vendredi 29 juillet 2011

la fleur d'oranger parfume votre été

La fleur d'oranger

La fleur d’oranger fait son grand retour. Son parfum doux et subtil séduit. De nombreuses marques de cosmétique (Roger Gallet, la Compagnie de Provence, Nuxe, Fragonnard…) lui ont consacré des produits voir des gammes complètes. Rafraîchissante et apaisante, cette fleur aux multiples vertus est parfaite pour accompagner votre été.

Son origine


La fleur d’oranger pousse sur l’oranger amer ou brigaradier. Cet arbre, originaire d’Inde, est très répandu en Afrique du nord. La fleur d’oranger symbolise la pureté.

Ses vertus médicinales


Elles sont nombreuses :

  • Antispasmodique, elle calme et apaise,
  • Fébrifuge : elle abaisse la fièvre,
  • Sédative, elle favorise le sommeil notamment chez les bébés,
  • Sudorifique, elle régule la production de sueur,
  • Antidépresseur, elle aide à lutter contre le stress, l’anxiété, les peurs ou les angoisses,
  • Calmante et apaisante notamment pour les yeux irrités,
  • Aphrodisiaque, elle aide au lâcher-prise.

Ses autres propriétés


En cosmétologie, la fleur d’oranger convient à tous les types de peau. Elle la régénère et lui donne de l’éclat. Elle est apaisante et rafraîchissante. La fleur d’oranger possède des vertus antioxydantes et permet d’atténuer les rides. En massage ou dans le bain, elle apporte bien-être et détente.

Sa douce et légère fragrance florale fait qu’elle est très utilisée en parfumerie.

Son arôme fruité permet de l’utiliser en cuisine où elle s’accommode parfaitement avec les fruits frais, les fruits secs, dans les infusions, dans les pâtisseries, les sorbets. Elle se marie bien avec le miel.

Ses différentes formes


On peut utiliser les fleurs fraîches en infusion mais aussi les feuilles, l’écorce ou le fruit.
L’huile essentielle de fleur d’oranger appelée également Neroli est très utilisée en parfumerie. Mais son prix est élevé lorsqu’elle est de bonne qualité. On lui préfèrera l’eau florale de fleur d’oranger beaucoup pus abordable et tout aussi parfumée.


mardi 26 juillet 2011

Tout savoir sur l'hydrolat

hydrolat, eau florale

Moins connus que les huiles essentielles, les hydrolats possèdent pourtant des vertus similaires. Leur utilisation est également beaucoup plus facile. Alors pourquoi ne pas les adopter dans votre quotidien ?

Qu’est-ce que l’hydrolat ?


La distillation des plantes, fleurs ou feuilles, conduit à l’obtention de 2 produits naturels:
L’huile essentielle : liquide concentré contenant des composants aromatiques hydrophobes,
L’hydrolat : eau distillée qui contient une petite quantité de composants hydrosolubles aromatiques.
L’eau florale est un hydrolat obtenu à partir de la distillation d’une fleur : rose, fleur d’oranger, jasmin, lavande, camomille, bleuet, hamamélis…
Contrairement aux huiles essentielles, les hydrolats sont doux et conviennent parfaitement aux enfants et nourrissons, femmes enceintes, peaux sensibles…Leur parfum est léger et discret. Ils se diluent facilement dans l’eau. Leur utilisation est bien plus simple que celle des huiles essentielles.
La qualité d’un hydrolat peut être variable. Certains sont dilués avec de l’eau ou de l’alcool ou additionnés de conservateurs. Pour une qualité optimale, l’hydrolat doit être pur et micro-filtré (afin d’éliminer les bactéries). On peut trouver les hydrolats dans les magasins bio, en pharmacie ou parapharmacie et sur internet (aroma-zone.com, huiles-et-sens.com, soleiletsante.fr).
L’hydrolat se conserve au frais une fois entamé (en deçà de 15°C), dans une bouteille teintée. Sa durée de conservation peut osciller entre quelques mois et 2 années.


Quels sont ces usages ?


