mercredi 30 mai 2012

Le concombre en quelques mots


bienfaits du concombre


Originaire d’Inde, le concombre appartient à la famille des cucurbitacées tout comme la courge, la courgette, le cornichon ou le melon. Le concombre est un fruit même s’il est cuisiné comme un légume.

Les propriétés du concombre sont pour la plupart contenues dans sa peau. On le dit anti-inflammatoire et ayant la capacité de ralentir la croissance des cellules cancéreuses. Il diminuerait le risque de maladies cardio-vasculaires et possède un léger pouvoir antioxydant.

Le concombre est un aliment souvent utilisé dans les régimes car il est très peu calorique et rassasiant. Il contient 95% d’eau, ce qui en fait un bon diurétique, mais peu de fibres. Parmi ces composants bénéfiques, on retiendra le béta-carotène, les vitamines C et K, et des minéraux comme le calcium, le magnésium, le phosphore ou le potassium.

En cuisine, le concombre se consomme généralement cru, en salade. Mais il peut très bien être cuit et cuisiné un peu à la manière de la courgette, à la poêle, en gratin… S’il vous semble trop difficile à digérer, il est conseillé de retirer les pépins en son centre.

En cosmétique, le concombre est idéal pour les peaux grasses qu’il régule dans leur production de sébum. Appliqué à même la peau, il soulage les couperoses et atténue les cernes et les poches. Le concombre est tonifiant et hydratant pour l’épiderme. Que ce soit pour les produits cosmétiques industriels ou fait maison, on peut utiliser le concombre sous forme d’extrait de concombre ou d’huile de pépins de concombre. De cette manière, on profite des vertus astringente, éclaircissante et hydratante du concombre tout au long de l’année. 


lundi 28 mai 2012

L'huile d'avocat

L'huile d'avocat

Comment obtient-t-on l’huile d’avocat ?


L’huile d’avocat est obtenue à partir de la chair d’avocat.
Il existe différents procédés d’extraction :
  • L’extraction par solvant,
  • L’extraction par pression du fruit déshydraté,
  • L’extraction par centrifugation avec un chauffage à basse température qui offre une très bonne qualité d’huile,
  • L’extraction par pression à froid des fruits arrivés à maturité et fraichement cueillis. C’est une huile d’excellente qualité.

La composition de l’huile d’avocat


Elle contient des acides gras mono-insaturés connus pour diminuer les risques de maladies cardio-vasculaires et abaisser le mauvais cholestérol. Elle offre un rapport oméga 3/oméga 6 intéressant, et comporte des omégas 9 pour nourrir et assouplir la peau. Elle est riche en antioxydants, la vitamine E et les caroténoïdes ainsi qu’en phytostérols qui jouent un rôle dans l’absorption du cholestérol et diminuent le mauvais cholestérol.

Les bienfaits de l’huile d’avocat


C’est une huile qui résiste plutôt bien à l’oxydation et se conserve donc longtemps.
Lorsqu’elle est de qualité alimentaire, l’huile d’avocat peut aussi bien servir à l’assaisonnement qu’à la cuisson car elle supporte bien le chauffage.
En cosmétique, l’huile d’avocat est très hydratante. Elle nourrit, protège et fortifie l’épiderme. Elle possède également des vertus cicatrisantes notamment pour atténuer les vergetures. Elle pénètre rapidement sans laisser de film gras.
L’huile d’avocat un très bon antiride. Elle est très intéressante pour le contour de l’œil et agit contre les rides et ridules, les cernes ou les poches. Elle assouplit et nourrit la peau des mains ou des pieds et protège contre les gerçures et les crevasses
On pourra également l’utiliser sur les cheveux secs pour les réhydrater ou bien pour réparer les cheveux abîmés.


samedi 26 mai 2012

smoothie melon/fraise/coco


smoothie melon/fraise/coco

La photo n'est pas du tout de moi, j'ai oublié d'en faire avant de les servir. J'essaierai de penser à les photographier la prochaine fois pour réactualiser ma recette. En "vrai", les smoothies sont plus rose et moins laiteux. Pfff, j'avais mis des belles pailles et les avaient décorés avec du citron vert...

