mercredi 29 février 2012

Faire ses cosmétiques maison



Faire ses cosmétiques


Dans la quête du naturel ou du bien-être, la fabrication de ses cosmétiques peut être une bonne solution. En effet les cosmétiques ordinaires n’offrent souvent pas satisfaction avec la présence de certains composants « douteux » et les produits de beauté bio ne sont pas toujours très bon marché. Aujourd’hui le home made fait un boom et la cosmétique n’échappe pas à cette vague. Les sites proposant recettes, astuces et matières premières fleurissent sur la toile. Mais quel est l’intérêt de faire ses produits de beauté maison?

Le retour du naturel

L’avantage premier c’est l’assurance d’utiliser des produits sains et naturels. Issus des plantes, des fleurs, des feuilles, des racines, ces ingrédients ne comportent ni conservateurs, ni arômes artificiels, ni parabène, ni dérivés du pétrole et autres ingrédients chimiques nocifs pour la peau, le corps ou l’environnement.

De cette manière, vous maitriser parfaitement vos compositions de produits en sélectionnant les meilleures matières premières. Pour cela, bien lire les étiquettes et choisir des produits naturels ou bio, sains, purs est  primordial.

Des produits personnalisés

Faire ses cosmétiques, c’est adapter ses soins à son type de peau : sensible, mixte, grasse, sèche... Vous pouvez également traiter les affections de la peau comme l’acné, le psoriasis, les vergetures, l’eczéma.
C’est aussi laisser libre court à ses envies, à ses humeurs. On pourra ainsi choisir des notes fruitées et rafraichissantes l’été (agrumes, abricots, rose, jasmin…) et des senteurs plus chaudes en hiver (cèdre, romarin, musc, santal…). Vous pourrez également choisir votre texture préférée, vos composants et faire évoluer vos compositions en fonction de vos préférences et de votre peau.

Des recettes simples

crème, baume de soin maison
Les recettes de fabrication de cosmétiques maison sont simples à mettre en œuvre. Bien souvent quelques ingrédients suffisent. Pour un peu plus de 50€, vous pourrez vous équiper en matériel (spatule, flacons, bols, balance, éprouvette…).
Et pour vous aider, il existe des ateliers d’initiation, des vidéos sur internet, des livres et des idées recettes sur de nombreux blogs beauté ou cosmétiques naturels. Les marchands en ligne de produits naturels sont souvent une mine d’or en matière d’exemple de recettes et de conseils.

L’effet DIY

C’est la satisfaction de faire ses produits par soi-même et de faire appel à son imagination et sa créativité. Cela peut devenir un véritable passe-temps. Et pour aller plus loin, on peut customiser ses flacons et autres contenants avec de jolies étiquettes, des nœuds, des fleurs… et personnaliser ses produits au maximum dans le but de se faire plaisir.

Le prix

La fabrication de cosmétiques maison permettra d’obtenir des cosmétiques à faible coût en déclinant une gamme de produit adaptée à votre peau. Une fois l’investissement de départ, comprenant les ingrédients de base (1 ou 2 huiles végétales, un beurre végétal, un hydrolat, quelques huiles essentielles, un conservateur, un antioxydant, un émulsifiant…) réalisé, vous pourrez compléter et renouveler votre gamme petit à petit. Votre budget cosmétique peut alors diminuer de 50%.
Si vous voulez réaliser des économies, il est important également de modérer ses achats et de se tenir à quelques composants. Vous pouvez également piocher dans vos ingrédients de cuisine (miel, laits végétaux, fruits et légumes, thé…). Dans un premier temps, mieux vaut choisir des recettes simples à réaliser avec des ingrédients peu couteux car il peut y avoir des « ratés ».

L’efficacité

Les produits naturels sont souvent plus efficaces du fait qu’ils sont plus concentrés que les cosmétiques industrielles. En effet, ces dernières contiennent des quantités infimes d’actifs, et beaucoup d’eau afin d’optimiser les coûts et la faisabilité. Dans les cosmétiques « home made », on utilise des actifs purs, des hydrolats dont les bienfaits sont reconnus.