On peut l'utiliser :
  • Par voix orale pour une détox par exemple, en bain de bouche, en lavements pour le nez. On peut les diluer dans de l’eau ou une tisane.
  • En soin externe : comme nettoyant pour les infections ou les plaies, en frictions, en massage, en vaporisation, dans le bain…

En cosmétique, ses usages sont multiples :

  • en lotion nettoyante, apaisante, tonifiante pour le visage,
  • dans le bain,
  • en soin pour les pieds ou les mains,
  • en soin anti-âge,
  • en friction pour les cheveux,
  • en eau parfumée (convient même au bébé),
  • comme ingrédient dans les cosmétiques faites maison (dans les crèmes, laits, masques pour le corps ou le visage)
  • pour traiter les problèmes de peaux acnéiques, grasses, sèches, sensibles…

En cuisine, les hydrolats pourront aromatiser les plats (thym, romarin, mélisse…), parfumer les cocktails, les compotes, les desserts (cannelle, rose, lavande, fleur d’oranger…). Les hydrolats perdent de leur saveur à la cuisson, mieux vaut les ajouter en fin de préparation. Leur utilisation en cuisine est beaucoup plus simple que pour les huiles essentielles.

Dans les produits ménagers fabriqués maison pour parfumer, désodoriser.


mercredi 20 juillet 2011

L'huile de palme, une huile végétale omniprésente

l'huile de palme, huile végétale

L’huile de palme est très utilisée dans l’industrie agro-alimentaire notamment, mais elle est aussi très controversée. En effets ses impacts sur la santé et l’environnement sont désormais reconnus. A l’instar de Casino, St Michel ou Findus, le poids lourd de la frite, McCain, supprime intégralement l’huile de palme de tous ses produits. Voici donc un petit tour d’horizon de l’huile de palme, un ingrédient omniprésent dans nos assiettes.

Qu’est ce que l’huile de palme ?


L’huile de palme est une huile végétale. Elle est obtenue à partir de la pulpe des fruits du palmier à huile par pression à chaud. L’huile de palme est rouge orangée lorsqu’elle est brute (non raffinée) car elle est extrêmement riche en β-carotène. Elle contient également beaucoup de vitamine E.

La cuisson détruit ses propriétés la rendant blanche et beaucoup moins intéressante sur un plan nutritif puisqu’elle se charge en acides gras saturés et perd ses vitamines.

C’est une huile très prisée de l’industrie et la demande mondiale est très forte. Les plus gros pays producteurs sont : la Malaisie, l’Indonésie, le Nigéria, la Thaïlande et la Colombie.

Où la trouve-t-on ?


Ingrédient courant et ancestral des plats africains, asiatiques ou sud-américains, elle est surtout très fréquente dans les produits préparés : chips, frites, poisson panés, biscuits, gâteaux, pâtes à tartiner, lait en poudre pour bébé, mayonnaise, plats cuisinés, bouillon… Etant donné que l’huile de palme est un produit naturel on la trouve également dans certains produits estampillés bio : biscottes, pâtes à tarte…

L’huile de palme est aussi très présente dans les cosmétiques. Mais c’est surtout l’huile de palmiste, extraite des graines du palmier à huile qui est utilisée. L’acide stéarique, contenu dans l’huile de palme, entre dans la composition des sticks, baumes ou beurres. L’huile de palme est également un des ingrédients du savon de Marseille.

Il existe un biocarburant à base d’huile de palme mais les proportions fabriquées restent très faibles par rapport à l’utilisation de l’huile de palme dans l’agroalimentaire et les cosmétiques.

Pourquoi un tel intérêt ?


Son principal atout est économique. Son coût de production est faible et le taux de rendement d’un palmier à huile est élevé. Dans l’industrie agro-alimentaire, l’huile de palme apporte du moelleux et permet une meilleure conservation du produit.

Dans les cosmétiques, elle donne de l’éclat au teint et est parfaite pour nourrir les peaux exposées au soleil. C’est aussi (acide stéarique) un épaississant et un émollient qui donne onctuosité et douceur aux produits.


Pourquoi est-elle si décriée ?


L’industrie agro-alimentaire utilise l’huile de palme sous sa forme raffinée donc riche en acides gras saturés. Elle est tellement présente dans de nombreux produits manufacturés qu’on peut rapidement atteindre la limite de dose journalière acceptable. Les risques pour la santé sont : l’augmentation du taux de cholestérol et les maladies cardio-vasculaires.

L’autre impact est environnemental puisqu’elle entraîne la destruction des forêts tropicales laissant place à des étendues de palmiers à huile. Outre la déforestation, le milieu de vie de nombreuses espèces animales se voit réduit d’années en années.