Ingrédients pour 4 grands verres :

250g de fraises,
1/2 melon très parfumé,
100ml de crème de coco,
un peu de zeste de citron vert,
de la glace pillée,
du sirop d'agave (facultatif)

Mixer les fraises, le melon, la crème de coco et la glace pillée ensemble.
(On peut ajouter un peu de sirop d'agave si les fruits ne sont pas assez sucrés.)
Ajouter le zeste de citron vert et mélanger. Servir immédiatement.




mercredi 23 mai 2012

Le melon


melon charentais, de cavaillon ou cantaloup

Rafraichissant et sucré, le melon fait parti des fruits de l’été les plus appréciés et consommés. Il est donc temps d’en savoir un peu plus sur ce fruit très prisé.

Origine du melon


Son origine exacte n’est pas définie (Asie centrale, Afrique, Inde ?) mais il était déjà cultivé il y a plus de 5000 ans en Egypte. Le terme de melon désigne à la fois la plante (de la famille des Cucurbitacées) et le fruit. Il existe plus de 600 variétés de melon. Les plus consommés en France sont :
  • Le melon charentais encore appelé cantaloup ou melon de Cavaillon. De forme ronde, son écorce est lisse, sa chair orangée, sucrée et parfumée. Il existe aussi une catégorie de melon charentais brodé, c'est-à-dire que l’écorce présente des aspérités. Le melon charentais est le plus cultivé et le plus consommé en France. Le melon de Guadeloupe, de type charentais vient d’obtenir l’IGP (Indication Géographique Protégée) rejoignant le melon du Haut Poitou et du Quercy.
  • Le galia à la chair verte claire et sucrée. Son écorce est recouverte de « broderie ».
  • Le melon jaune de forme ovale à la chair blanche ou légèrement rosée. C’est un melon très juteux mais un peu moins sucré.
  • Le melon d’hiver à l’écorce jaune ou verte, la chair blanche à vert pâle. Il est peu sucré, peu odorant et moins vertueux.


Quels sont les bienfaits du melon ?


Très rafraichissant, le melon contient essentiellement de l’eau (90%). Il est très riche en vitamine A (carotène) surtout pour le melon de Cavaillon. Cet antioxydant très puissant diminue les risques cardio-vasculaires ou de cancers, améliore la vision et aide au renouvellement cellulaire. Il apporte aussi de la vitamine C, indispensable à la peau et au système sanguin et certaines vitamines du groupe B, pour la peau, les muscles et les systèmes nerveux et immunitaires.

On trouve également dans le melon du potassium, en forte quantité, qui permet d’abaisser les risques d’hypertension. Le melon renferme également des oligo-éléments comme le magnésium, le calcium, le fer, le zinc ; le cuivre, le manganèse et l’iode, indispensables au bon fonctionnement des systèmes enzymatiques, hormonaux et immunitaires.

Le melon est bien pourvu en fibres qui assurent le bon fonctionnement des intestins et le rendent un peu laxatif. Le melon est un bon diurétique mais il peut être difficile à digérer, surtout en fin de repas. Il est déconseillé de le consommer trop froid.

Comment consommer le melon ?


Sa teneur en sucre est optimale entre 10 et 12% mais peut atteindre jusqu’à 15% si ces conditions de culture sont idéales. La teneur en sucre est souvent garantie.

Le melon se conserve plus facilement s’il est entier, entreposé dans un endroit frais plutôt qu’au réfrigérateur.
Pour choisir son melon, on vérifiera qu’il soit lourd et odorant. Pour le melon charentais, le pédoncule doit commencer à se détacher, indiquant qu’il est arrivé à bonne maturité.

