’associer à de nombreux fruits, souvent dans le but d’atténuer son acidité sans pour autant trop sucrer. Certains la consomme crue, roulée dans du sucre ou du sel, d’autres la cuisinent en version salée. Elle peut ainsi accompagner viandes et poissons et entrer dans la composition des tajines, taboulés, chutney…


lundi 11 juin 2012

L'huile de coton pleine de douceur

Huile de coton

L’huile de coton est une huile végétale comestible, extraite des graines contenues dans les capsules de coton qui renferment également la fibre servant à produire les tissus. C’est une huile de 1ère pression à froid.
Son utilisation est double : dans l’alimentation ou dans les cosmétiques.

Huile de coton et alimentation


Cette huile alimentaire est surtout utilisée comme telle en Afrique et Asie centrale, ce qui en fait la 5ème huile la plus consommée au monde. L’huile de coton supporte les fortes températures et peut être utilisée en friture et être chauffée plusieurs fois.  Mais c’est aussi une huile d’accompagnement qui peut parfaitement intégrer une vinaigrette par exemple.


L’huile de coton a des vertus antioxydantes. Elle contient peu de graisses saturées, graisses qui peuvent avoir une influence sur le mauvais cholestérol lorsqu’elles sont consommées en excès. C’est donc une huile qui peut entrer dans une alimentation saine. Il faudra tout de même vérifier qu’elle ne contient pas de gossypol. En effet ce constituant naturel de l’huile de coton est toxique. Mais il existe désormais des qualités de graines sans gossypol. Sinon l’huile de coton peut subir une opération de raffinage qui permettra de retirer ce composant. Le gossypol fait l’objet de différente étude scientifique notamment dans le traitement de certains cancers.

Huile de coton et beauté


En cosmétique, l’huile de coton est une huile douce et soyeuse, très agréable à utiliser. Elle pénètre très bien dans la peau et ne laisse pas de film gras. Sensible à l’oxydation, elle devra donc être conservée à l’abri de l’air et de la lumière.

Très peu odorante, elle peut servir de base comme huile de massage et laisser ainsi les huiles essentielles qui lui seront associées, exprimées toutes leurs senteurs. Elle peut incorporer également de nombreux soins, notamment les laits démaquillants ou les soins du visage.

Riche en oméga 6 et 9, qui aident à lutter contre la sécheresse de l’épiderme, l’huile de coton est idéale pour les peaux sèches voir desséchées (crevasses ou gerçures), sensibles, abimées ou fatiguées. Grâce à la présence de stérols, antioxydants naturels puissants, l’huile de coton convient aux peaux matures. 


samedi 9 juin 2012

Tartine au caviar d'aubergine




Cette semaine, je me suis lancée dans la réalisation d'un caviar d'aubergine et je suis plutôt contente du résultat : une mousse douce et légère, que j'ai servi sur des tartines.

Ingrédients :

  • 2 aubergines,
  • huile d'olive,
  • herbes de Provence
  • sel,
  • tabasco ou Piri-Piri,
  • ail,
  • tranches de pain complet,
  • Feta,
  • jambon cru,
Pour la réalisation du caviar d'aubergine (je me suis inspirée d'une recette trouvée sur Intense, le nouveau magazine de Cuisine Actuelle) :

Préchauffer le four à 180°C.
Couper les aubergines en 2 dans la longueur. Les inciser dans la longueur tous les 1 cm à 1.5cm. Faire pareil dans la largeur pour réaliser un quadrillage. Badigeonner au pinceau la surface des aubergines avec de l'huile d'olive et parsemer d'herbes de Provence. Enfourner pendant 15 à 20 min. Lorsque l'aubergine est cuite (le couteau s'enfonce sans aucune difficulté dans la chair), récupérer la chair et la mettre dans le mixer. Ajouter de l'ail, du sel, quelques gouttes de tabasco, 2 cuillères à soupe d'huile d'olive, 4 cuillères à soupe d'eau et mixer. 