Petit à petit, les populations locales ont de moins en moins accès à un de leurs ingrédients traditionnels qu’est l’huile de palme, face à la voracité de l’industrie car la demande ne cesse d’augmenter depuis les années 80.


lundi 11 juillet 2011

Des huiles essentielles dans vos petits plats?

La cuisine aux huiles essentielles

Dans la quête du naturel, l’utilisation des huiles essentielles en cuisine connait un véritable engouement. Que ce soit dans les pâtisseries, les plats salées, les boissons, les smoothies, les sorbets, les huiles essentielles offrent de véritables plaisirs aux papilles.

POURQUOI UTILISER LES HUILES ESSENTIELLES EN CUISINE ?


Les huiles essentielles permettent d’ajouter aux plats des saveurs authentiques et intenses. Elles donnent goût et force à vos plats sucrés et salés.
Utiliser les huiles essentielles en cuisine, c’est aussi faire appel à sa créativité. Elles permettent des associations de goûts subtiles. C’est un moyen original d’étonner ses convives.
C'est également un bon moyen pour faire une sauce tomate basilic, un saumon à l'aneth ou un poulet à l'estragon en plein hiver.
Les huiles essentielles sont 100% naturelles et correspondent bien au à la tendance actuelle du retour à des ingrédients plus sains.
Les huiles essentielles sont utilisées par l’industrie agro-alimentaire depuis déjà de nombreuses années pour leur fort pouvoir aromatique.
Enfin leur prix est peu élevé : à partir de 3 euros le flacon de 15ml jusqu'à 15 euros pour les plus chers. Quelques gouttes suffisent à aromatiser un plat.

QUELQUES PRECAUTIONS


Si cela peut effrayer quelques cuisinières, il est vrai que l’utilisation des huiles essentielles en cuisine doit répondre à certaines précautions. Leur utilisation nécessite de prendre des renseignements sur les huiles essentielles surtout si elles ne vous sont pas familières.
Tout d’abord il est indispensable de choisir des huiles essentielles chémotypées 100% pure et naturelle.
Ce sont des extraits de plantes, ce qui signifie que leur concentration est très forte et le dosage doit être très précis (à la goutte) sinon le plat sera immangeable. Pour éviter toute fausse manipulation, il vaut mieux diluer l’huile essentielle dans un peu d’huile avant de l’intégrer au plat. Une goutte par personne suffit dans un plat.
Les huiles essentielles ne doivent pas être ingérées pures. Il faut les diluer obligatoirement dans un liquide gras ou sucré de type huile végétale, miel, sirop, jaune d’œuf, alcool…L’eau, le lait, les bouillons ne servent pas à les diluer.
Il est déconseillé aux femmes enceintes, aux enfants de moins de 6 ans ou aux bébés d’ingérer des huiles essentielles. Certaines d’entre elles sont toxiques. Leur forte concentration en fait des produits allergènes.

QUELQUES OUVRAGES

  • Cuisiner avec les huiles essentielles et les eaux florales de Valérie et Emmanuel Cupillard aux Editions La Plage
  • Mes recettes de cuisine aux huiles essentielles de Danièle Festy aux Editions Leduc
  • Je cuisine mes pâtisseries aux huiles essentielles de Laurence Garde – Terre Vivante Editions


QUELQUES SITES

  • www.ensentielles.fr propose des arômes essentiels, des huiles aromatisées, des sprays aromatiques et des eaux culinaires pour une cuisine créative.
  • www.cuisineetsens.com possède toute une gamme d’huiles essentielles bio destinées à la cuisine.
  • www.huilesetsens.com offre unetrès large gamme d’huiles essentielles avec en prime quelques recettes et des prix très attractifs.

vendredi 8 juillet 2011

10 bonnes raison d'adopter le savon de Marseille

Véritable savon de Marseille

Ce cube de savon est fabriqué selon la même recette artisanale depuis des siècles dans la région de Marseille. 100% naturel et à base d’huile végétale, le savon de Marseille possède de multiples usages dans toute la maison: 
  1. Ecologique et biodégradable, il est parfait pour les tâches ménagères et nettoyer la maison du sol au plafond, les cuirs, les pinceaux ou faire briller les bijoux.
  2. Hypoallergénique, il est idéal pour détacher les vêtements des bébés et des enfants. Vous pouvez même faire votre lessive maison.
  3. Doux, il n’irrite pas la peau et est recommandé par les dermatologues pour les peaux sensibles.
  4. Bactéricide, il désinfecte et soigne les plaies.
  5. Exfoliant, il peut servir en soin hammam et donne un effet satiné à la peau.
  6. En dentifrice, pour le soin des gencives.
  7. En version parfumée : miel, lavande, fleur d’oranger, muguet, rose, thé vert, fruit de la passion, vanille…
  8. Sous différentes formes : il se décline en cube bien sûr mais aussi liquide, paillette, savonnettes, gels douche, shampoing… pour tous les usages.
  9. Moussé, il peut servir pour le rasage des messieurs.
  10. Son prix tout doux : entre 1,90 et 5,00 euros sous toutes les formes.