En cuisine, on peut déguster le melon cru en entrée, en dessert ou en smoothie. Mais il peut se consommer également chaud, poêlé ou en papillote pour accompagner les viandes ou le foie gras. Cuit, il fera d’excellentes confitures ou compotes.

En application sur la peau, le melon réhydrate les peaux sèches (masque) et apaise les petites brûlures ou les inflammations posé à même la peau.



lundi 21 mai 2012

L'huile de noix de Macadamia


Noix de Macadamia

Que ce soit en cuisine ou en cosmétique, l’huile de noix de macadamia est pleine de bénéfices. Partons à la découverte de cette huile qui nous vient tout droit des tropiques.

Origine de l’huile de noix de macadamia


Le macadamier est appelé également Noyer du Queensland, région de l’Est de l’Australie d’où il est originaire. Aujourd’hui sa culture s’est étendu à d’autres pays tels que la Nouvelle-Zélande, le Brésil, l’Afrique du Sud, les Etats-Unis ou Hawaï. Ses fruits, les noix, poussent en grappe et sont très riche en huile. L’huile de noix de macadamia est obtenue par pression à froid du fruit contenu dans la coque.

Les bienfaits de l’huile de macadamia en cosmétique


L’huile de macadamia est une huile proche de l’huile d’amande douce du point de vue de ses caractéristiques. C’est une huile extrêmement riche en oméga 9. Elle contient également des oméga 6, de la vitamine A et E. Sa composition se rapproche de celle du sébum humain.

De ce fait, l’huile de macadamia est hydratante, nourrissante et apaisante. Elle est indiquée pour le traitement des vergetures, des cicatrices, des gerçures ou des crevasses. On peut également l’incorporer dans les crèmes solaires car elle offre une petite protection contre les UV, ou dans les soins après-solaires pour apaiser la peau. Elle protège les cheveux contre les agressions du soleil ou du froid et préserve les couleurs.

Très pénétrante, l’huile de noix de macadamia est particulièrement adaptée aux massages. Elle peut s’utiliser seule ou bien comme base et être mélangée à d’autres huiles végétales ou des huiles essentielles. Elle facilite la microcirculation et est recommandé pour soulager les jambes lourdes.

Les bienfaits de l’huile de macadamia en cuisine


L’huile de noix de macadamia est particulièrement bénéfique en cuisine. Elle offre une action anti-âge et diminuerait les risques d’accidents cardio-vasculaires. On peut utiliser cette huile pour l’assaisonnement, la cuisson ou la friture. Elle est souvent utilisée en pâtisserie.

Attention tout de même aux allergies, en cuisine ou en application sur la peau, car il s’agit d’un fruit à coque. 



mercredi 16 mai 2012

Les fines herbes



les fines herbes


On les appelle fines herbes ou herbes aromatiques. Quelles sont-elles ? Comment et pourquoi les utiliser ?

Qu’appelle-t-on fines herbes ?


Il s’agit de plantes potagères aromatiques utilisées pour assaisonner et parfumer les plats. La partie utilisée est généralement la feuille. On pourra les consommer fraîches, séchées ou déshydratées (lyophilisées).
Il existe 3 grandes familles d’herbes aromatiques :
  • La famille des Apiacées : persil, cerfeuil, fenouil, coriandre, angélique, aneth, cumin, anis…
  • La famille des Lamiacées : thym, basilic, marjolaine, mélisse, menthe, origan, sarriette, sauge, romarin, serpolet…
  • La famille des Alliacées avec l’ail, l’oignon, la ciboulette, l’échalote, la cive…

Les fines herbes peuvent englober aussi d’autres plantes issues de diverses familles comme l’estragon (Astéracées), la citronnelle (Graminées), le laurier (Lauracées) ou l’oseille (Polygonacées).

Comment utilise-t-on les fines herbes ?