Et les inconvénients ?

Même si leur réalisation est simple, faire ses cosmétiques soi-même suppose de prendre quelques précautions:
  • respecter des règles d’hygiène stricte : se laver les mains, désinfecter son matériel, surveiller le moindre changement d’aspect ou d’odeur,
  • se documenter sur les produits utilisés, déterminer ceux adaptés à notre type peau,
  • tester les produits (avec un essai dans le pli du coude pendant un jour ou deux) avant de les appliquer sur tout le corps car les produits naturels peuvent entraîner des allergies ou des réactions cutanées.
  • se renseigner sur la dangerosité de certains produits (huiles essentielles, poudre volatile, alcool…)
  • bien étiqueter ses pots et ses flacons (contenu, date de péremption) et les tenir hors de portée des enfants

Notons également que faire ses cosmétiques demande une implication en temps et en d’argent (pour l’investissement de départ). La conservation est bien plus courte que pour les produits industriels et nécessitera que vous fassiez un peu de place dans votre frigo.

Pour aller plus loin : ce qu'il vaut mieux éviter dans les cosmétiques partie1 - partie2 - partie3


lundi 27 février 2012

L'huile de pépins de kiwi



Extraite à partir des graines, l’huile de pépin de Kiwi est une huile riche en acide gras essentiels et plus particulièrement en oméga3. Ce dernier permet d’atténuer rougeurs et irritations de la peau et de maintenir l’élasticité de la peau. Les oméga3 entrent également en jeu dans la lutte contre le cholestérol. C’est pourquoi on retrouve l’huile de pépin de kiwi dans certains compléments alimentaires anti-cholestérol. L’huile de kiwi est aussi composée d’antioxydants naturels : les tocophérols (vitamine E) capables de capter les radicaux libres et les phytostérols, cicatrisants, réparateurs et anti-inflammatoires.

L’huile de pépin de kiwi permet de maintenir l’hydratation de la peau ou des cheveux. Elle assouplit et nourrit la peau. Elle apaise les peaux irritées, cicatrise les peaux abîmées. On peut l’utiliser dans les soins des peaux matures et sensibles, où elle préviendra contre le vieillissement cutané tout en calmant les irritations. Elle réduit les rides du contour de l’œil. Elle pourra aussi intégrer les soins des cheveux secs et abimées. Nourrissante et réparatrice, elle est toute indiquée dans les baumes ou lotions après-rasage, après-soleil ou pour les lèvres.


lundi 20 février 2012

L'huile de pépin de grenade


l'huile de pépin de grenade



Obtenue par pression à froid ou extraction au CO2, l’huile de grenade est une huile végétale pleine de bienfaits. Elle contient des antioxydants naturels,
  • la vitamine E qui capture les radicaux libres,
  • la vitamine F qui intervient dans le système sanguin et hormonal,
  • des phytostérols, aux propriétés cicatrisantes, réparatrices et anti-inflammatoires,

et des acides gras polyinsaturés (oméga 5 et 6). Les oméga 5 sont particulièrement rares. Ce sont des antioxydants très puissants aux vertus anti-inflammatoires. Les omégas 6 interviennent entre autres dans le processus de cicatrisation et joue également un rôle anti-inflammatoire et contre les allergies.

L’huile de grenade est recommandée dans les soins réparateur des peaux sensibles et des cheveux abimés ou fourchus. Ainsi on peut l’utiliser dans les soins après rasage, les soins réparateur des peaux irritées, des gerçures, des brulures ou contre l’eczéma. C’est également un bon actif anti-âge plus particulièrement indiqué pour le contour des yeux. Elle est souvent associée à l’huile de macadamia ou d’argan.

L’huile de pépin de grenade est raffermissante, réparatrice et régénérante. Elle améliore la qualité et l’élasticité de l’épiderme et possède une action anticellulite. C’est une huile qui pénètre facilement dans la peau sans laisser un aspect gras. Elle convient aux peaux sèches, sensibles, fragiles et matures. 