Attention aux « faux savons de Marseille » produit industriellement car il n’existe pas d’appellation contrôlée (le terme « savon de Marseille » s’applique à la méthode de fabrication mais pas aux ingrédients). Le savon de Marseille naturel est produit artisanalement à Marseille ou salon de Provence par seulement 4 savonneries : 
  • la Compagnie des Détergents et du Savon de Marseille,
  • la Savonnerie du Sérail,
  • la Savonnerie Marius Fabre
  • la Savonnerie de la Licorne. 
Il est estampillé sur ces 6 faces et doit avoir une teneur en huile de 72%. Il ne contient ni colorants, ni parfums de synthèse, ni conservateurs chimiques. Il existe 2 types de savon de Marseille neutre :
  • un blanc à base d’huile d’arachide, d’huile de coprah et d’huile de palme,
  • un vert à base d’huile d’olive, d’huile de coprah et d’huile de palme.


mardi 5 juillet 2011

L'argile et ses vertus thérapeutiques


L’argile est utilisée depuis des millénaires à des fins thérapeutiques. Aujourd’hui, elle est surtout connue en esthétique dans les instituts ou les centres de balnéothérapie et thalassothérapie où elle fait des merveilles pour la peau et contre le stress.

Qu’est-ce que l’argile ?


L’argile est une roche sédimentaire très riche en minéraux (silice, aluminium, calcium, magnésium, fer, zinc, cobalt, potassium, sodium…). Elle est composée de très fines particules provenant de l’érosion des roches et déplacées par l’eau ou le vent. Elle se dépose dans les fleuves, les lacs ou la mer et sédimente.
Il existe des argiles de couleurs différentes. Les plus connues sont l’argile blanche et verte. Ces couleurs diverses s’expliquent par des compositions minérales différentes. La provenance peut influer sur les résultats thérapeutiques. Traditionnellement l’argile blanche est souvent réservée à un usage interne, l’argile verte plutôt pour un usage externe.
L’argile est imperméable, facile à façonnée. D’ailleurs ses applications autres que thérapeutiques sont nombreuses. On l’utilise notamment pour la fabrication d’objet ou de contenant en céramique ou porcelaine, de briques ou de tuiles car une fois cuite elle devient solide.

Quelles sont ses propriétés ?


Se soigner par l’argile est l’argilothérapie. L’argile possède des vertus antiseptique et anti-inflammatoire, purifie et nettoie la peau sans s’attaquer à la flore bactérienne et guérit les plaies ou les blessures.
L’argile verte est reminéralisante et anti-inflammatoire. Elle est utilisée en cas de fatigue, varices, rhumatisme, douleurs, courbatures, hématomes, coupures, morsures… Grâce à ses pouvoirs adsorbants, elle élimine les impuretés de la peau. Elle permet de rééquilibrer les cheveux et blanchit les dents.
L’argile blanche est particulièrement appropriées aux peaux sèches et sensibles car elle est très douce. Elle sert de talc pour les fesses de bébé. Elle est fortifiante et favorise l’élimination des toxines. Elle est préconisée en cas de douleurs d’estomac, de diarrhées, d’infections intestinales.
Il existe également de l’argile :

  • rouge (riche en fer) qui redonne du peps aux peaux ternes et favorise la circulation sanguine
  • rose qui nourrit en profondeur,
  • jaune, antiride naturelle par excellence qui permet une meilleure oxygénation des cellules,
  • bleue qui élimine impuretés et toxines.

Comment l’utiliser ?


L’argile s’utilise de 2 manières différentes :
En usage interne : sous contrôle médical en cure sous forme de comprimés, poudre ou gélules.
En usage externe : sous forme de cataplasme (bain de boue, masque) à l’aide d’une pâte d’argile. Cela permet de traiter des zones douloureuses. Elle s’utilise également sous forme de compresses pour un meilleur enveloppement de la partie à traiter.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...