Accéder au contenu principal

Faire ses cosmétiques maison



Faire ses cosmétiques


Dans la quête du naturel ou du bien-être, la fabrication de ses cosmétiques peut être une bonne solution. En effet les cosmétiques ordinaires n’offrent souvent pas satisfaction avec la présence de certains composants « douteux » et les produits de beauté bio ne sont pas toujours très bon marché. Aujourd’hui le home made fait un boom et la cosmétique n’échappe pas à cette vague. Les sites proposant recettes, astuces et matières premières fleurissent sur la toile. Mais quel est l’intérêt de faire ses produits de beauté maison?

Le retour du naturel

L’avantage premier c’est l’assurance d’utiliser des produits sains et naturels. Issus des plantes, des fleurs, des feuilles, des racines, ces ingrédients ne comportent ni conservateurs, ni arômes artificiels, ni parabène, ni dérivés du pétrole et autres ingrédients chimiques nocifs pour la peau, le corps ou l’environnement.

De cette manière, vous maitriser parfaitement vos compositions de produits en sélectionnant les meilleures matières premières. Pour cela, bien lire les étiquettes et choisir des produits naturels ou bio, sains, purs est  primordial.

Des produits personnalisés

Faire ses cosmétiques, c’est adapter ses soins à son type de peau : sensible, mixte, grasse, sèche... Vous pouvez également traiter les affections de la peau comme l’acné, le psoriasis, les vergetures, l’eczéma.
C’est aussi laisser libre court à ses envies, à ses humeurs. On pourra ainsi choisir des notes fruitées et rafraichissantes l’été (agrumes, abricots, rose, jasmin…) et des senteurs plus chaudes en hiver (cèdre, romarin, musc, santal…). Vous pourrez également choisir votre texture préférée, vos composants et faire évoluer vos compositions en fonction de vos préférences et de votre peau.

Des recettes simples

crème, baume de soin maison
Les recettes de fabrication de cosmétiques maison sont simples à mettre en œuvre. Bien souvent quelques ingrédients suffisent. Pour un peu plus de 50€, vous pourrez vous équiper en matériel (spatule, flacons, bols, balance, éprouvette…).
Et pour vous aider, il existe des ateliers d’initiation, des vidéos sur internet, des livres et des idées recettes sur de nombreux blogs beauté ou cosmétiques naturels. Les marchands en ligne de produits naturels sont souvent une mine d’or en matière d’exemple de recettes et de conseils.

L’effet DIY

C’est la satisfaction de faire ses produits par soi-même et de faire appel à son imagination et sa créativité. Cela peut devenir un véritable passe-temps. Et pour aller plus loin, on peut customiser ses flacons et autres contenants avec de jolies étiquettes, des nœuds, des fleurs… et personnaliser ses produits au maximum dans le but de se faire plaisir.

Le prix

La fabrication de cosmétiques maison permettra d’obtenir des cosmétiques à faible coût en déclinant une gamme de produit adaptée à votre peau. Une fois l’investissement de départ, comprenant les ingrédients de base (1 ou 2 huiles végétales, un beurre végétal, un hydrolat, quelques huiles essentielles, un conservateur, un antioxydant, un émulsifiant…) réalisé, vous pourrez compléter et renouveler votre gamme petit à petit. Votre budget cosmétique peut alors diminuer de 50%.
Si vous voulez réaliser des économies, il est important également de modérer ses achats et de se tenir à quelques composants. Vous pouvez également piocher dans vos ingrédients de cuisine (miel, laits végétaux, fruits et légumes, thé…). Dans un premier temps, mieux vaut choisir des recettes simples à réaliser avec des ingrédients peu couteux car il peut y avoir des « ratés ».

L’efficacité

Les produits naturels sont souvent plus efficaces du fait qu’ils sont plus concentrés que les cosmétiques industrielles. En effet, ces dernières contiennent des quantités infimes d’actifs, et beaucoup d’eau afin d’optimiser les coûts et la faisabilité. Dans les cosmétiques « home made », on utilise des actifs purs, des hydrolats dont les bienfaits sont reconnus.

Et les inconvénients ?

