mardi 16 octobre 2012

Courge, citrouille, giraumon et autre potiron

La courge d'hiver



Octobre est là, apportant avec lui les courges d’hiver : courge, citrouille, giraumon et potiron ornent désormais les étales des maraichers. Partons donc à la découverte de ce fruit (et oui !) aux couleurs et formes diverses travaillé comme un légume.

Histoire et origine de la courge


Originaire d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale, la courge appartient à la famille des Cucurbitacées. Cette plante, qui donne aussi son nom au fruit, existe depuis des millénaires et a été introduite en Europe par les Espagnols pendant la grande conquête de l’ouest.

Il existe de très nombreuses variétés de tailles, couleurs et formes différentes. Si l’on se place du point de vue botanique, la courge est un fruit et pourtant on la cuisine comme un légume. On distingue 2 sortes de courges :
  • les courges d’été, comme la courgette ou le pâtisson, dont la peau se mange et qui se cueille avant leur maturité,
  • les courges d’hiver, avec la courge musquée, la citrouille, le potiron, le giraumon, qui se cueille à maturité et possède une peau épaisse et dure non comestible. Leur durée de conservation peut être de plusieurs semaines à plusieurs mois en fonction de leur mode de stockage.

Composition et bienfaits de la courge


De façon générale, la courge est connue pour ces qualités anti-inflammatoires, digestives (c’est une bonne source de fibres) et diurétiques. Elle est aussi légèrement laxative. Composée à 90% d’eau, la courge est peu calorique, compter (15 à 20 kcal/100g).

Les graines sont vermifuges et préviennent les caries dentaires. Elles permettent d’équilibrer les taux de cholestérol.

La courge est plutôt bien fournie en antioxydants :
  • des béta-carotènes, aux effets bénéfiques sur le système immunitaire, la vision et les maladies dégénératives, ils maintiennent l’hydratation de la peau et les os en bonne santé
  • de la cucurbitancine, aux vertus anti-inflammatoires, elle possède un effet protecteur pour le foie,
  • de la vitamine C qui contribue au renforcement de notre immunité ainsi qu’au renouvellement du collagène

La courge est aussi une bonne source d’oligo-éléments notamment en fer, manganèse, cuivre. Ils interviennent à différents niveaux du métabolisme. Elle apporte également du phosphore. Indispensable à la bonne santé des os et des dents, le phosphore permet de régénérer les cellules. Le potassium, que contient la courge, est un micronutriment permettant de réguler la pression artérielle.


Conservation et utilisation de la courge

Dans la courge, sont comestibles la chair du fruit, les fleurs et les graines.

La chair de la courge se consomme en soupe, en gratin, en tarte, en confiture ou comme des pâtes (courge spaghetti). Les fleurs se dégustent en beignets. Les graines peuvent être consommées une fois séchées et salées en apéritif, comme les cacahuètes ou bien pour agrémenter une soupe. Les graines de courge sont aussi utilisées pour la fabrication de l’huile de pépins de courge utilisée aussi bien en cuisine qu’en cosmétologie.

Du point de vue de la conservation, les courges stockés aux alentour de 10°C peuvent être conservées plusieurs mois. On pourra tout de même les garder quelques semaines à température ambiante. La courge se congèle bien mais ne supporte pas d’être réfrigérée. 


1 commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...