Déposer le caviar d'aubergine sur les tranches de pain, parsemer de dés de feta et passer au grill quelques secondes pour que le fromage dore légèrement. Ajouter des morceaux de jambon cru avant de servir. 


 Variantes : remplacer la feta par du comté et le jambon cru par des lanières de bacon grillées.


mercredi 6 juin 2012

L'abricot, fruit d'été par excellence


L'abricot, fruit d'été

Origine et description de l’abricot


Originaire de Chine, l’abricot est le fruit de l’abricotier, un arbre de la famille des Rosaceae , famille qui regroupe aussi le cerisier, le framboisier, le fraisier, l’églantier, le poirier, le prunier le néflier… C’est un fruit charnu à la chair jaune et contenant un noyau. Ce noyau renferme une amande (graine) qui est utilisée pour fabriquer l’huile de noyau d’abricot.

L’abricot est un fruit climactérique, c'est-à-dire qu’il murit après sa cueillette comme l’avocat, la tomate, la pomme ou le melon. Il existe différentes variétés d’abricot comme le Early Blush, le Bergeron, l’Orangered, le Royal…

Composition de l’abricot


Noyau d'abricot
L’abricot est riche en carotène (Provitamine A) qui lui donne sa couleur orangée, protège la peau des agressions du soleil et aide à lutter contre les radicaux libres. C’est également une bonne source de vitamine C, antioxydant naturel, indispensable aux systèmes immunitaires et sanguins. Les composés phénoliques et les flavonoïdes sont des antioxydants puissants qui composent également l’abricot.

L’abricot est une source formidable en fibres et notamment en pectine, qui favorise la digestion. Il contient également du potassium qui aide à lutter contre l’hypertension. Du côté des oligo-éléments, il apporte du magnésium, du calcium et du fer.

Sous sa forme séchée, l’abricot contient beaucoup de fer ou de cuivre et apporte de l’énergie (glucides) aux sportifs.

Bienfaits de l’abricot


Comme de nombreux fruits et légumes, sa richesse en antioxydant lui donne de bonne aptitude pour prévenir les maladies cardio-vasculaires ou la maladie d’Alzheimer ou pour diminuer les risques de certains cancers.
L’abricot est réputé pour lutter contre la toux, la constipation ou les rhumatismes. L’amande du noyau d’abricot, qui peut se consommer, serait antitussive, antiasthmatique et laxative.

En cosmétique, c’est sous sa forme huileuse que l’abricot est surtout utilisé. En effet, cette huile, obtenue à partir des noyaux d’abricot, est parfaite pour illuminer le teint et donner bonne mine. Mais il peut tout à fait être utilisé frais, écrasé pour des masques du visage.

L’abricot sous toutes ses formes

C’est un fruit tout à fait agréable à consommer frais. On connait également sa forme séchée, que l’on déguste plus facilement en hiver, accompagnée de noix et de fromage.
A noter : un abricot sec trop orangé indique qu’il a subit un traitement à l’anhydre sulfureux pour améliorer sa conservation. L’abricot brunit lorsqu’il sèche.

Sous sa forme cuite, les utilisations sont nombreuses et variées : en compote, confiture ou coulis, dans les tartes ou les desserts. On peut l’utiliser aussi dans les plats salés : en accompagnement des volailles, en vinaigrette, dans les tajines, les ragoûts, les taboulés…

On l’a vu plus haut, l’huile de noyau d’abricot est utilisée en cosmétique et intègre surtout les soins du visage.

L’amande de l’abricot peut se consommer mais à petite dose car elle contient du cyanure d’hydrogène, une substance mortelle à haute dose. L’Amaretti, un biscuit italien sec, est fait à base d’amande de noyau d’abricots.

lundi 4 juin 2012

L'huile de noyau d'abricot, illuminatrice


L'huile de noyau d'abricot


L’huile de noyau d’abricot est une huile de 1ère pression à froid obtenue à partir de l’amande contenue dans le noyau de l’abricot.