En règle générale, les herbes aromatiques s’ajoutent en fin de cuisson ou juste avant de servir le plat pour ne rien perdre de leur saveur. La famille des Lamiacées cependant supporte bien les longues cuissons douces. Sur les plats froids en revanche, mieux vaut les ajouter longtemps à l’avance afin qu’elles développent tous leurs arômes. On peut les utiliser dans tous les plats qu’il s’agisse de légumes, crudités, viandes, poissons, fruits, féculents, légumineuses, soupes, sauces ou bien pour aromatiser les huiles ou les vinaigres, les marinades, certains alcools, ou encore en infusion.

Les fines herbes congelées doivent être utilisées encore congelées, afin d’éviter qu’elles ne noircissent ou ne ramollissent. Les herbes séchées ont tendance à être plus parfumées que les herbes fraîches. Il convient donc de les doser en conséquence.

Les herbes fraichement cueillies se conservent 4 à 5 jours au réfrigérateur, dans une boîte hermétique. On peut congeler les herbes aromatiques en les éminçant de manière à ce qu’elles soient prêtes à l’utilisation. Ainsi elles peuvent se conserver pendant 6 mois dans une boîte ou un sachet fermé. Une autre manière de les conserver, consiste à les séchées la tête en bas puis, une fois sèches, de les garder dans une boîte hermétique jusqu’à 6 mois.

Elles peuvent facilement se cultiver dans de petits pots sur le rebord de la fenêtre de la cuisine ou sur le balcon.

En cosmétique, elles entrent dans la composition de parfum ou de produits de beauté (menthe, sauge, thym, anis…)

Pourquoi les utiliser ?


Les fines herbes sont des trésors de bienfaits. Cependant les faibles quantités généralement utilisées ne suffisent peut-être pas à profiter de leurs vertus. Il est d’ailleurs recommandé d’en ajouter dans le maximum de plat.

L’un des premiers avantages de l’utilisation systématique d’herbes aromatiques est de diminuer sa consommation de sel. En effet les plats étant plus gouteux, on a tendance à moins les saler.

La liste de leurs bienfaits est plutôt longue :
  • Richesse en vitamine A : persil, basilic,
  • Richesse en vitamine C : persil, estragon, basilic,
  • Richesse en vitamine K : estragon, menthe, sauge, thym,
  • Richesse en calcium : basilic, persil, thym,
  • Richesse en fer : estragon, menthe, persil,
  • Richesse en magnésium : persil,
  • Richesse en flavonoïdes : romarin, thym, sauge,
  • Vertus antifongiques : ciboulette,
  • Vertus antibactériennes : ciboulette, romarin,
  • Vertus antiseptiques : romarin, menthe, thym,
  • Vertus anti-inflammatoires : fenouil, thym, menthe, basilic,
  • Vertus antioxydante : ciboulette, estragon, menthe, romarin, persil
  • Vertus digestives : menthe, sauge, estragon, thym, basilic, sauge, coriandre, origan,
  • Vertus diurétiques : estragon, aneth, fenouil,
  • Vertus antispasmodique : romarin, aneth,
  • Vertus carminatives : ail, fenouil, aneth, basilic, anis, cerfeuil, marjolaine, sarriette…,
  • Action contre le mauvais cholestérol : menthe, ciboulette
  • Action contre l’hypertension : ciboulette.


Même si les études scientifiques à l’appui manquent, leurs bienfaits sont souvent ancestraux. Elles pourraient jouer un rôle dans le traitement ou la prévention de certains cancers.

Les fines herbes contribuent à conserver les aliments en s’attaquant aux bactéries qui pourraient altérer les plats. 


lundi 14 mai 2012

L'huile de carotte


huile de carotte



Avec l’arrivée du soleil et des vacances, l’huile de carotte mérite qu’on s’y intéresse. En effet c’est une excellente huile avant et après-soleil.

Qu’est-ce que l’huile de carotte ?