Même si leur réalisation est simple, faire ses cosmétiques soi-même suppose de prendre quelques précautions:
  • respecter des règles d’hygiène stricte : se laver les mains, désinfecter son matériel, surveiller le moindre changement d’aspect ou d’odeur,
  • se documenter sur les produits utilisés, déterminer ceux adaptés à notre type peau,
  • tester les produits (avec un essai dans le pli du coude pendant un jour ou deux) avant de les appliquer sur tout le corps car les produits naturels peuvent entraîner des allergies ou des réactions cutanées.
  • se renseigner sur la dangerosité de certains produits (huiles essentielles, poudre volatile, alcool…)
  • bien étiqueter ses pots et ses flacons (contenu, date de péremption) et les tenir hors de portée des enfants

Notons également que faire ses cosmétiques demande une implication en temps et en d’argent (pour l’investissement de départ). La conservation est bien plus courte que pour les produits industriels et nécessitera que vous fassiez un peu de place dans votre frigo.

Pour aller plus loin : ce qu'il vaut mieux éviter dans les cosmétiques partie1 - partie2 - partie3


Commentaires

  1. très bon article, je fait moi-même mes cosmétiques depuis que j'ai participé à un atelier cosmétique chez www.lebaragloss.com, le résultat est vraiment de meillleure qualité que les crèmes industrielles et les prix tous petits, alors pourquoi se priver!!!

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas encore participé à un atelier cosmétique et j'en entends souvent du bien d'autant plus que ce sont des passionnées qui nous forment. bonne tambouille!!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

DIY beauté : démêlant maison

Je reviens aujourd'hui avec un DIY beauté. Cela faisait quelques temps que je ne vous en avais pas proposé. On va donc y remédier!

Je me suis lancée dans la réalisation d'un démêlant pour cheveux. La seule contrainte était qu'il soit utilisable pour les enfants car c'est surtout pour faciliter le démêlage des cheveux de ma fille. Bien qu'elle ait des cheveux plutôt peu emmêlés, l'étape de coiffage du matin est toujours sujette à des grimaces et des "Mais euh! Mamaaaan! Tu me fais mal!"

Comme à mon habitude, ce démêlant maison ne demande pas de prouesses techniques pour sa réalisation. Je le trouve plutôt efficace sur des cheveux longs moyennement emmêlés. Il s'utilise aussi bien sur cheveux secs que mouillés et facilite vraiment le coiffage.

Ingrédients :
85ml d'eau minérale,5ml d'huile de jojoba,5ml d'Aloé Vera,5 gouttes de Cosgard,4ml de honeyquat ou 5 ml de vinaigre de cidre,40 gouttes de Sweet Candy (fragance) - facultatif
Mélanger …

L'huile de navette, surprenante

L’huile de navette est obtenue à partir des graines de navette, une variété sauvage de chou. La navette a disparu après la seconde guerre mondiale au profit du colza, au rendement bien supérieur. Elle servait à produire l’huile mais aussi à faire du fourrage pour les bêtes. Elle fait l’objet d’un regain d’intérêt pour la production d’huile végétale. C’est une huile proche de l’huile de colza ; en effet les 2 plantes appartiennent à la même famille : les crucifères. L’huile de navette est une huile rare et donc un peu onéreuse.
L’huile de navette possède un goût très prononcé. Elle ne supporte pas d’être chauffée trop fort. Elle s’accorde bien avec les légumes notamment les légumes oubliés (panais, rutabaga...), la salade et les pommes de terre mais aussi le pot au feu. En assaisonnement, elle apporte des notes très fortes et parfumées qui peuvent surprendre.
C’est une huile riche en acides gras insaturés, comme les oméga 3, 6 et 9. Elle possède un bon ratio oméga 6 /oméga 3, ce qui …

[DIY] Rentrée des classes : La trousse inspiration gipsy

Il y a une dizaine de jour, j'ai acheté les fournitures scolaires, corvée pour moi mais une matinée de bonheur pour ma fille. Quelques jours plus tôt, je m'étais arrêtée sur le compte Oberthur via Insta et j'ai vu leur trousses GIPSY  (ci-dessous) trop mignonnes. 






Ni une ni deux, ça a un peu cogité dans ma tête et je me suis souvenue (en fait, j'ai rangé mon étagère à couture il y a quelques semaines) que je gardais un vieux short Zara de ma fille dont le motif lui plaisait beaucoup en attendant de lui trouver une idée de recyclage. Voilà, je tenais mon idée. Enfin! (il ne lui va plus depuis 2 ans quand même!!).
Pour le patron, j'ai un peu galéré, cela m'a demandé pas mal de recherche et des ajustements. Et oui, c'est petit un short taille 11-12 ans, pas facile d'y placer un patron. La trousse en triangle se prêtait mieux à cette contrainte. C'est pour cela que je ne vous ferai pas de tuto à proprement parlé. Ça dépend vraiment de la possibilité de…