L’huile de noyau d’abricot contient des oméga 6 qui permettent d’assouplir et tonifier la peau et des oméga 9 qui jouent sur l’hydratation et l’élasticité de l’épiderme. Elle est riche en antioxydants naturels car elles renferment des  vitamines A et E. En outre, elle compte également des phytostérols qui activent la microcirculation et jouent un rôle anti-inflammatoire.

L’huile de noyau d’abricot illumine la peau. Elle lui apporte tonus et éclat. Très intéressante pour les peaux sèches, ternes, fatiguées ou flétries, elle revitalise et régénère l’épiderme. Grâce à ses antioxydants naturels, elle possède un effet retardateur du vieillissement. Emolliente et nourrissante, elle hydrate parfaitement la peau.
On peut l’incorporer dans les soins anti-âge, les laits après-soleil, les sérums pour l’éclat du teint ou encore les fonds de teints. On peut également l’appliquer sur les cheveux secs ou abimés et elle prévient a chute des cheveux.

Très pénétrante, l’huile de noyau d’abricot convient comme huile de massage. Elle soulage les articulations douloureuses et les maux de tête liés aux sinusites.

Elle peut s’utiliser seule ou en synergie avec d’autres huiles végétales ou des huiles essentielles.



dimanche 3 juin 2012

Ma recette de lessive

Ma lessive maison


Je voulais vous faire partager la recette de ma lessive. Voilà 2 ans que je l'utilise maintenant et j'en suis vraiment contente. La recette est simple et la mise en oeuvre aussi, même si elle demande une demi-journée. Elle lave bien par contre le linge ne sent pas autant le parfum qu'avec une lessive industrielle. Actuellement je parfume la mienne au pin sylvestre.

Pour les tâches, je les frotte au savon de Marseille avant la mise en machine et la plupart des tâches disparaissent (chocolat, fruits, graisse...).

Ingrédients:

75g de cristaux de soude,
2l d'eau très chaude,
20 gouttes d'huile essentielle au choix


Matériel :

une râpe à fromage,
une balance de cuisine,
un entonnoir,
un vieux bidon,
un petit bâton ou le manche d'une cuillère en bois.


Râper le savon de Marseille avec la râpe à fromage et peser la quantité nécessaire (75g). Introduire le savon râpé dans le bidon à l'aide de l'entonnoir. Ajouter la quantité nécessaire (75g) de cristaux de soude. Verser l'eau chaude. Mélanger à l'aide du bâton. Puis laisser refroidir en mélangeant de temps en temps.

La préparation va mettre du temps à refroidir, environ une demi-journée, et va se solidifier petit à petit. Afin qu'elle ne fasse pas un bloc, remuer régulièrement tout au long du refroidissement. Lorsque le mélange est tiède introduire les gouttes d'huile essentielle de votre choix et remuer à nouveau. Voilà une fois refroidie, utiliser comme une lessive liquide ordinaire. Pour le dosage, je mets une boule de lessive (125ml) mais j'ai une machine de 7 litres. 

Bon lessive!

samedi 2 juin 2012

Asperges aux noisettes

Asperges aux noisettes

Voilà un petit plat tout simple à faire en entrée par exemple et à déguster tiède.

Pour 4 personnes :

Une botte d'asperges,
De la crème de soja,
Du vinaigre balsamique,
Une poignée de noisette,
Poivre du moulin.

Préparer et faire blanchir les asperges. Les réserver en les couvrant pour qu'elles restent chaudes. 
Dans une petite casserole au bain-marie, mettre une cuillère à soupe de crème de soja par personnes, une cuillère à soupe de vinaigre balsamique et quelques tours de moulin à poivre. Laisser chauffer doucement. 
Dans une poêle, faire griller légèrement les noisettes. Puis casser les grossièrement.
Dresser les assiettes et servir tiède.





vendredi 1 juin 2012

Démaquillage : les solutions naturelles


démaquillage naturel


Les solutions naturelles pour se démaquiller ne manquent pas. On peut opter pour des recettes assez simples et très souvent peu onéreuses. Voici donc un petit tour d’horizon des solutions naturelles les plus populaires pour se démaquiller.