On parle souvent d’huile de carotte mais pour être précis il s’agit en fait d’un macérât huileux de carotte. Il ne faut pas la confondre non plus avec l'huile essentielle de carotte qui existe aussi. L'huile de carotte, ou macérât de carotte, est d’ailleurs assez facile à fabriquer puisqu’il s’agit de faire macérer des carottes dans une huile végétale telle que l’huile de sésame, de colza, de pépin de raisin, de tournesol ou de jojoba

Composition de l’huile de carotte


C’est une huile riche en :
  • vitamine E, antioxydante et qui protège la peau contre les UV,
  • vitamine A (béta-carotène) qui lui donne sa couleur orangée et est un puissant antioxydant,
  • acides gras (omégas 6 et 9) qui contribuent à l’hydratation de l’épiderme.


Bienfaits de l’huile de carotte


L’huile de carotte est régénérante, assouplissante et nourrissante pour la peau. Elle aide à lutter contre les effets du vieillissement et les radicaux libres. Mais elle est surtout réputée pour son effet bonne mine et sa capacité à faciliter le bronzage.

Elle peut permettre de traiter les allergies au soleil mais ne calme en aucun cas les coups de soleil. On peut l’utiliser pour soigner les affections de la peau comme le psoriasis, l’eczéma. Elle aide à la régénérescence des tissus endommagés (cicatrices, blessures, gerçures).

Ingérée, elle élimine les toxines et nettoie le foie et les reins. Elle améliore l’acuité visuelle, booste le système immunitaire, favorise la croissance et diminue le mauvais cholestérol.

Utilisations de l’huile de carotte


L’huile de carotte s’utilise en cosmétique pour faciliter le bronzage :
  • avant l’exposition au soleil pour préparer la peau et lui donner un hâle plus intense et uniforme,
  • après l’exposition au soleil pour prolonger le bronzage.

Les peaux ternes et fatiguées peuvent l’utiliser pour réveiller leur teint. Les peaux matures pourront en faire un allié antiride.

Elle s’utilise pure ou mélangées  à d’autres huiles végétales ou des huiles essentielles. Il est tout de même conseillé de la mêler avec sa crème de jour ou sa crème hydratante pour unifier sa pose et éviter les traces. Elle convient à tous les types de peau.

L’huile de carotte peut se consommer en cuisine si le macérât est réalisé avec une huile végétale comestible (pépin de raisin ou tournesol). Elle s’utilisera alors en assaisonnement. 


samedi 12 mai 2012

Tartelettes aux fraises





Pour 6 tartelettes :

Pour la pâte
  • 200g de farine T65,
  • 100g de beurre salé,
  • 1 c à s de sucre vanillé,
  • 1 oeuf,

Pour la garniture
  • 150g de fraises,
  • de l'agar-agar
  • 2 c à s de sucre
  • quelques pistaches pour la déco
Mélanger la farine et le beurre couper en dés jusqu'à obtenir une pâte sableuse. Ajouter le sucre, mélanger puis ajouter l'oeuf pour lier la pâte. Former une boule et réserver au frais. Préchauffer le four à 180°C.

Faire cuire les fraises avec un peu d'eau. Une fois cuite, les passer au tamis et récupérer le jus. Remettre à chauffer avec un tout petit peu d'agar-agar et le sucre. Lorsque les 1ers bouillons apparaissent retirer du feu et réserver.

Etaler la pâte et garnir les fonds de tartelettes et enfourner pendant 10min. Verser le jus des fraises en remplissant bien les fonds de tartelettes et laisser refroidir. Décorer avec des éclats de pistaches.





mardi 8 mai 2012

La nature en photo

feuillage de bouleau


Un tendre feuillage printanier pour vous souhaiter un bon 8 mai!

Peu d'articles cette semaine mais plutôt un peu de repos et quelques jours de vacances. A la semaine prochaine.

dimanche 6 mai 2012

DIY : que faire avec un vieux pantalon? (1)

J'avais ce vieux pantalon troué depuis quelques temps. Et cette semaine je me suis enfin penché sur son sort pour lui donner une seconde vie.