Vous pouvez également découvrir la grenade, fruit vertueux.


vendredi 17 février 2012

Mieux dormir avec les médecines douces

retrouver le sommeil grâce aux médecines douces

Les médecines douces ont la particularité de s’intéresser d’abord aux causes des troubles ou des maux et non aux conséquences comme les traitements médicamenteux. Chaque thérapeutique, quelque soit la médecine douce choisie, sera donc différente d’un personne à l’autre, s’appuyant sur le vécu de chacun. Les praticiens se renseigneront sur les habitudes de vie, les émotions, les problèmes, les angoisses…

L’acupuncture,

médecine traditionnelle chinoise basée sur l’utilisation d’aiguilles sur des zones stratégiques du corps. Elle permet de calmer et d’apaiser les tensions et de rétablir l’équilibre entre le yin et le yang pour favoriser les temps de sommeil.

L’homéopathie,

l’homéopathe est à même d’apporter des solutions aux insomnies car l’homéopathie offre de nombreuses possibilités de traitements. Une consultation approfondie mettra en lumière l’origine des troubles.

  • Ainsi Belladonna calmera les sommeils agités,
  • Arsenicum Album est particulièrement indiqué aux anxieux,
  • Nux Vomica éloignera les soucis de votre esprit,
  • Gelsemium peut apaiser les esprits de ceux qui ont un examen,
  • Kalium Carbonicum évitera les réveils nocturnes…

L’ostéopathie,

cette méthode vise à rééquilibrée la structure du corps de manière à ce que les circulations et les mouvements se fasse sans entrave. La libération des tensions entrainera alors la disparition des maux chroniques qui peuvent avoir une influence sur la qualité du sommeil.

La méditation,

elle permettra de sortir du cercle vicieux stress/insomnie. En effet le stress altère le sommeil et la fatigue qui en découle alimente à son tour le stress. Il existe différentes méthodes : exercices de qi-gong ou de yoga, exercices de respirations alternées, la méditation Dynamique, la méditation Vispassana…Ces techniques permettent d’évacuer les tensions, se décontracter et retrouver sérénité et paix.

L’hypnose,

elle vise à évacuer l’anxiété par le lâcher prise et la relaxation. Cette méthode est souvent très efficace, notamment chez les patients qui prennent des somnifères depuis de nombreuses années. Ils arrivent petit à petit à retrouver confiance en leur capacité d’endormissement sans l’aide médicamenteuse qui les rassurait.


Certaines affections graves peuvent entrainer des insomnies : syndrome des jambes lourdes, apnée du sommeil, maladies chroniques, calculs biliaires, déprime… Si l’insomnie perdure, une consultation avec son médecin traitant s’impose. Il déterminera avec vous la meilleure façon de traiter vos insomnies. Dans certains cas, votre médecin pourra vous diriger vers le centre du sommeil de votre région. En effet ces centres prennent le problème dans sa globalité et recherchent les véritables causes des troubles. Attention les temps d’attente pour obtenir un rendez-vous dans ces centres du sommeil sont extrêmement longs (un an ou plus pour certaines régions).


Autres articles sur le sommeil : mieux dormir avec les plantes, quelques conseils pour mieux dormir

jeudi 16 février 2012

Les plantes pour mieux dormir


Si les conseils pour favoriser votre sommeil ne fonctionnent pas, vous pouvez alors vous tourner vers les plantes. Lorsque les troubles du sommeil sont passagers, le recours aux plantes peut permettre de retrouver un peu de sérénité et d’apaisement. En effet le stress, l’angoisse, l’agitation nerveuse sont très souvent pointés du doigt lors de troubles du sommeil.

L’aromathérapie

huiles essentielles et  insomnie
Il existe de nombreuses solutions avec les huiles essentielles. Il s’agit de déterminer la cause des insomnies afin de choisir au mieux la meilleure thérapeutique.