Je pioche dans la cuisine


des légumes pour se démaquiller

Une grande tendance de la cosmétique maison est de piocher dans les fruits et légumes de saison. Les peaux grasses feront appellent aux propriétés hydratantes et nettoyantes du concombre. Les peaux mixtes se tourneront vers la menthe, purifiante et astringente. Les peaux sèches pourront utiliser la camomille apaisante et adoucissante, ou le tilleul, pour calmer les irritations. Le miel est recommandé pour les peaux sensibles qu’il soulage.

On peut également utiliser des fraises, des framboises, des kiwis, de la mangue, des abricots, de l’avocat, de la papaye… les possibilités sont donc nombreuses au gré du goût et des humeurs de chacune. On associe alors les fruits ou les légumes à du lait, du lait en poudre, un yaourt ou de la crème afin d’hydrater et de rendre la texture et la pose plus agréable.

Bon à savoir : le persil éclaircit le teint et a une action antiride. Le citron permet de soulager les irritations et facilite la cicatrisation.
des fruits pour se démaquiller

Démaquillage express : Les huiles d’olive ou de pépin de raisin ou une noix de beurre peuvent servir de démaquillant en cas de pénurie. Des sachets de thé infusés et placés quelques minutes au réfrigérateur permettent non seulement de se démaquiller mais aussi d’atténuer les cernes et les poches sous les yeux.




J’utilise une huile végétale


Huile végétale démaquillante
Les huiles végétales présentent de nombreux avantages à être utilisées comme démaquillant. En effet elles permettent un nettoyage tout en douceur de la peau en la débarrassant de ces impuretés et de l’excédent de sébum. Elles ont également une double action puisqu‘elle soigne aussi la peau et ses imperfections. On veillera à choisir des huiles vierges de 1ère pression à froid.

Les huiles végétales les plus adaptées sont des huiles dites sèches c'est-à-dire des huiles qui ne laissent pas de film gras sur la peau comme les huiles de sésame, de macadamia, de noisette ou de colza. Les huiles de pépins peuvent également faire un bon démaquillant (raisin, framboise, papaye, concombre…). Ce sont des huiles souvent utilisées comme base pour les huiles de massages.

L’huile de coton ou d’amande douce sont plutôt recommandées aux peaux sèches. Pour les peaux mixtes, ce sera les huiles de macadamia, noisette ou jojoba. Quant aux peaux grasses, elles apprécieront l’huile de noisette ou de jojoba. Enfin les peaux matures pourront utiliser les huiles de pépins de framboises, cassis, de papaye ou de pomme.

Bon à savoir : L’huile de ricin accélère la repousse des cils et les fortifie. L’huile d’argan et de pépins de raisins sont antioxydantes et peuvent servir en même temps de soin de nuit. L’huile de noyau d’abricot ravive les teints les plus ternes.



J’utilise une eau florale

eau florale hydratante

Parmi les hydrolats, ceux qui ont le plus la côte pour le démaquillage sont :

  • l’eau de bleuet, apaisante et décongestionnante,
  • l’eau de rose, astringente,
  • l’eau de camomille, calmante, adoucissante.
  • l'eau d'hamamélis, astringente et raffermissante,
  • l'eau de fleur d'oranger, apaisante et rafraîchissante.

Cependant les eaux florales restent indiquées pour enlever un maquillage léger. Les maquillages plus sophistiqués ou waterproof leur résisteront.


Bon à savoir : l’idéal c’est de combiner avec un démaquillage à l’huile végétale de son choix puis une hydratation avec une eau florale ou un masque à l’argile.


LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...