 Il suffit juste de découper une vingtaine de rond avec le gabarit de votre choix (pour obtenir une boule plus ou moins grande), de les plier en 4 et de les assembler avec du fil et une aiguille. Ensuite, on déplie, on arrange pour obtenir une boule. On peut la décorer avec des perles, des fleurs, des rubans... et la poser sur une table en déco ou bien l'utiliser en suspension, pendue à la clé d'un vieux meuble ou d'une tringle à rideau.









Bon dimanche!

samedi 5 mai 2012

Tarte saumon et asperges

tarte saumon/asperges
 Ingrédients :

tarte saumon/asperges

  • une pâte feuilletée,
  • 2 pavés de saumon,
  • un demi cube de bouillon aux légumes
  • un bocal d'asperges vertes,
  • du parmesan,
  • 2 oeufs,
  • 1/2 brique de crème de soja,
  • sel, curry

Préchauffer le four à 180°C.

Enlever la peau du saumon et le couper en petit dés. Mettre à chauffer 250ml d'eau. Une fois qu'elle bout, ajouter le demi bouillon de légumes puis les dés de saumon. Laisser cuire une minute et égoutter délicatement le saumon. Laver et égoutter les asperges.

Etaler la pâte feuilletée et garnir un moule à tarte avec. Dans un bol, battre les oeufs, la crème de soja, le sel et le curry. Dans le fond de tarte, déposer les asperges et le saumon. Recouvrir avec le mélange crème/oeuf. Parsemer de parmesan râpé. Enfourner 20 minutes.

tarte saumon/asperges

mercredi 2 mai 2012

Le muguet


muguet

On l'offre au 1er mai pour porter bonheur mais n’oublions pas que le muguet est avant tout une plante extrêmement toxique. Prudence...

Le muguet est une plante des régions tempérées d’Europe d’Asie et d’Amérique du Nord. En automne, le muguet donne une petite baie rouge qui contient des graines. Il pousse dans les bois et parfois dans les jardins ou les haies. Il fleurit au printemps.

On lui connait des vertus pour soigner certains troubles cardiaques, certains œdèmes ou diminuer l’hypertension. Il est également diurétique. Néanmoins son usage domestique autre qu’en plante ornementale est fortement déconseillé. En effet le muguet est hautement toxique qu’il s’agisse des fleurs, des tiges, des feuilles ou des baies. La présence dans les jardins ou dans la maison de muguet doit faire l’objet d’une grande attention vis-à-vis des enfants. Les baies peuvent facilement s’apparenter à des bonbons. De même l’eau dans laquelle sont conservées les fleurs une fois cueillies, devient elle aussi très toxique.

C’est en parfumerie et en cosmétique que l’utilisation du muguet est la plus connue. Mais malheureusement, il n’est presque jamais utilisé sous sa forme naturelle. En effet son extraction est très onéreuse car elle demande d’énormes quantités de fleurs, qui sont trop fines pour être distillées. On peut obtenir une senteur proche du muguet par un mélange subtil de substances aromatiques naturelles et/ou synthétiques.

La senteur muguet peut parfumer les cosmétiques maison qu’il s’agisse de savon, baume, gel, crème ou lotion mais aussi les bougies. Elle apportera une note fraîche et fleurie. Il faudra tout de même veiller à choisir un produit naturel de qualité.  On peut également réaliser un macérât de plante fraîche dans de l’alcool qui pourra servir pour parfumer la maison par exemple.



mardi 1 mai 2012

La nature en photo

Une fois n'est pas coutume, aujourd'hui je vous propose une photo de physalis de l'année dernière qui s'est décolorée puis décomposée sous l'effet des intempéries et du temps, tout en restant accrochée à sa branche.


J'aime bien cet aspect dentellé qui laisse apercevoir la graine orangée nichée à l'intérieure. 
Bon 1er Mai

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...