  • L’huile essentielle de lavande vraie rééquilibre le système nerveux et possède des vertus sédatives,
  • L’huile essentielle de mandarine ou de camomille calme et apaise les angoisses,
  • L’huile essentielle d’ylang-ylang diminue les tensions et l’hypertension,
  • L’huile essentielle de marjolaine est particulièrement indiquée lorsque vous alternez phases euphoriques et abattements,
  • L’huile essentielle de Néroli est sédative, anti-déprime et redonne confiance en soi,
  • L’huile essentielle de mélisse permet de traiter les états d’agitation extrême et les fortes émotivités.
Votre pharmacien ou parapharmacien pourra vous guider dans le choix de l'huile essentielle adéquate.

Camomille sauvage

La phytothérapie

On les surnomme remèdes de grand-mère et pourtant leurs propriétés sont souvent connues depuis des siècles. En infusion, dans le bain ou en gélule, leurs actions pour lutter contre les problèmes de sommeil sont nombreuses :

  • L’aubépine contre la nervosité et la sensation d’oppression,
  • La camomille sauvage, apaisante,
  • L’eschscholtzia contre l’agitation avant le coucher et les réveils nocturnes ou précoces (ne convient pas aux enfants),
  • La fleur d’oranger, sédative et apaisante, contre la nervosité,
  • Le houblon, sédatif et relaxant (ne convient pas aux enfants),
  • La mélisse, contre l’anxiété,
  • La passiflore, calmante et anxiolytique,
  • Le tilleul, apaisant s’il est consommé avec modération (A forte dose c’est un excitant),
  • La valériane, sédative, antispasmodique, contre l’agitation nerveuse et l’hypertension (attention toutefois car elle interagit avec l’alcool et certains traitements médicamenteux comme les anticoagulants, les anxiolytiques, certains analgésiques),
  • La verveine, sédative, digestive et anxiolytique,

Fleurs de Bach

Les fleurs de bach

Il s’agit d’un complément alimentaire à base d’essence de fleurs permettant de gérer nos émotions. White chestnut vous évitera de ruminer vos soucis, Wallnut améliorera votre capacité à accepter les bouleversements dans votre vie, scleranthus vous aidera dans les choix difficiles, Cerato fera disparaître vos doutes, Impatiens calmera votre agitation. Votre pharmacien ou parapharmacien pourra vous conseillez dans le choix de la fleur de Bach la plus indiquée en fonction de vos symptômes.

prochain article sur le sommeil : mieux dormir avec lesmédecines douces.



mercredi 15 février 2012

Quelques conseils pour mieux dormir


Ajouter une légende


Difficulté à s’endormir, réveils nocturnes ou prématurés, sensation de fatigue au réveil, difficultés à se concentrer ou à fixer son attention dans la journée, la mauvaise qualité du sommeil peut se manifester de différentes manières. Et avant de passer à une médication lourde qui peut provoquer accoutumance et somnolence, il existe de nombreuses méthodes naturelles pour faciliter le sommeil. Parfois, un simple changement dans le rituel du coucher peut permettre de retrouver le repos. Les plantes peuvent elles aussi apporter des solutions notamment en cas d’angoisse ou de nervosité. Et enfin, le choix des médecines douces est souvent salvateur lorsque le problème est déjà bien installé.

Avant toutes choses, commençons par analyser les conditions dans lesquelles nous dormons. En effet des nuisances peuvent interférer dans notre sommeil et venir le troubler.

Respecter son sommeil


Les cycles du sommeil durent environ 1h30. Ainsi 6h suffiront aux petits dormeurs contre 7h30 ou 9h pour les plus gros dormeurs. Cela permet de calculer l’heure du coucher idéale en fonction de son heure de lever et de son temps de sommeil.

Il est également important de garder le même rythme chaque nuit, en établissant des heures de coucher et de lever fixes pour retrouver des cycles de sommeil régulier et réparateur. Bien sur, quelques entorses aux horaires peuvent être faites de temps à autre.

Quant aux adeptes de la sieste, ils se restreindront à 20 minutes afin de ne pas perturber leur repos nocturne.

Soigner son environnement


Il est nécessaire de créer un environnement paisible et confortable avec des couleurs douces, une bonne literie, une orientation du lit adaptée. Il convient également d’abaisser la température de la chambre de manière à ne pas dépasser 20°C sinon votre sommeil risque d’être agité. Il est conseillé de tirez les rideaux ou de fermer les volets pour éviter les nuisances sonores et la lumière.

Le lit ne doit servir qu’à dormir et les autres occupations, télé, ordinateur, travail, repas, sont à évincer de ce lieu pour retrouver le repos et cloisonner les activités.

Soigner son corps


Un repas léger, pris au moins 2h de l’heure du coucher, évite au corps de s’échauffer au moment du coucher. En effet les repas lourds et gras empêchent d’avoir une bonne qualité de sommeil puisque la digestion reste active au moment de se coucher. De même les existants, tels que le café, le thé, l’alcool, le tabac, les fruits riche en vitamine C, les boissons énergétiques ou les sodas, sont un obstacle à une nuit paisible.

De nombreux spécialistes s’accordent à dire qu’un peu d’exercice (marche, natation, yoga…) dans la journée, et surtout pas en soirée, entraine ce que l’on appelle une bonne fatigue et diminue les tensions.

Se préparer à l’endormissement


Un petit rituel calme avant le coucher peut permettre à certaines personnes d’abaisser l’agitation ou l’angoisse précédent le coucher. Ainsi des activités comme la lecture, un film, de la musique, un bain aux huiles essentielles apaise les esprits. Les jeux et le sport sont évidemment à proscrire avant le coucher. De même mieux vaut éviter de préparer une réunion importante ou un examen pour le lendemain, d’évoquer des problèmes ou des sujets fâcheux avant le coucher pour éviter stress et angoisse.

En étant à l’écoute de son corps, on peut repérer les signes de l’endormissement : yeux qui picotent, paupières lourdes, bâillements. Ces signes sont les prémices du sommeil, mieux vaut donc les écouter.


 Prochain article : mieux dormir avec les plantes.


lundi 13 février 2012

L'huile de pépins de framboise



l'huile de pépin de framboise

L’huile de pépins de framboise est utilisée en cosmétique. C’est une huile extrêmement riche en vitamine E (tocophérol) qui permet de lutter contre les radicaux libres et donc les effets du vieillissement. Elle contient également des acides gras essentiels (omega 3 et 6) qui participent au maintien de l’élasticité de la peau et à la reconstruction de l’épiderme. D’autres antioxydants, l’acide gallique et des caroténoïdes, participent au captage des radicaux libres.

De ce fait, c’est un excellent soin anti-âge. Elle permet de restructurer et tonifier la peau, diminuant rides et ridules. Elle est cicatrisante, soulage l’eczéma et les peaux sensibles des démangeaisons ou des irritations. L’huile de pépins de framboises est idéale en soin après-soleil car elle apaisante. Elle protège aussi la peau contre les agressions du froid.

C’est une huile qui pénètre facilement dans la peau et qui absorbe une partie des rayons du soleil mais sa protection reste légère. Elle peut s’utiliser pure, additionnée d’huiles essentielles et/ou mélangées avec d’autres huiles végétales. Elle peut servir de crème de jour, de nuit ou après-soleil.

lundi 6 février 2012

L'huile de pépins de courge


Huile de pépins de courge


Originaire de l’Autriche, cette huile est extraite par pression à froid des pépins de courges préalablement rôtis. 

De couleur verte et très parfumée, l’huile de pépin de courge est relativement peu usitée. Et pourtant sa composition est très riche puisqu’elle contient :
  • des vitamines B, C et E,
  • des oméga 6 et 9,
  • des oligo-éléments : fer, cuivre, zinc, sélénium et manganèse

Du point de vue culinaire, l’huile de pépin de courge se conserve au réfrigérateur et se consomme crue, en assaisonnement. Elle diminuerait les risques de cancer de la prostate ou de maladies cardiovasculaires et les douleurs gastro-intestinales et renforcerait le système immunitaire.

En cosmétique, l’huile de pépin de courge permet de lutter contre les vergetures ou les crampes. En soin capillaire, elle s’utilise comme traitement de l’alopécie.


LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...